Publicité
Marchés français ouverture 6 h 21 min
  • Dow Jones

    39 806,77
    -196,82 (-0,49 %)
     
  • Nasdaq

    16 794,88
    +108,91 (+0,65 %)
     
  • Nikkei 225

    39 253,08
    +183,40 (+0,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,0862
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    19 636,22
    +82,61 (+0,42 %)
     
  • Bitcoin EUR

    65 665,48
    +4 517,81 (+7,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 521,85
    +167,43 (+12,35 %)
     
  • S&P 500

    5 308,13
    +4,86 (+0,09 %)
     

Aéronautique : de nouveaux éléments dans le crash de l’ATR Yeti Airlines

AERONEWSTV

Plus d’un mois après l’accident d’un ATR 72-500 de Yeti Airlines, les enquêteurs ont pu rassembler plusieurs éléments pour comprendre le crash. Premièrement, en ce qui concerne le cockpit, les pilotes étaient tous les deux qualifiés pour être commandants de bord. L'un des deux était justement en train de se familiariser avec l'approche de l'aéroport de Pokhara, lieu de l’accident. L'autre était son instructeur. Il s'agissait du troisième vol de la journée pour l'équipage.

Selon le rapport d'enquête, l'avion entama sa descente à 8 kilomètres de l'aéroport. 5 minutes après avoir reçu l'autorisation d'atterrir, les pilotes ont sorti les trains d'atterrissage et ont mis les volets à 15 degrés. L'avion s’est retrouvé à une hauteur de 220 mètres. D'après les enregistrements, le pilote aux commandes a demandé de passer les volets à 30 degrés, mais les données de la boîte noire n'indiquèrent cependant aucun mouvement des volets. En revanche, la vitesse de rotation des hélices des deux moteurs a diminué simultanément, sans même que les pilotes ne le remarquent.

À une hauteur de 150 m, avec ses deux moteurs au ralenti, l'avion a amorcé un dernier virage à gauche. L'ATR a atteint un angle d'inclinaison de 30 degrés. Le pilote instructeur a demandé de remettre un peu de puissance. Après cet échange, les volets sont passés à 30 degrés ce qui aurait dû être fait une vingtaine de secondes plus tôt. Le pilote aux commandes a indiqué ensuite à deux reprises une perte de puissance des moteurs. Neuf (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le fils d'Alain Afflelou met fin à un étonnant conflit avec son associé
Apple va faire fabriquer une partie de ses iPhone en Inde
Relocalisation : des pièces essentielles aux centrales nucléaires seront de nouveau fabriquées en France
A quoi sert cette étrange poutre au-dessus de certains avions ?
La Bourse de Paris en hausse