Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 036,45
    -68,78 (-0,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Plus de 3 millions de logements vacants en France

Les départements ruraux de la "diagonale du vide" sont les plus touchés par la hausse du nombre de logements inoccupés.

Le nombre de logements vacants a augmenté de 60 % depuis 1990. - Credit:www.alamy.com / Alamy Stock Photo / Abaca

Selon une étude de l'Insee, on recensait 3,1 millions de logements vacants en France en 2023, soit 8,2 % du parc total de logements. Ce nombre est en augmentation de 60 % depuis 1990, date à laquelle il était de seulement 1,9 million, soit 7,2 % du parc.
L'Insee distingue deux types de vacance des logements. La première, qualifiée de « frictionnelle », est temporaire (moins de deux ans) et correspond à la période au cours de laquelle un bien immobilier est en vente ou offert à la location. La seconde, dite « structurelle », reflète des difficultés qui durent (plus de deux ans) et peuvent être d'origines diverses, comme la déprise démographique, une localisation géographique défavorable, la vétusté et l'inconfort du logement, des problèmes de succession, etc.

Les départements ruraux particulièrement touchés

Depuis 2005 en France, le nombre de logements vacants a progressé 2,3 fois plus vite que le nombre total de logements. Cette forte augmentation a concerné tous les départements français, à l'exception de la Corse et de l'Hérault. C'est en Martinique que le taux de vacance des logements est le plus élevé (16,1 %), devant la Creuse (15,9 %) et la Guadeloupe (15,1 %).

À LIRE AUSSI La maison individuelle, premier logement d'Europe

Dans la seule France métropolitaine, on compte, en plus de la Creuse, huit départements où le taux de vacance dépasse les 11 % : la Nièvre, les Ardennes, le Cher, l'Yonne, l'Indre, la Meuse, l'Orne et les Vosges. « Les départements rur [...] Lire la suite

VIDÉO - "Bien moins cher": pour se loger des étudiants préfèrent des villes moyennes