Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    52 953,15
    +497,79 (+0,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 210,78
    +12,21 (+1,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Affaire Carlos Ghosn : son recours rejeté, la ministre Rachida Dati risque gros

SOPA Images

Mauvaise nouvelle pour Rachida Dati. Mardi 2 juillet, la cour d’appel de Paris a rejeté la prescription des faits reprochés à la ministre de la Culture dans la tentaculaire affaire Carlos Ghosn, l’ex-PDG de Renault soupçonné de corruption et d’abus de biens sociaux. Avec cette décision, la femme politique reste exposée au risque d’un procès d’ampleur. Depuis 2021, elle est mise en examen pour «corruption passive», «recel d’abus de pouvoir» et «trafic d’influence passif» à cause des missions qu’elle a effectuées pour l’alliance Renault-Nissan et qui lui ont rapporté, entre 2010 et 2012, la bagatelle de 900 000 euros.

Immédiatement après l’audience, les avocats de Rachida Dati ont annoncé se pourvoir en cassation pour contester la décision de la cour d’appel. «Cette décision ne préjudicie en rien sur le fond et sur l’innocence de Rachida Dati», a déclaré Me Olivier Pardo, avocat de la ministre de la Culture. «Nous ne connaissons pas la motivation de la chambre de l’instruction pour rejeter les demandes de prescription de Rachida Dati», a complété Me Olivier Bluche. Partie civile dans le dossier, Renault n’a pas fait de commentaire à l’issue de l’audience.

Dans cette affaire, Rachida Dati se dit la victime d’un conflit entre le nouveau président de Renault, Jean-Dominique Senard, et le patron déchu de l’alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn. La femme politique a attaqué en justice Jean-Dominique Senard, en accusant le dirigeant de dissimuler des preuves de ses missions d’avocate pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40, Nasdaq… la Bourse risque de chuter selon Goldman Sachs, les élections à surveiller
Bourse : le CAC 40 plombé par la BCE et l’aléa des élections législatives
Sodexo décroche en Bourse, le roi de la cantine déçoit sur sa croissance
Affaire Ghosn-Dati : tout comprendre aux rebondissements d'un scandale à 900 000 euros
Le milliardaire Warren Buffett a changé son testament