Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 047,88
    -473,04 (-0,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Adidas veut débaucher le patron de Puma pour succéder à son PDG actuel

Future Publishing / Getty Images

Adidas a annoncé vendredi 4 novembre mener des pourparlers avec Bjørn Gulden, patron du rival Puma, pour prendre la tête du groupe en pleines turbulences financières. "Adidas confirme être en pourparlers avec Bjørn Gulden, PDG de Puma, en tant que successeur potentiel du PDG d'Adidas, Kasper Rorsted", selon un communiqué de la firme bavaroise faisant suite à des informations de presse. A la Bourse de Francfort, le titre Adidas bondissait dans l'après-midi de plus de 20%. Le départ anticipé "courant 2023" de Kasper Rorsted avait été annoncé cet été.

Plus tôt dans la journée, Puma a publié un communiqué annonçant le départ de M. Gulden de la présidence de l'équipementier, à fin 2022, et son remplacement par un cadre-maison, Arne Freundt. Le Norvégien dirige Puma, alias la marque au cougar, depuis 9 ans, et n'était pas prêt à prolonger son mandat. "J'ai encore beaucoup d'énergie pour un rôle opérationnel lors des 5 à 10 prochaines années mais cela aurait été trop long pour Puma", a-t-il déclaré dans ce communiqué.

S'il devait être confirmé pour prendre les rênes de la marque aux trois bandes, il va trouver un groupe en difficultés financières, qui a dû tailler cet automne dans ses prévisions de résultats pour 2022. La raison incombe surtout à la chute de ses ventes en Chine, où des dizaines de villes subissent des restrictions sanitaires liées au Covid-19, et au ralentissement sur ses marchés européens.

Toujours en octobre, Adidas a mis fin brutalement à sa collaboration pourtant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Elon Musk : Twitter se sépare de la moitié de ses effectifs dans le monde
TF1 et Canal+ signent un "nouvel accord de distribution"
Sport : le nouvel équipement à 400 euros qui arrive sur les pelouses de rugby
Camaïeu : plus de 300 ex-salariés poursuivent le combat en justice
Airbus finalise une méga-commande de 140 avions pour des compagnies chinoises