Publicité
Marchés français ouverture 6 h 27 min
  • Dow Jones

    38 441,54
    -411,32 (-1,06 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,58
    -99,30 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    37 797,13
    -759,74 (-1,97 %)
     
  • EUR/USD

    1,0803
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    18 477,01
    -344,15 (-1,83 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 641,77
    -600,46 (-0,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 454,95
    -29,75 (-2,00 %)
     
  • S&P 500

    5 266,95
    -39,09 (-0,74 %)
     

Quand les agents immobiliers doivent convaincre les vendeurs d’être moins gourmands

chaylek - Adobe Stock

C’est un crève-cœur pour les propriétaires. Après avoir investi des milliers d’euros de travaux dans une maison ou un appartement, espérant réaliser une plus-value intéressante à la revente, une désillusion est vite arrivée. Nombreux sont ceux qui se voient contraints, faute d’acheteurs, de céder leur bien à des prix bien plus bas que prévus. Contactés par France 3, plusieurs propriétaires ont témoigné de cette situation, souvent dure à accepter.

«Quand on achète quelque chose, c’est toujours une montre en or et quand on la revend c’est une Swatch…», regrette Michel, qui a vendu son appartement. Interrogé par la chaîne, il confie avoir eu des difficultés à baisser son prix de départ et avoir été «un peu gourmand». Finalement, son studio de 32 mètres carrés, situé dans le quartier du Marais à Paris, s’est vendu à 400 000 euros, soit 50 000 euros de moins que prévu.

Si certains sont très réticents à la baisse du prix de leur bien et peinent à être raisonnables, les agents immobiliers se doivent d'être convaincants. «Quand on arrive avec une offre plus basse, ils ne comprennent pas. Il faut leur expliquer que l’offre est la réalité du marché actuel. […] Si c’est trop cher, c’est trop cher», confie Philippe Leprevost, du réseau Guy Hoquet, à nos confrères.

À cause de la hausse des taux, il est de plus en plus difficile d’emprunter, en particulier pour les ménages modestes, et les potentiels acheteurs sont moins nombreux. Les volumes de bien à vendre, eux, augmentent, et les acquéreurs (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : voici les deux villes bretonnes où il faut absolument investir sur le littoral
HLM : expulser les locataires qui dépassent les plafonds de revenus… pour les loger où ?
Immobilier : quelles sont les dépenses à bannir pour obtenir un prêt ?
80 000 euros/m2 : le prix fou de cet appartement à St-Germain-des-Près fait tourner les têtes
HLM : quelles sont aujourd’hui les règles en vigueur