La bourse ferme dans 1 h 46 min
  • CAC 40

    7 145,07
    -21,20 (-0,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 213,84
    -27,28 (-0,64 %)
     
  • Dow Jones

    33 984,13
    -69,81 (-0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,0862
    -0,0049 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 895,90
    -34,90 (-1,81 %)
     
  • BTC-EUR

    21 576,40
    -552,94 (-2,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    534,69
    -2,17 (-0,40 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,42
    +0,54 (+0,71 %)
     
  • DAX

    15 371,05
    -138,14 (-0,89 %)
     
  • FTSE 100

    7 861,37
    +41,21 (+0,53 %)
     
  • Nasdaq

    12 055,35
    -145,47 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 149,92
    -29,84 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2140
    -0,0089 (-0,73 %)
     

Accusé par des investisseurs, Elon Musk va faire face à un procès

SP/Tesla

Les ennuis s'accumulent pour Elon Musk. Un procès contre le milliardaire, patron de Tesla et Twitter, doit s'ouvrir mardi à San Francisco, après qu'un juge a rejeté vendredi la demande des avocats du patron de Tesla de transférer le dossier hors de Californie. Elon Musk est accusé par des investisseurs d'avoir écrit un tweet frauduleux. L'affaire remonte à l'été 2018, quand Elon Musk avait affirmé dans un tweet avoir les financements suffisants pour sortir Tesla de la Bourse, un message qui avait fait fortement osciller l'action pendant quelques jours. Le 10 août, une plainte avait été déposée contre le dirigeant d'entreprises, pour avoir "artificiellement manipulé le prix du titre de Tesla afin de complètement ruiner les investisseurs" qui parient sur la baisse du cours.

Quatre ans et demi plus tard, la dernière barrière à la tenue du procès semble avoir été levée. D'après le tribunal, le juge Edward Chen a refusé de transférer les poursuites au Texas, l'Etat américain où Elon Musk a déménagé le siège de Tesla, et la sélection des jurés doit commencer mardi. La défense faisait valoir que le multimilliardaire ne pouvait pas bénéficier d'un procès impartial à San Francisco, où il a racheté Twitter fin octobre, et été largement critiqué pour ses décisions, de la politique de modération des contenus de la plateforme aux licenciements massifs. "Ces derniers mois, les médias locaux ont saturé ce district d'articles biaisés et négatifs sur Elon Musk", ont affirmé les avocats dans une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier, Covid-19… “l’économie de la Chine amorce un virage à 180 degrés”
Decathlon : appel au débrayage pour une hausse des salaires
Airbus s'inspire de l'albatros pour concevoir un avion aux ailes pliables
"Un scandale absolu" : après Lidl, le patron d'Intermarché fustige le projet de loi jugé inflationniste
Le président de la COP28, magnat pétrolier, appelle à réduire les émissions de CO2