La bourse ferme dans 8 h 1 min
  • CAC 40

    6 724,05
    +37,88 (+0,57 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 175,27
    +19,54 (+0,47 %)
     
  • Dow Jones

    35 603,08
    -6,26 (-0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,1644
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    1 793,50
    +11,60 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    53 932,96
    -2 332,92 (-4,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 497,12
    -37,53 (-2,45 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,33
    -0,17 (-0,21 %)
     
  • DAX

    15 510,42
    +37,86 (+0,24 %)
     
  • FTSE 100

    7 196,72
    +6,42 (+0,09 %)
     
  • Nasdaq

    15 215,70
    +94,02 (+0,62 %)
     
  • S&P 500

    4 549,78
    +13,59 (+0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 121,37
    +103,84 (+0,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3795
    -0,0000 (-0,00 %)
     

5 noyaux et boutures à faire pousser facilement chez soi

·9 min de lecture

PLANTES - Vous souhaitez décorer votre intérieur dans un esprit zen et zéro déchet? Créer un jardin d’intérieur vous permettra de vous rapprocher de la nature à moindre coût et de vous évader en contemplant le développement des racines et de la végétation en surface.

Et quoi de mieux que de partir soi-même de zéro? Olivia Brun et Tiphaine Germain-Lacour vous apprennent l’art et la manière de faire germer des noyaux, pépins et rebuts dans leur premier livre, Noyaux et boutures, paru le 16 septembre aux Éditions Solar. Elles vous prodiguent conseils spécifiques et vous permettent de vous inscrire dans une consommation responsable.

Alors, pour découvrir ou redécouvrir le jardinage d’intérieur, à vos gants, et sortez vos contenants en verre!

Le Basilic

Le basilic (Ocimum basilicum), un incontournable de la cuisine (Photo: Tiphaine Germain-Lacour/ Solar Editions)
Le basilic (Ocimum basilicum), un incontournable de la cuisine (Photo: Tiphaine Germain-Lacour/ Solar Editions)

S’il y a une saveur incontournable en cuisine, c’est bien le basilic! Frais, parfumé, on l’utilise beaucoup dans les recettes méditerranéennes, facile à bouturer, vous en aurez ainsi toute l’année!

Famille: lamiacées
Origine: Asie du Sud-Est
Période de bouturage: toute l’année
Se bouture en eau, puis en terre, à partir d’une tige

Entretien de la plante

Exposition
Ombragée ; évitez le soleil direct, surtout en été, et les courants d’air ainsi que les sources de chaleur comme les radiateurs.

Arrosage
En pot, la terre se dessèche beaucoup plus vite, veillez à bien maintenir la terre humide. Au printemps et en été, arrosez régulièrement, 2 à 3 fois par semaine en fonction de la chaleur. Évitez de mouiller les feuilles, cela favorise l’apparition de pucerons et autres parasites.

Rempotage
Le basilic est une plante annuelle. Sa vie prend fin vers l’automne.

Prélevez des tiges de 8 à 10 cm environ. Retirez les feuilles basales pour en garder 3 au sommet.

Dans un contenant en verre, baignez-y vos boutures en maintenant les feuilles hors de l’eau.

Dès l’apparition des racines, 2 à 3 semaines plus tard, rempotez-les par 3 dans un pot de 10 cm de diamètre environ, avec des billes d’argile au fond et rempli de terreau à semis. Placez-les dans une pièce lumineuse et chauffée entre 12 et 20 °C ou en extérieur si les températures le permettent.

Arrosez de manière à maintenir le terreau humide. La récolte peut commencer dès que votre basilic, bien feuillu, atteint 10 à 15 cm de haut.

Le Manguier

Le manguier (Mangifera indica), à cultiver en été et à rentrer en hiver pour le protéger du froid. (Photo: Tiphaine Germain-Lacour/ Solar Editions)
Le manguier (Mangifera indica), à cultiver en été et à rentrer en hiver pour le protéger du froid. (Photo: Tiphaine Germain-Lacour/ Solar Editions)

Cet arbre exotique, qui produit de délicieux fruits pleins de vitamines, pourra être cultivé en pleine terre dans les régions chaudes. Ailleurs, conservez-le en pot afin de pouvoir le rentrer en hiver et le protéger du froid.

Famille: anacardiacées
Origine: Inde, Birmanie
Période de bouturage: toute l’année
Se bouture à l’humidité, à l’étouffée, puis en terre

Entretien de la plante


Exposition
Ensoleillée, en évitant le soleil brûlant de l’été.


Arrosage
Veillez à maintenir le terreau humide:

  • 1 à 2 fois par semaine environ, en hiver,

  • 2 à 3 fois par semaine en saison chaude.

Éloignez-la des sources de chaleur sèche comme les radiateurs et posez le pot sur une soucoupe remplie de billes d’argile mouillées.


L’évaporation va ainsi humidifier l’air ambiant. Brumisez son feuillage plusieurs fois par semaine avec de l’eau de pluie, de préférence.


Rempotage
Tous les 2 ou 3 ans au printemps.

  1. Récupérez le noyau d’une mangue. Laissez-le sécher quelques jours.
    Lorsque le noyau et les restes de pulpe sont bien secs, vous pouvez extraire très délicatement l’amande qui se trouve au cœur. Vérifiez qu’elle soit saine et ne présente aucun signe de moisissure.

  2. Étalez du coton dans un bol, posez l’amande dessus et recouvrez-la de morceaux de coton. Le but étant de la cacher de la lumière. Humidifiez les cotons.
    Mettez sous une cloche en verre ou en plastique pour créer un effet de serre.

  3. Placez la bouture dans une pièce sans lumière et à une température de 18 à 20 °C, pendant une quinzaine de jours. Aérez tous les jours quelques minutes en soulevant la cloche.

  4. Lorsque le noyau aura germé, au bout de quinze jours, il sera temps de le mettre en terre. Préparez un pot d’une douzaine de centimètres de diamètre.
    Remplissez-le de terreau à semis. Posez l’amande sur la terre et enterrez la racine délicatement en la recouvrant bien. N’enterrez pas l’amande, sinon votre manguier risque de se développer moins vite.

  5. Arrosez régulièrement de manière à conserver la terre humide et surveillez les signes de développement : allongement de la tige et nouvelles feuilles qui devraient apparaître au bout de quinze jours environ.

Vous pourrez rempoter vingt-cinq jours plus tard.

Le Noisetier

Le noisetier (Corylus avellana) donnera ses premiers fruits au bout de 3 ou 4 ans. (Photo: Tiphaine Germain-Lacour/ Solar Editions)
Le noisetier (Corylus avellana) donnera ses premiers fruits au bout de 3 ou 4 ans. (Photo: Tiphaine Germain-Lacour/ Solar Editions)

Symbole de sagesse et de justice, le noisetier est un arbre rustique que l’on rencontre un peu partout en France. Ses noisettes apportent beaucoup de bienfaits: elles stimulent notre système immunitaire, luttent contre le mauvais cholestérol, la fatigue et le stress.

Famille: bétulacées
Origine: régions tempérées de l’hémisphère Nord
Période de bouturage: septembre
Se bouture en terre

Entretien de la plante


Exposition
Ensoleillée, à l’abri du vent et du soleil brûlant de l’été.


Arrosage
Veillez à maintenir le terreau humide:

  • Environ 1 à 2 fois par semaine, même plus s’il fait chaud.

  • En hiver, laissez faire la nature! Arrosez uniquement s’il ne pleut pas pendant plusieurs semaines d’affilée.


Plantation
À l’automne. Plantez-en plusieurs pour favoriser la pollinisation. Les noisetiers peuvent vivre en pot 3 à 4 ans, il faut ensuite les planter en pleine terre.

  1. Récupérez les noisettes directement sur les arbres. Il faudra en planter plusieurs pour augmenter vos chances de réussite et de 2 variétés différentes pour favoriser la fécondation et donc la production de noisettes. Conservez les coquilles.

  2. Préparez des pots de 6 cm environ et tapissez-les au fond de billes d’argile, puis remplissez de terreau à semis. Enterrez les noisettes à demi et recouvrez la surface du terreau de graviers. Placez vos pots dehors sous un abri non chauffé.

  3. Arrosez-les régulièrement de manière à conserver le terreau légèrement humide. Attention à l’excès d’eau qui ferait pourrir les noisettes.

  4. Patientez jusqu’au printemps pour que la noisette germe.

Votre noisetier donnera ses premiers fruits 3 ou 4 ans plus tard.

La Patate douce

La patate douce (Ipomoea batatas) embellit l'intérieur avec ses multiples tiges. (Photo: Tiphaine Germain-Lacour/ Solar Editions)
La patate douce (Ipomoea batatas) embellit l'intérieur avec ses multiples tiges. (Photo: Tiphaine Germain-Lacour/ Solar Editions)

À vous les bonnes soupes de patates douces! Son bouturage est facile, il faut tout de même disposer d’un potager pour la planter et récolter ses légumes.


Famille: convolvulacées
Origine: Amérique du Sud
Période de bouturage: à la fin de l’hiver
Faire germer en eau

Entretien de la plante

Plantation
Au printemps, d’avril à mai, il est temps de planter vos boutures au potager. Pour cela, faites de petites buttes et plantez-les en les espaçant de 30 cm, sur des rangs éloignés les uns des autres de 1 m environ.

Exposition
Ensoleillée.

Arrosage
Arrosez en pluie juste après la plantation, puis régulièrement de manière à maintenir la terre humide, car la patate douce craint la sécheresse.

Piquez 3 cure-dents dans une patate douce de manière à la maintenir sur un verre d’eau avec la moitié inférieure immergée. Placez cette bouture dans une pièce lumineuse, sans soleil direct, à 20 °C environ. Changez l’eau 1 fois par semaine. Patientez quelques semaines avant de voir les racines se développer et les premières tiges germer.

Une fois que les tiges ont développé 5 à 6 feuilles et mesurent au moins 10 cm, vous pourrez les couper. Pour les tiges de 10 cm, coupez au ras de la patate, pour les tiges de plus de 10 cm, coupez après la première feuille.

Déposez ces rameaux, à leur tour, dans un vase rempli à moitié d’eau. Placez- les près d’une fenêtre, dans une pièce chauffée entre 18 et 20 °C. Surveillez le niveau de l’eau et ajoutez-en régulièrement.

Une dizaine de jours plus tard, de petites racines blanches vont se développer. Il sera alors temps de planter vos boutures ! Utilisez un pot d’une dizaine de centimètres de diamètre. Remplissez-le de terreau à semis. Faites un trou dans le terreau et glissez-y délicatement la bouture, sans abîmer les racines, puis recouvrez en tassant légèrement.

Arrosez régulièrement de manière à conserver le terreau humide et surveillez les signes de développement : nouvelles feuilles et allongement de la tige. Vous pourrez récolter en septembre lorsque le feuillage commence à jaunir.

Le Citronnier

Le citronnier vous fait voyager. Et si vous êtes patients, vous pourrez faire des citronnades.  (Photo: Tiphaine Germain-Lacour/ Solar Editions)
Le citronnier vous fait voyager. Et si vous êtes patients, vous pourrez faire des citronnades. (Photo: Tiphaine Germain-Lacour/ Solar Editions)

Les pépins de vos citrons verts, oranges ou jaunes, peuvent germer et vous aurez un bel arbre, ou plusieurs, qui vous feront voyager en Méditerranée!

Famille: rutacées
Origine: Asie du Sud-Est
Période de germination: toute l’année

Faire germer à l’humidité, à partir des pépins.

Entretien de la plante

Exposition
Ensoleillée. Le soleil est très important, il favorise la floraison et donc la production des citrons. Le citronnier craint le gel. En hiver, il faudra le rentrer dans une véranda ou une pièce fraîche entre 5 et 10 °C.

Arrosage

  • Au printemps et en été, arrosez-le régulièrement, 2 à 3 fois par semaine environ. Un peu plus quand les journées sont très chaudes.

  • En hiver, laissez la terre sécher en surface, arrosez tous les dix jours environ.

Apports nutritifs
Apportez-lui de l’engrais pour agrumes tous les mois, d’avril à fin septembre.

Rempotage
Au printemps, tous les trois ans, avec de la terre pour agrumes.

Récupérez une dizaine de pépins afin de maximiser vos chances de réussite. Faites-les tremper dans l’eau pendant vingt-quatre heures pour les nettoyer de tout résidu.

Disposez-les entre 2 morceaux de coton humidifiés à l’eau tiède. Puis mettez-les dans un sachet hermétique et placez-les dans une pièce chauffée pendant 2 à 3 semaines.

Quand les pépins ont germé, placez-les dans une coupelle posée sur un contenant rempli d’eau. Les germes doivent baigner dans l’eau. Patientez et observez-les pousser!

Lorsque les tiges ont atteint 15 cm de haut et développé 2 ou 3 feuilles, il est temps de les mettre en terre. Préparez des pots troués, de 10 cm de diamètre, avec des billes d’argile au fond et du terreau à semis. Enterrez légèrement vos pousses, sans abîmer les racines. Placez les pots au soleil et maintenez la terre humide.

Il faudra patienter 7 à 8 ans avant que vos citronniers produisent leurs premiers fruits.

Noyaux et boutures de Tiphaine Germain-Lacour et Olivia Brun (Photo: Solar Editions)
Noyaux et boutures de Tiphaine Germain-Lacour et Olivia Brun (Photo: Solar Editions)

À voir également sur Le HuffPost: Comment Thomas Pesquet essaie de faire pousser des plantes sur l’ISS

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles