La bourse est fermée
  • Dow Jones

    28 363,66
    +152,84 (+0,54 %)
     
  • Nasdaq

    11 506,01
    +21,31 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    23 474,27
    -165,19 (-0,70 %)
     
  • EUR/USD

    1,1826
    -0,0041 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    24 786,13
    +31,71 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    11 090,47
    +1 761,07 (+18,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    264,07
    +7,97 (+3,11 %)
     
  • S&P 500

    3 453,49
    +17,93 (+0,52 %)
     

Les États-Unis interdisent les applis TikTok et WeChat à partir du 20 septembre

·2 min de lecture
Les États-Unis interdisent les applis TikTok et WeChat à partir du 20 septembre
Les États-Unis interdisent les applis TikTok et WeChat à partir du 20 septembre

Le ministère américain du Commerce a confirmé son interdiction à compter du 20 septembre, qui porte sur "toute fourniture de service visant à distribuer ou à maintenir les applications mobiles WeChat ou TikTok, leur code constitutif ou leurs mises à jour par l'intermédiaire d'une boutique d'applications mobiles en ligne aux États-Unis". Business Insider US a contacté Apple et Google pour obtenir leurs commentaires.

Selon un précédent article de Reuters, l'interdiction pourrait encore être annulée avant dimanche si TikTok conclut un accord avec le géant technologique américain Oracle avant la date limite du 20 septembre. Oracle et TikTok ont soumis un projet d'accord au gouvernement américain pour approbation lundi.

La date limite du 20 septembre avait été fixée à l'origine par un décret du 6 août, signé par le président américain Donald Trump, interdisant aux citoyens américains toute "transaction" avec ByteDance, la société mère de TikTok, et WeChat.

"Les mesures prises aujourd'hui prouvent une fois de plus que le président Trump fera tout ce qui est en son pouvoir pour garantir notre sécurité nationale et protéger les Américains des menaces du parti communiste chinois", a déclaré le secrétaire d'État américain au Commerce, Wilbur Ross, dans un communiqué de presse.

"Sous la direction du président, nous avons pris des mesures importantes pour lutter contre la collecte malveillante par la Chine de données personnelles de citoyens américains, tout en promouvant nos valeurs nationales, les normes démocratiques fondées sur des règles et l'application agressive des lois et règlements américains", a ajouté Wilbur Ross.

Dans deux décrets des 6 et 14 août, le président américain Donald Trump a qualifié TikTok et WeChat de risques pour la sécurité nationale, car les applications sont détenues par des entreprises chinoises.

L'administration Trump a accusé TikTok de transmettre des données d'utilisateurs américains au gouvernement chinois. TikTok nie ce fait et poursuit le gouvernement

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une startup américaine recrute des indépendants pour expulser les gens de leurs logements
Des applis d'espionnage de WhatsApp permettent de savoir quand vous dormez et à qui vous parlez
L’algorithme de Twitter qui recadre les photos accusé de biais raciste
Microsoft rachète Bethesda, un des plus gros deals de l'histoire du jeu vidéo
Améliorer la page Wikipédia d’une ville permettrait de générer jusqu'à 110 000 € de revenus touristiques en plus