La bourse ferme dans 1 h 29 min
  • CAC 40

    6 038,37
    -34,98 (-0,58 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 531,36
    -1,81 (-0,05 %)
     
  • Dow Jones

    31 430,93
    -69,75 (-0,22 %)
     
  • EUR/USD

    1,0589
    +0,0030 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    1 830,10
    -0,20 (-0,01 %)
     
  • BTC-EUR

    19 703,06
    -630,58 (-3,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    454,21
    -7,59 (-1,64 %)
     
  • Pétrole WTI

    106,43
    -1,19 (-1,11 %)
     
  • DAX

    13 147,25
    +29,12 (+0,22 %)
     
  • FTSE 100

    7 235,10
    +26,29 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    11 551,87
    -55,75 (-0,48 %)
     
  • S&P 500

    3 901,32
    -10,42 (-0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,2284
    +0,0014 (+0,11 %)
     

Aides Covid : "l'arnaqueur de Dubaï" reconnaît les faits mais nie les montants évoqués

Il est soupçonné d'escroquerie à hauteur de centaines de milliers d'euros. En maillot de basket à Dubaï, il s'adresse à ses abonnés sur Snapchat. "Y a 4.500 euros à prendre. T'es entrepreneur, tu envoies un message sur le whatsapp, en 48 heures. Let's go for the show". L'homme barbu, bronzé, qui parle dans la vidéo au smartphone diffusée sur l'écran de la salle d'audience est debout dans le box du tribunal correctionnel de Paris. "PA7", ex-influenceur de 24 ans, est soupçonné avec six autres personnes d'avoir escroqué, à hauteur de millions d'euros, le fonds de solidarité aux entreprises lié à la crise du Covid-19. Cette arnaque "tellement simple", digne d'"un enfant de six ans", qu'il reconnaît mais dont il conteste les montants, a débuté en mars 2020 en région parisienne, au moment du premier confinement, déclare-t-il en réponse aux questions du tribunal de Paris.

Chauffeur-livreur, il est à l'époque "au chômage" et gagne "906 euros par mois". Il voit un "article sur Facebook" concernant les aides aux entreprises à l'activité ralentie voire arrêtée, par les décisions du gouvernement. Il clique sur le "lien", remplit le formulaire avec de fausses informations, fait passer son auto-entreprise pour de "l'art du spectacle". "J'ai reçu 6.000 euros en rétro-activité en 48H. Donc pour moi, le calcul était vite fait", résume le prévenu costaud en polo noir, cheveux coupés en brosse. "J'ai vu une opportunité et je me suis saisi de mon téléphone pour faire la promotion. "Il a alors 3.000 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bac pro 2022 : quel sera le sujet de l'épreuve de français ?
Bonne nouvelle pour les bénéficiaires du crédit d’impôt service à la personne, le droit au compte bancaire facilité… Le flash éco du jour
Cette commune de 1.100 habitants va avoir deux députés
Drépanocytose : les pistes qu’Emmanuel Macron pourrait explorer pour améliorer la prise en charge
Ils ont gagné au Loto il y a 24 ans, mais ne l'ont jamais révélé à leur fils

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles