Marchés français ouverture 3 h 19 min
  • Dow Jones

    28 363,66
    +152,84 (+0,54 %)
     
  • Nasdaq

    11 506,01
    +21,31 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    23 523,95
    +49,68 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1808
    -0,0018 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    24 941,81
    +155,68 (+0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    10 985,39
    +1 627,73 (+17,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    261,39
    +5,29 (+2,06 %)
     
  • S&P 500

    3 453,49
    +17,93 (+0,52 %)
     

À Val d'Europe, la magie de Disneyland Paris n'opère plus

Par Thibaut Déléaz
·1 min de lecture
À Disneyland Paris ce jeudi 1er octobre. Depuis leur réouverture, les parcs n'accueillent plus autant de visiteurs qu'avant la crise.
À Disneyland Paris ce jeudi 1er octobre. Depuis leur réouverture, les parcs n'accueillent plus autant de visiteurs qu'avant la crise.

En cette matinée pluvieuse d'octobre à Disneyland Paris, il n'y a pas que le soleil qui n'est pas de la partie. Les visiteurs aussi semblent avoir déserté les deux parcs d'attractions de Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne), qui peinent à faire le plein depuis leur réouverture le 15 juillet avec des mesures sanitaires strictes. Les parcs ouvrent dans à peine trente minutes, mais ils ne sont que quelques-uns à se presser devant les grilles.

La machine Disney, elle, fonctionne comme si de rien n'était : les parcs sont ouverts, les attractions fonctionnent, et les « Cast Members » ? les salariés ? ont toujours le sourire. Mais en coulisses, l'ambiance est loin d'être à la fête. La direction a adopté des mesures drastiques pour s'adapter et réduire au minimum ses coûts d'exploitation. Certains restaurants et boutiques sont fermés, une partie des 16 000 employés est au chômage partiel et les horaires d'ouverture ont été réduits. Dans les parcs, certains sanitaires ont même été fermés. Avec pareille crise, il n'y a pas de petites économies.

Lire aussi Après quatre mois de fermeture, Disneyland Paris retrouve ses visiteurs

Recettes fiscales en chute libre

Dans les attractions (même les plus populaires), le temps d'attente dépasse rarement les cinq minutes. Le rêve pour les visiteurs, un cauchemar pour Disney? et tout un pan de l'économie du pays. En effet, la première destination touristique d'Europe ? 15 millions de visiteurs annuels environ ? pèse lourd : en 2017, elle [...] Lire la suite