Publicité

8 000 euros le billet de train : une maison de champagne organise une excursion de luxe

Sergi Reboredo/Getty Images

Une plongée dans le luxe à la française. C’est la promesse que propose la maison de champagne Veuve Clicquot avec un voyage à bord du prestigieux train Venise-Simplon-Orient-Express, du 4 au 6 juillet. Et pour cette excursion de trois jours, qui reliera Vienne en Autriche à Reims dans la Marne, il faudra débourser la somme rondelette de 8 000 euros, rapporte France 3 Grand Est, jeudi 8 février. Et pour ce prix, «un dîner de gala exclusif [...] du chef étoilé Jean Imbert [qui] s’accordera avec les cuvées les plus rares de [Veuve Clicquot]» et «à l’arrivée à Reims, un déjeuner à quatre mains [sera] orchestré par le chef étoilé Mory Sacko» seront offerts, précise un communiqué de presse.

Le périple commencera sur le Ring, le célèbre boulevard de la capitale autrichienne, avec au programme les visites du palais impérial de la Hofburg, siège des monarques Habsourg durant plus de six siècles, du fameux opéra d'État ou encore du musée d'Histoire de l'art. Puis les voyageurs se rendront à l'Hôtel Imperial, établissement classé 5 étoiles, qui a notamment accueilli l’empereur François-Joseph ou la reine Elizabeth II.

À bord du prestigieux train, les voyageurs seront, évidemment, conviés à des dégustations de champagne et de pâtisseries, mais également à des «divertissements». À Reims, où est situé le siège de Veuve Clicquot, une excursion au manoir de Verzy, avec des dégustations au pressoir et une visite du domaine, est programmée.

La maison Veuve Clicquot Ponsardin appartient au groupe (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'Oréal a enregistré un bénéfice net de 6,2 milliards d'euros en 2023
Spotify : comment la plateforme de streaming musical rémunère ses artistes ?
Huawei : le géant chinois perquisitionné en France pour des soupçons d'atteintes à la probité
Dassault : qui est Éric Trappier, le nouveau patron du groupe ?
CAC 40 : la Bourse en hausse, mais la santé de l'économie chinoise inquiète