La bourse ferme dans 2 h 17 min
  • CAC 40

    6 540,85
    +12,53 (+0,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 763,08
    +7,02 (+0,19 %)
     
  • Dow Jones

    33 980,32
    -171,69 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,0166
    -0,0014 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 780,20
    +3,50 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    23 164,00
    -285,36 (-1,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    561,49
    -11,33 (-1,98 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,92
    +1,81 (+2,05 %)
     
  • DAX

    13 690,19
    +63,48 (+0,47 %)
     
  • FTSE 100

    7 532,69
    +16,94 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 938,12
    -164,43 (-1,25 %)
     
  • S&P 500

    4 274,04
    -31,16 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • GBP/USD

    1,2047
    -0,0004 (-0,03 %)
     

À cause d'un surbooking, les jeunes mariés ne peuvent pas voyager ensemble

Du conte de fées au cauchemar. C'est dans cet état d'esprit que s'est retrouvée la jeune mariée, Clotilde, le 24 juillet dernier, nous raconte Ouest-France. Le mois de juillet avait pourtant commencé sous les meilleurs auspices avec un mariage célébré tout juste une semaine auparavant. Et qui dit “mariage”, dit “voyage de noces”. Alors avec son mari, elle avait choisi la Corse, tout en passant par une agence de voyages. Levés très tôt dimanche matin, puisqu'ils venaient de Niort dans les Deux-Sèvres, les tourtereaux savourent le moment dans la mesure où dans les heures qui suivent, ils seront en vacances à Calvi. Enfin, c'est ce qu'ils croyaient.

Car une fois arrivé à l'aéroport de Nantes, c'est la douche froide. "On m'a appris que je n'avais pas de place. Que j'étais en surbooking et que je ne montrais à bord que s'il manquait des voyageurs", explique-t-elle dépitée à Ouest-France. Le problème, c'est qu'il n'y en aura pas. Enfin si, une seule, mais la place sera attribuée à quelqu'un d'autre. Son mari n'en démord pas, il ne veut pas la laisser toute seule et compte rester avec elle malgré le fait qu'il ait déjà embarqué. "Mais s'il quittait l'avion, il fallait racheter un billet", se désole la jeune femme.

Finalement, lui fera le voyage et sa femme restera sur le carreau. "Je vis un mauvais film", racontait-elle alors, en pleurs, calmée par quatre personnes dans l'aéroport. En guise de dédommagement, la compagnie lui a offert une carte de consommation… de 10 €. "J'en ai déjà pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sécheresse : ces stations balnéaires ne proposent plus de douche à la plage
EDF: l'Assemblée nationale approuve la renationalisation, mais veut un débat sur l'avenir énergétique
Retraites : 500 millions d'euros en plus pour les pensions votés à l'Assemblée, un nouveau revers pour le gouvernement
La police de ce pays s'équipe d'un bolide pour traquer les malfrats
La montre est fausse, le voleur préfère la rendre à sa victime

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles