La bourse ferme dans 6 h 1 min
  • CAC 40

    6 737,98
    -0,57 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,54
    +12,82 (+0,32 %)
     
  • Dow Jones

    34 589,77
    +737,24 (+2,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0446
    +0,0038 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    1 793,20
    +33,30 (+1,89 %)
     
  • BTC-EUR

    16 378,55
    +87,75 (+0,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    405,12
    +4,42 (+1,10 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,90
    +0,35 (+0,43 %)
     
  • DAX

    14 445,01
    +47,97 (+0,33 %)
     
  • FTSE 100

    7 579,08
    +6,03 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 468,00
    +484,22 (+4,41 %)
     
  • S&P 500

    4 080,11
    +122,48 (+3,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 226,08
    +257,09 (+0,92 %)
     
  • HANG SENG

    18 736,44
    +139,21 (+0,75 %)
     
  • GBP/USD

    1,2145
    +0,0083 (+0,69 %)
     

Électricité : le régulateur appelle les entreprises à rapidement signer leurs contrats pour 2023

Nicole Köhler/Pixabay

"Il faut vraiment signer maintenant, ou à tout le moins trouver un fournisseur et engager des discussions sur les contrats d’électricité 2023". C’est ce qu’a déclaré, non sans urgence, Emmanuelle Wargon dans un entretien au Figaro ce lundi 14 novembre. La présidente de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) constate en effet que la moitié des entreprises devant trouver un contrat en 2023 n’ont rien signé ou n’ont même pas demandé de devis.

Les fournisseurs doivent déposer leurs demandes d’électricité nucléaire avant ce lundi 21 novembre, dans le cadre du dispositif Arenh (Accès réglementé à l’électricité nucléaire historique), qui permet de disposer d’électricité à bas prix (42 € le mégawattheure). Une fois la date du 21 novembre dépassée, il ne sera donc plus possible d’en bénéficier. Emmanuelle Wargon indique qu’avec le prix du marché actuel, "l’écart entre un contrat avec Arenh et un autre sans Arenh s’élève à environ 200 € par MWh". Pour la présidente de la commission, "il en va contre l’intérêt des entreprises de ne pas signer actuellement".

Dans le même temps, la CRE surveille activement les fournisseurs des entreprises et collectivités. Dans un contexte de flambée des prix, Emmanuelle Wargon rappelle son objectif : que "100% des fournisseurs soient en capacité de fournir leurs clients dans les bonnes conditions, que ce soit par temps calme ou par gros temps". Au sujet de l’Arenh, qui permet de limiter l’impact du prix du marché, l’ancienne ministre déléguée au logement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : “le plus dur est-il passé pour les Gafa et les géants de la tech chinois ?”
Un Chagall volé par les nazis vendu une fortune aux enchères
La marque Tom Ford vendue à Estée Lauder
Entreprises : depuis cet été, les défaillances se poursuivent
Boeing préconise le ruban adhésif pour remédier à des problèmes de peinture sur son 787 Dreamliner