Publicité
La bourse ferme dans 4 h 10 min
  • CAC 40

    7 761,76
    -102,94 (-1,31 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 981,81
    -52,62 (-1,05 %)
     
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0016 (-0,15 %)
     
  • Gold future

    2 329,10
    -25,70 (-1,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 890,35
    +9,53 (+0,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 428,08
    +15,13 (+1,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,00
    -0,50 (-0,64 %)
     
  • DAX

    18 423,82
    -207,04 (-1,11 %)
     
  • FTSE 100

    8 175,71
    -39,77 (-0,48 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    18 112,63
    +174,79 (+0,97 %)
     
  • GBP/USD

    1,2781
    -0,0019 (-0,15 %)
     

États-Unis : pourquoi Joe Biden était absent des commémorations du 11-Septembre

UPI/Newscom/SIPA

Il y a 22 ans, le 11 septembre 2001, 2 996 personnes ont perdu la vie dans l’attentat du World Trade Center, les « tours jumelles ». Depuis, les présidents se sont invariablement rendus sur les lieux du drame, rebaptisés Ground Zero, pour commémorer chaque funeste anniversaire. Mais en ce 11 septembre 2023, Joe Biden était loin de New York.

Le président était représenté par Kamala Harris, sa vice-présidente, entourée de la gouverneure et le maire de New York, Kathy Hochul et Eric Adams. Celle-ci est toutefois partie avant la fin de la cérémonie, environ une heure après son début, tandis que les noms des victimes continuaient d’être lus à haute voix par leurs proches.

À noter par ailleurs, la présence du candidat républicain à la présidentielle de 2024, le gouverneur de Floride Ron DeSantis.

À lire aussi Dans les archives de Match - 11-Septembre : Notre reporter au coeur de l'enfer

George W. Bush et Donald Trump n’ont manqué aucun anniversaire

Joe Biden, 80 ans, a lui quitté Hanoï, au Vietnam tôt dans la matinée, ce lundi 11 septembre, et devrait se rendre en Alaska, sur la base militaire d’Elmendorf-Richardson, où une installation commémorative des attentats a été installée. Le Président devrait alors prononcer un discours devant les militaires.

PUBLICITÉ

En 22 ans, c’est le deuxième président à ne pas se rendre sur l’un des trois sites touchés par les attaques du 11-Septembre (les tours jumelles, le Pentagone ou Shanksville). George W. Bush et Donald Trump n’ont jamai...


Lire la suite sur ParisMatch