La bourse ferme dans 5 h 14 min
  • CAC 40

    6 223,43
    +14,85 (+0,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 986,35
    +10,07 (+0,25 %)
     
  • Dow Jones

    33 730,89
    +53,62 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1979
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    1 747,10
    +10,80 (+0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    52 367,88
    -1 407,86 (-2,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 371,31
    -4,46 (-0,32 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,82
    -0,33 (-0,52 %)
     
  • DAX

    15 240,86
    +31,71 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 959,57
    +19,99 (+0,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 857,84
    -138,26 (-0,99 %)
     
  • S&P 500

    4 124,66
    -16,93 (-0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    29 642,69
    +21,70 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 793,14
    -107,69 (-0,37 %)
     
  • GBP/USD

    1,3791
    +0,0010 (+0,07 %)
     

Affaire des écoutes : Jacqueline Laffont "ne doute pas" que Sarkozy sera relaxé en appel

Esther Paolini
·2 min de lecture

Invitée du plateau de BFMTV, l'avocate de l'ancien président de la République a répété que sa condamnation à de la prison ferme était "incompréhensible".

"L'appel était une évidence." Quelques heures après la condamnation de Nicolas Sarkozy, Me Jacqueline Laffont était l'invitée de BFMTV. Son avocate est revenue sur la décision du tribunal correctionnel de Paris de condamner à de la prison ferme l'ancien chef d'État. Un jugement "incompréhensible", selon ses mots.

Un "effondrement total de l'accusation"

"Durant les trois semaines d'audience, nous avons assisté à un effondrement total de l'accusation, avec une démonstration, par des preuves rapportées par la défense", affirme à notre antenne l'avocate de l'ancien président.

La condamnation à trois ans d'emprisonnement, dont un an ferme, pour corruption et trafic d'influence est donc "incompréhensible", selon Me Jacqueline Laffont, qui a très rapidement annoncé à notre antenne son intention d'interjeter appel.

"Il n'est ni groggy, ni abasourdi"

"Il n'est ni groggy, ni abasourdi. Nicolas Sarkozy est quelqu'un qui réagit avec beaucoup de calme, beaucoup de détermination. Il est dans l'étape suivante. Le jugement est derrière, il n'existe plus. Il est frappé et anéanti par l'appel. La peine qui a été prononcée n'existe pas. La déclaration de culpabilité n'existe plus."

"Nous sommes impatients de recommencer, nous sommes restés sur notre faim", ajoute-t-elle encore, soulignant qu'elle a vu dans ce dossier, "des choses" qu'elle n'a "vu nulle part ailleurs".

L'ancien président Nicolas Sarkozy a été condamné lundi aux côtés de son avocat Thierry Herzog et de l'ancien haut magistrat Gilbert Azibert. Ils ont tous les trois annoncé leur attention de faire appel. Il y aura donc, par conséquent, un second procès pour l'affaire dite "des écoutes". Son avocate "ne doute pas" que Nicolas Sarkozy sera alors relaxé en appel.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :