Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 948,22
    -205,82 (-0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Comment éviter les spoilers de The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom ?

On ne plaisante pas avec les spoilers. Parce que le web peut devenir un champ de mines, il faut se blinder pour éviter un malheureux divulgâchis. Pour cela, des outils sont disponibles pour limiter les soucis.

C’est assurément l’un des jeux vidéo de l’année. Peut-être même LE titre de 2023. The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom sort le 12 mai et promet d’être une formidable suite à Breath of the Wild, qui a accompagné avec brio les débuts de la Nintendo Switch. On a pu découvrir le titre en avance et nos impressions sont tout à fait favorables.

Mais d’ici au 12 mai, il y a désormais un très grand risque de vous faire spoiler le contenu de ce nouvel épisode. Tears of the Kingdom vient en effet de fuiter sur le net. Une catastrophe pour Nintendo, qui va sans doute perdre des ventes dans cette affaire, et une calamité pour les fans, qui risquent maintenant de tomber sur des révélations qui vont leur gâcher le plaisir de jeu.

The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom // Source : Capture YouTube
The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom // Source : Capture YouTube

Sur Numerama, nous faisons très attention à ne pas piéger les internautes avec des éléments narratifs critiques, qu’il s’agisse d’un jeu vidéo, d’un film ou d’une série — ou n’importe quelle autre œuvre culturelle.

[Lire la suite]