Marchés français ouverture 15 min

Rexel S.A. (RXL.PA)

Paris - Paris Prix différé. Devise en EUR
Ajouter à la liste dynamique
9,40-0,35 (-3,59 %)
À la clôture : 5:35PM CET
Plein écran
Clôture précédente9,75
Ouverture9,50
Offre0,00 x 0
Vente0,00 x 0
Var. jour9,18 - 9,50
Sur 52 semaines4,92 - 13,41
Volume1 179 399
Volume moyen838 299
Cap. boursière2,849B
Bêta (mensuel sur 5 ans)1,88
Rapport P/E (sur 12 mois)S.O.
BPA (sur 12 mois)-1,32
Date de bénéfices29 oct. 2020
Dividende et rendement à termeS.O. (S.O.)
Date ex-dividende02 juil. 2020
Objectif sur 1 an13,71
  • Globe Newswire

    VENTES DU 3ème TRIMESTRE 2020

    VENTES DU 3ème TRIMESTRE 2020BONNE REPRISE DE L’ACTIVITÉ AVEC DES VENTES A JOURS CONSTANTS EN BAISSE DE -4,2% PERFORMANCE ROBUSTE SOUTENUE PAR UN NIVEAU DE SERVICE CLIENT ÉLEVÉ ET LES OUTILS DIGITAUXPOURSUITE DE LA DISCIPLINE SUR LES COÛTS ET DE LA FOCALISATION SUR LE CASH FLOW → VENTES DE 3 157,8M€ AU T3 2020 En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes sont en baisse de 4,2% au T3 20, en forte progression par rapport au -17,7% du T2 20.Amélioration graduelle, avec une reprise progressive en Europe et en Asie-Pacifique, tandis que l’Amérique du Nord accuse un retard avec des tendances divergentes entre les régions/marchés.         → UNE OFFRE DIGITALE FACILITATEUR D’AFFAIRES ; LES VENTES DIGITALES AU T3 20 REPRÉSENTENT 20,5% DU CA TOTAL (DONT 30,6% DE VENTES DIGITALES EN EUROPE), EN HAUSSE DE 261 BPS PAR RAPPORT AU T3 2019 → VISIBILITÉ ENCORE TROP LIMITÉE POUR PERMETTRE LA COMMUNICATION D’OBJECTIFS 2020, MAIS LES OPPORTUNITÉS A MOYEN TERME DEMEURENT ATTRACTIVES → LES RÉUSSITES ET PRIORITÉS DU GROUPE DEMEURENT L’EXCELLENCE DU SERVICE CLIENT (AMÉLIORATION DE LA SATISFACTION CLIENT), LA TRANSFORMATION DIGITALE (HAUSSE DU NOMBRE DE CLIENTS CONNECTÉS), LA GESTION DE LA PROFITABILITÉ (FLEXIBILITÉ DES COÛTS) ET LA GÉNÉRATION DE TRÉSORERIE Chiffres clés  T3 2020Variation9m 2020VariationVentes 3 157,8M€ 9 203,5M€ En données publiées  -7,7% -10,0%En données comparables et à nombre de jours courant    -3,8% -8,3%En données comparables et à nombre de jours constant  -4,2% -8,5%Ventes à nombre de jours constant par géographie     Europe 1 793,8M€     +0,3%5 125,1M€-6,0%France 687,0M€+3,9%1 868,4M€-9,4%Scandinavie  229,5M€+0,7%716,3M€+3,8%Benelux  184,1M€+2,3%565,9M€-0,8%Allemagne 178,7M€+9,4%511,6M€+5,7%Royaume-Uni  151,8M€-17,0%448,9M€-20,3%Amérique du Nord   1 053,9M€-12,8%3 236,7M€-13,7%Etats-Unis  814,3M€-12,9%2 531,7M€-14,2%Canada 239,6M€-12,3%705,0M€-12,0%Asie-Pacifique 310,1M€+3,4%841,6M€-1,5%Chine 134,4M€+11,2%356,9M€+1,5%Australie 126,2M€-1,2%358,9M€+0,1% Patrick BERARD, Directeur Général, a déclaré : « Dans la crise actuelle du Covid-19, je suis très satisfait de la capacité de Rexel à maintenir l’excellence de son service clients et à élargir son offre de solutions digitales. Le mérite en revient à nos collaborateurs qui ont su s’adapter rapidement pour assurer la poursuite de l’activité, tout en respectant les exigences élevées de protection sanitaire. Par conséquent, je suis fier de notre solide évolution des ventes au T3, qui montre une forte reprise par rapport au trimestre précédent, en dépit des tendances très divergentes entre les marchés et les régions. Dans un environnement qui demeure incertain, Rexel continuera à être agile et à s’adapter à l’évolution du mix d’activités. Nous allons continuer à nous focaliser sur la profitabilité et la génération de trésorerie, comme démontré dans nos résultats du premier semestre. Les bénéfices de notre transformation digitale nous positionnent pour continuer notre feuille de route stratégique et consolider notre rôle de véritable leader de solutions multicanales pour chaque segment de client. » ANALYSE DES VENTES AU 30 SEPTEMBRE 2020   4 Sauf mention contraire, tous les commentaires sont faits en base comparable et ajustée et, pour ce qui concerne le chiffre d’affaires, à nombre de jours constant. VENTES Au 3ème trimestre, les ventes ont baissé de -7,7% en données publiées et de -4,2% en données comparables et à nombre de jours constant, reflétant une reprise en Europe et en Asie-Pacifique tandis que l’Amérique du Nord accuse un retard.   Au 3ème trimestre, Rexel a enregistré des ventes de 3 157,8M€, en baisse de 7,7% en données publiées, incluant : Un effet de change négatif de 80,0M€ (soit -2,3% des ventes du T3 2019), principalement lié à la dépréciation des dollars américain et canadien contre l’euro ;Un effet de périmètre net négatif de 58,7M€ (soit -1,7% des ventes du T3 2019), résultant principalement de la cession de Gexpro Services aux Etats-Unis ;Un effet calendaire positif de 0,4 point. En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes ont diminué de 4,2%, incluant un effet positif lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre (+0,5% au T3 20 vs. -0,3% au T3 19). Cette solide performance des ventes du T3 20 résulte de notre capacité à : Assurer la pleine poursuite de l’activité et des process dans nos agences/centres de distribution pour servir nos clients ;S’adapter en permanence aux restrictions gouvernementales liées à la pandémie, à l’image des nouvelles mesures dans des pays tels que l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni, la France, l’Espagne, la Belgique ;Tirer profit de nos robustes outils digitaux pour soutenir la hausse des transactions web et les nouveaux modes de travail (télétravail, visioconférence…). Plus spécifiquement, la digitalisation a été un réel facilitateur d’affaires au troisième trimestre, comme illustré par les points suivants, qui confirment que notre proposition de valeur et notre organisation deviennent de plus en plus digitalisées afin d’améliorer l’expérience client et rendre cette dernière plus efficace et plus agile : Aux Etats-Unis, nous avons lancé notre plateforme web et data unique pour toutes les enseignes, offres et clients. Il s’agit d’une évolution majeure pour la transformation digitale du pays ;Nos ventes digitales représentent 20,5% des ventes du Groupe, en hausse de 261 bps par rapport au T3 19. Les ventes digitales en Europe sont au-dessus de 30% ;En France, les transactions via téléphone portable ont augmenté de 62% comparées à l’année dernière grâce à l’amélioration de l’application. Sur les 9 premiers mois 2020, Rexel a enregistré des ventes de 9 203,5M€, en baisse de 10,0% en données publiées. En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes diminuent de 8,5%, incluant un effet défavorable de 0,2% lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre. La baisse de 10,0% des ventes en données publiées inclut : Un effet de change négatif de 44,2M€ (-0,4% des ventes des 9 mois 2019), principalement lié à la dépréciation des dollars canadien et australien ainsi que de la couronne norvégienne par rapport à l’euro;Un effet de périmètre net négatif de 144,2M€ (-1,4% des ventes des 9 mois 2019), résultant principalement de la cession de Gexpro Services aux Etats-Unis ;Un effet calendaire positif de 0,2 point. Europe (57% des ventes du Groupe) : +0,3% au T3 en données comparables et à nombre de jours constant Au 3ème trimestre, les ventes en Europe ont augmenté de 0,7% en données publiées, avec des effets non-significatifs de change et de périmètre. En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes sont en hausse de 0,3%. Les ventes en France (38% des ventes de la région) ont affiché une solide croissance de 3,9%, bénéficiant d’un niveau élevé de continuité des activités et de service client ainsi qu’une forte demande des marchés résidentiels et HVAC. Nos clients ont pris moins de vacances qu’habituellement dû au Covid-19 ;Les ventes en Scandinavie (13% des ventes de la région) sont en hausse de 0,7%, avec une dynamique positive en Norvège, en progression de 3,2%, principalement tirée par une hausse des prix pour compenser l’effet de la dépréciation de la couronne norvégienne sur les importations. La Suède est en baisse de 4,0% dû à une moindre demande des moyennes et grandes entreprises ;Le Benelux (10% des ventes de la région) a progressé de 2,3%, avec le Belux (+4,2%) qui bénéficie d’une bonne dynamique dans le secteur des ventes d’équipements photovoltaïques tandis que les ventes du Pays-Bas sont restées stables (-0,2%) grâce à un marché résidentiel positif, compensant une moindre demande dans les marchés des énergies renouvelables ;Les ventes en Allemagne (10% des ventes de la région) ont affiché une forte progression de 9,4% grâce à une tendance positive de notre activité de proximité et une meilleure demande qu’au T2  dans l’automobile bien qu’encore négative ;Au Royaume-Uni (8% des ventes de la région) les ventes ont chuté de 17,0%, principalement en raison de la détérioration de la demande de projets commerciaux tandis que l’activité de proximité a bien progressé (Denmans en hausse de 3,6%).                      Amérique du Nord (33% des ventes du Groupe) : -12,8% au T3 en données comparables et à nombre de jours constant Au 3ème trimestre, les ventes en Amérique du Nord ont chuté de 21,1% en données publiées, intégrant un effet de change négatif de -5,4% (-71,9M€), dû à la dépréciation des dollars américain et canadien par rapport à l’euro, ainsi qu’un effet de périmètre négatif de -4,1% (-55,2M€) dû à la cession de Gexpro Services. En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes sont en baisse de 12,8%, entrainées par les Etats-Unis et le Canada. Aux États-Unis (77% des ventes de la région), les ventes ont diminué de 12,9% en données comparables et à nombre de jours constant, avec une bonne résistance dans l’ouest du pays (Northwest, Californie et Mountain Plains) ainsi qu’en Floride, grâce à notre activité de proximité. Cette contribution positive est plus que compensée par la détérioration des grands projets dans les marchés industriels et commerciaux dans les régions comme le Midwest et le Gulf, impactés par les industries lourdes et le pétrole & gaz. Enfin, la région du Northeast a fait l’objet d’une réorganisation, et nous constatons l’impact positif de la stratégie de sélectivité clients mise en place ;Au Canada (23% des ventes de la région), les ventes ont chuté de 12,3% en données comparables et à nombre de jours constant, principalement en raison d’une moindre demande industrielle, notamment dans l’industrie du pétrole et du gaz. La croissance des ventes s’est améliorée en septembre. Asie-Pacifique (10% des ventes du Groupe) : +3,4% au T3 en données comparables et à nombre de jours constant Au 3ème trimestre, les ventes en Asie-Pacifique ont augmenté de 1,3% en données publiées, incluant un effet de change négatif de -2,8% (-8,5M€) en raison de la dépréciation de l’ensemble des monnaies (principalement le yuan chinois et le dollar australien) contre l’euro. A données comparables et à nombre de jours constant, les ventes ont augmenté de 3,4%.   Dans le Pacifique (50% des ventes de la région), les ventes sont en baisse de 3,0% en données comparables et à nombre de jours constant : En Australie (82% du Pacifique), les ventes ont baissé de 1,2% grâce à une bonne résilience dans notre activité de proximité, compensant ainsi la perte de deux contrats industriels et le confinement partiel dans l’état de Victoria (région de Melbourne) ;En Nouvelle-Zélande (18% du Pacifique), les ventes ont chuté de 10,7% dans un marché sous pression avant les élections et du confinement partiel à Auckland au T3 20 (impact de -2,7%).  En Asie (50% des ventes de la région), les ventes affichent une solide croissance de 10,6% en données comparables et à nombre de jours constant : En Chine (86% de l'Asie), les ventes ont progressé de 11,2%, principalement tirées par notre valeur ajoutée dans la croissance du secteur de l’automatisation, et soutenue par les investissements réalisés par le gouvernement dans les infrastructures et les automatismes industriels ;Inde et Moyen-Orient (14% de l’Asie) : L’Inde est en hausse de 5,4%, reflétant une reprise de l’activité alors même que le virus reste actif dans le pays. Le Moyen-Orient a affiché une solide performance, en hausse de 9,6%. PLAN D’ACTIONS EN PLACE AFIN D’ACCÉLÉRER NOTRE TRANSFORMATION DIGITALE La transformation digitale est le principal pilier de notre feuille de route stratégique. La pandémie de Covid-19 a renforcé notre conviction que focaliser les ressources sur cette initiative était la bonne décision, nous permettant de naviguer dans l’environnement actuel.  Nous poursuivons l’exécution de notre plan avec assiduité en ciblant des actions claires visant à améliorer nos 3 niveaux de « digital ». Pour illustration : Sur le niveau de la donnée, nous progressons bien sur la standardisation de la segmentation de la base clients, ce qui contribuera notamment à l’optimisation et l’accélération de nos outils digitaux et de notre marketing.  Sur le niveau transactionnel, nous continuons d’améliorer nos fonctionnalités transactionnelles telles que : Le Track & Trace en Europe, où nous avons signé des accords avec nos partenaires de transports et avons la technologie en place pour nous permettre d’offrir cette fonctionnalité dans un périmètre de pays représentant 80% de nos ventes ;L’ « Email to EDI » est maintenant disponible dans 7 pays, facilitant l’automatisation de plus de 110 000 commandes sur les 9 premiers mois de l’année 2020 auprès de 750 clients. Sur le niveau prédictif : Déploiement du module « assortiment dans les agences » en France, en progression rapide dans notre réseau ; Le module « gestion de l’érosion de clients » est entièrement réactivé et donne de bons résultats dans le suivi de la reprise d’activité de nos clients. Cet outil est pleinement intégré dans la « routine de nos vendeurs » ;Le module « offre produits complémentaire » est testé en France dans une agence et un centre d’appel. ÉVOLUTION DES NOTATIONS Au cours des 6 premiers mois de 2020, la priorité a été donnée à la profitabilité et la génération de trésorerie, démontrant la résilience de notre modèle. Nous confirmons également que nous anticipons une solide génération de trésorerie pour l’année 2020, poursuivant la tendance observée depuis le début de l’année. Cette résilience a contribué à la confirmation de nos notations long-terme (BB par S&P et Ba2 par Moody’s) et court-terme durant la crise (B par S&P et « Non-prime » par Moody’s). A noter qu’en raison d’un changement dans la politique commerciale de Moody’s, nous leur avons demandé de retirer la notation court-terme « Non-Prime ». PRIORITÉS POUR LES PROCHAINS TRIMESTRES Le contexte volatile actuel ne nous permet pas de communiquer sur des objectifs pour l’année 2020. En ligne avec nos résultats du premier semestre, nous continuerons à nous concentrer sur l’excellence de notre service client, notre transformation digitale, la gestion de la profitabilité et de la génération de trésorerie. Grâce aux perspectives de croissance favorables qui soutiennent la demande à moyen et long terme de produits électriques, et en dépit d’une volatilité à court terme, Rexel continue à gérer son activité en portant une attention particulière à rester agile, gagner des parts de marché et continuer à développer rapidement une offre multicanale. Rexel est bien positionné pour bénéficier des plans de dépenses publiques visant à réduire les émissions de CO² ou à améliorer l’efficacité énergétique. NB : Les impacts estimés par trimestre (i) des effets calendaires par géographie, (ii) des variations de périmètre de consolidation et (iii) des effets de change (fondés sur des hypothèses de taux moyens sur le reste de l’année pour les principales devises du Groupe) sont présentés en détail en annexe 2. CALENDRIER   11 février 2021                                 Résultats du 4ème trimestre et de l’année 2020 22 avril 2021                                       Ventes du 1er trimestre 2021 22 avril 2021                                       Assemblée Générale INFORMATION FINANCIERE Une présentation des ventes du 3ème trimestre 2020 est également disponible sur le site web de Rexel. AU SUJET DU GROUPE REXEL Rexel, expert mondial de la distribution professionnelle multicanale de produits et services pour le monde de l’énergie, est présent sur trois marchés : résidentiel, tertiaire et industriel. Le Groupe accompagne ses clients pour leur permettre de gérer au mieux leurs activités en leur offrant une gamme adaptée et évolutive de produits et services de maîtrise de l’énergie pour la construction, la rénovation, la production et la maintenance.Présent dans 26 pays, à travers un réseau de plus de 1 900 agences, Rexel compte plus de 26 000 collaborateurs. Son chiffre d'affaires a atteint 13,74 milliards d’euros en 2019.Rexel est coté sur le marché Eurolist d’Euronext Paris (compartiment A, symbole RXL, code ISIN FR0010451203) et figure dans les indices suivants : SBF 120, CAC Mid 100, CAC AllTrade, CAC AllShares, FTSE EuroMid, STOXX600. Rexel fait également partie des indices ISR suivants : FTSE4Good, Ethibel Sustainability Index Excellence Europe, Euronext VigeoEiris Europe 120 Index, Dow Jones Sustainability Index Europe et STOXX® Global Climate Change Leaders, grâce à sa performance en matière de responsabilité sociale d’entreprise. Rexel est sur la « Climate A list » du CDP.Pour plus d’information : www.rexel.com CONTACTS ANALYSTES FINANCIERS / INVESTISSEURS Ludovic DEBAILLEUX+33 1 42 85 76 12ludovic.debailleux@rexel.com    PRESSE Brunswick: Thomas KAMM+33 1 53 96 83 92tkamm@brunswickgroup.com  GLOSSAIRE L’EBITA PUBLIE (Earnings Before Interest, Taxes and Amortization) est défini comme le résultat opérationnel avant amortissement des actifs incorporels reconnus dans le cadre de l’affectation du prix des acquisitions et avant autres produits et charges. L’EBITA AJUSTE est défini comme l’EBITA retraité de l’estimation de l’effet non récurrent des variations du prix des câbles à base de cuivre. L’EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization) est défini comme le résultat opérationnel avant amortissements et avant autres produits et charges. LE RESULTAT NET RECURRENT est défini comme le résultat net ajusté de l’effet non récurrent du cuivre, des autres produits et autres charges, des charges financières non récurrentes, déduction faite de l’effet d’impôt associé aux éléments ci-dessus. LE FREE CASH-FLOW ou FLUX NET DE TRÉSORERIE DISPONIBLE est défini comme la variation de trésorerie nette provenant des activités opérationnelles, diminuée des investissements opérationnels nets. L’ENDETTEMENT FINANCIER NET est défini comme les dettes financières diminuées de la trésorerie et des équivalents de trésorerie. La dette nette inclut les dérivés de couverture. ANNEXES  Pour consulter les annexes, veuillez cliquer sur le lien pdf à la fin du document.  AVERTISSEMENT Du fait de son activité de vente de câbles, le Groupe est exposé aux variations du prix du cuivre. En effet, les câbles constituaient environ 15% du chiffre d'affaires du Groupe et le cuivre représente environ 60 % de leur composition. Cette exposition est indirecte dans la mesure où les prix des câbles sont également dépendants des politiques commerciales des fournisseurs et de l'environnement concurrentiel sur les marchés du Groupe. Les variations du prix du cuivre ont un effet estimé dit « récurrent » et un effet estimé dit « non récurrent » sur la performance du Groupe, appréciés dans le cadre des procédures de reporting interne mensuel du Groupe Rexel : - l'effet récurrent lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre correspond à l'effet prix lié au changement de valeur de la part de cuivre incluse dans le prix de vente des câbles d'une période à une autre. Cet effet concerne essentiellement le chiffre d'affaires du Groupe - l'effet non récurrent lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre correspond à l'effet de la variation du coût du cuivre sur le prix de vente des câbles entre le moment où ceux-ci sont achetés et celui où ils sont vendus, jusqu'à complète reconstitution des stocks (effet direct sur la marge brute). En pratique, l'effet non récurrent sur la marge brute est déterminé par comparaison entre le prix d'achat historique des câbles à base de cuivre et le tarif fournisseur en vigueur à la date de la vente des câbles par le Groupe Rexel. Par ailleurs, l'effet non récurrent sur l'EBITA correspond à l'effet non récurrent sur la marge brute qui peut être diminué, le cas échéant, de la part non récurrente de la variation des charges administratives et commerciales. L’impact de ces deux effets est évalué, dans la mesure du possible, sur l'ensemble des ventes de câbles de la période par le Groupe. Les procédures du Groupe Rexel prévoient par ailleurs que les entités qui ne disposent pas des systèmes d'information leur permettant d'effectuer ces calculs sur une base exhaustive doivent estimer ces effets sur la base d'un échantillon représentant au moins 70 % des ventes de la période, les résultats étant ensuite extrapolés à l'ensemble des ventes de câbles de la période par l’entité concernée. Compte tenu du chiffre d'affaires couvert, le Groupe Rexel considère que l’estimation de l’impact de ces deux effets ainsi mesurée est raisonnable. Ce document peut contenir des données prévisionnelles. Par leur nature, ces données prévisionnelles sont soumises à divers risques et incertitudes (y compris ceux décrits dans le document d’enregistrement universel enregistré auprès de l'AMF le 9 mars 2020 sous le n°D.20-0111 et son amendement enregistré auprès de l’AMF le 11 mai 2020 sous le n° D. 20-0111-A01). Aucune garantie ne peut être donnée quant à leur réalisation. Les résultats opérationnels, la situation financière et la position de liquidité de Rexel pourraient différer matériellement des données prévisionnelles contenues dans ce communiqué. Rexel ne prend aucun engagement de modifier, confirmer ou mettre à jour ces prévisions dans le cas où de nouveaux événements surviendraient après la date de ce communiqué, sauf si une réglementation ou une législation l'y contraint. Les données de marché et sectorielles ainsi que les informations prospectives incluses dans ce document ont été obtenues à partir d’études internes, d’estimations, auprès d’experts et, le cas échéant, à partir d’études de marché externes, d’informations publiquement disponibles et de publications industrielles. Rexel, ses entités affiliées, dirigeants, conseils et employés n’ont pas vérifié de manière indépendante l’exactitude de ces données de marché et sectorielles ou de ces informations prospectives, et aucune déclaration et garantie n’est fournie relativement à ces informations et informations prospectives, qui ne sont fournies qu’à titre indicatif. Ce document n’inclut que des éléments résumés et doit être lu avec le document d’enregistrement universel de Rexel, déposé auprès de l’AMF le 9 mars 2020 sous le n° D.20-0111, son amendement enregistré auprès de l’AMF le 11 mai 2020 sous le n° D. 20-0111-A01 ainsi que les états financiers consolidés et le rapport de gestion pour l’exercice 2019, disponibles sur le site internet de Rexel (www.rexel.com).                                               Pièce jointe CP- Ventes du 3ème trimestre 2020

  • Globe Newswire

    THIRD-QUARTER 2020 SALES

    9 THIRD-QUARTER 2020 SALESGOOD RECOVERY WITH SAME-DAY SALES DOWN 4.2% ROBUST PERFORMANCE SUPPORTED BY BEST-IN-CLASS CUSTOMER SERVICE AND DIGITAL OPERATIONSCONTINUED DISCIPLINE ON OPEX AND FOCUS ON CASH FLOW MANAGEMENT →    SALES OF €3,157.8m IN Q3 2020 On a constant and same-day basis, sales down 4.2% in Q3 20, recovering sharply from -17.7% in Q2 20. Gradual improvement, with progressive recovery in Europe and Asia-Pacific, while North America is lagging with very diverging trends between regions/markets. →   DIGITAL VALUE PROPOSITION IS A BUSINESS ENABLER; DIGITAL REVENUE IN Q3 20 REPRESENTING 20.5% OF TOTAL SALES (INCLUDING 30.6% OF DIGITAL SALES IN EUROPE), UP 261 bps COMPARED TO Q3 2019 → VISIBILITY STILL TOO LOW TO PROVIDE FY 2020 GUIDANCE, BUT MID-TERM OPPORTUNITIES REMAIN ATTRACTIVE → GROUP ACHIEVEMENTS AND PRIORITIES REMAIN BEST-IN-CLASS CUSTOMER SERVICE (NPS IMPROVEMENT), DIGITAL TRANSFORMATION (INCREASE IN DIGITALLY CONNECTED CUSTOMERS), PROFITABILITY MANAGEMENT (COST FLEXIBILITY) AND FREE CASH FLOW GENERATION Key figuresQ3 2020YoY change9m 2020YoY changeSales€3,157.8m €9,203.5m On a reported basis -7.7%            -10.0%On a constant and actual-day basis -3.8% -8.3%On a constant and same-day basis -4.2% -8.5%Same-day sales growth by geography    Europe€1,793.8m+0.3%€5,125.1m-6.0%France€687.0m+3.9%€1,868.4m-9.4%Scandinavia€229.5m+0.7%€716.3m+3.8%Benelux€184.1m+2.3%€565.9m-0.8%Germany€178.7m+9.4%€511.6m+5.7%UK€151.8m-17.0%€448.9m-20.3%North America€1,053.9m-12.8%€3,236.7m-13.7%USA€814.3m-12.9%€2,531.7m-14.2%Canada€239.6m-12.3%€705.0m-12.0%Asia-Pacific€310.1m+3.4%€841.6m-1.5%China€134.4m+11.2%€356.9m+1.5%Australia€126.2m-1.2%€358.9m+0.1% Patrick BERARD, Chief Executive Officer, said: “During this COVID-19 crisis, I am very pleased at Rexel’s ability to showcase its best-in-class customer service and expanding the offering of digital solutions. Thanks go to our employees who quickly adapted to ensure business continuity working under a regime of high-level sanitary protection requirements.  As a result, I am proud of our solid Q3 sales growth which shows a strong recovery from the previous quarter, albeit with very divergent trends between markets and regions. In an environment that remains uncertain, Rexel will continue to be agile and to adapt to the business mix evolution. We will continue to focus on profitability and free cash flow generation, as demonstrated in our first-half results. The benefits of our digital transformation position us to continue our journey as a true leader in providing multichannel solutions for every customer segment.” SALES REVIEW FOR THE PERIOD ENDED SEPTEMBER 30, 2020   4 Unless otherwise stated, all comments are on a constant and adjusted basis and, for sales, at same number of working days.        SALES In Q3, sales were down 7.7% year-on-year on a reported basis and down 4.2% on a constant and same-day basis, reflecting recovery in Europe and Asia-Pacific while North America is lagging. In the third quarter, Rexel posted sales of €3,157.8 million, down 7.7% on a reported basis, including: A negative currency effect of €80.0 million (i.e. -2.3% of Q3 2019 sales), mainly due to the depreciation of the US and Canadian dollars against the euro.A negative net scope effect of €58.7 million (i.e. -1.7% of Q3 2019 sales), mainly resulting from the disposal of Gexpro Services in the US.A positive calendar effect of 0.4 percentage points. On a constant and same-day basis, sales were down 4.2%, including a positive effect from the change in copper-based cable prices (+0.5% in Q3 20 vs -0.3% in Q3 19). This robust Q3 20 sales performance was the result of our capacity to: Ensure business and process continuity with our branch/DC network fully operational to serve our customers.Adapt constantly to government restrictions related to the pandemic, including new measures in countries such as Australia, New Zealand, UK, France, Spain, Belgium.Leverage our robust digital tools supporting increasing web transactions and new ways of working (home office, teleconferencing…). More specifically, digitalization has been a key business enabler in the third quarter, as illustrated by the following data points that confirm that our value proposition and organization are becoming increasingly digitalized to favor customer experience and make the organization leaner and more agile: In the US, we have launched our single web and data platform for all banners, all offers and all customers. This is a quantum leap in the country’s digital transformation.  Our digital revenue represents 20.5% of sales at group level, up 261 bps versus Q3 19. Europe digital sales are over 30% of the total.  In France, transactions on mobile devices have increased by 62% compared to last year, following app enhancements.   In 9m 2020, Rexel posted sales of €9,203.5 million, down 10.0% on a reported basis. On a constant and same day basis, sales were down 8.5%, including a negative impact of -0.2% from the change in copper-based cable prices. The 10.0% decrease in sales on a reported basis included: A negative currency effect of €44.2 million (i.e. -0.4% of 9m 2019 sales), mainly due to the depreciation of the Canadian & Australian dollars as well as Norwegian Krone against the euro.A negative net scope effect of €144.2 million (i.e. -1.4% of 9m 2019 sales), mainly resulting from the disposal of Gexpro Services in the US.A positive calendar effect of 0.2 percentage points. Europe (57% of Group sales): +0.3% in Q3 on a constant and same-day basis In the third quarter, sales in Europe increased by 0.7% on a reported basis, with non-material currency and scope effects. On a constant and same-day basis, sales were up 0.3%. Sales in France (38% of the region’s sales) posted solid 3.9% growth, driven by a high level of business continuity and service and strong demand in the Residential & HVAC businesses. Sales in Scandinavia (13% of the region’s sales) were up 0.7%, with positive momentum in Norway, up 3.2%, mainly driven by price increases to offset the impact of the Norwegian Krone’s devaluation on imports. Sweden was down 4.0% due to lower demand from medium and large contractors.Benelux (10% of the region’s sales) grew by 2.3%, with Belux (+4.2%) benefiting from a good momentum in the Photovoltaic business while The Netherlands were flat (-0.2%), with a positive residential market offsetting lower renewable energy.Sales in Germany (10% of the region’s sales) posted strong 9.4% growth thanks to a positive trend in our proximity business and better, but still negative, demand in Automotive compared to Q2. In the UK (8% of the region’s sales), sales dropped by 17.0%, mainly due to a difficult commercial project market while proximity is progressing well (Denmans banner up 3.6%).                     North America (33% of Group sales): -12.8% in Q3 on a constant and same-day basis In the third quarter, sales in North America dropped by 21.1% on a reported basis, including a negative currency effect of -5.4% (-€71.9m), due to the depreciation of the US and Canadian dollars against the euro and a negative scope effect of -4.1% (-€55.2m) from the disposal of Gexpro Services. On a constant and same-day basis, sales were down 12.8%, driven by the US and Canada. In the US (77% of the region’s sales), sales were down 12.9% on a same-day basis, with good resilience in the Western part of the country (Northwest, California and Mountain Plains) and in  Florida, driven by our proximity business. This positive contribution is more than offset by the market deterioration in larger projects in the commercial and industrial markets, in regions like the Midwest and Gulf, impacted by heavy industries and the Oil & Gas businesses. Lastly, the Northeast has been reorganized, and we clearly see the positive impact of the business selectivity strategy that is being implemented.  In Canada (23% of the region’s sales), sales dropped by 12.3% on a same-day basis, mainly from lower industrial demand, especially in the Oil & Gas market. Sales growth improved in September.  Asia-Pacific (10% of Group sales): +3.4% in Q3 on a constant and same-day basis In the third quarter, sales in Asia-Pacific were up 1.3% on a reported basis, including a negative currency effect of -2.8% (-€8.5m), due to the depreciation of all currencies (mainly the Chinese renminbi and Australian dollar) against the euro. On a constant and same-day basis, sales were up 3.4%. In the Pacific (50% of the region’s sales), sales were down 3.0% on a constant and same-day basis: In Australia (82% of Pacific’s sales), sales were down 1.2% thanks to good resilience in the proximity business, broadly offset by the loss of 2 industrial contracts and the partial lockdown in Victoria State (Melbourne area). In New Zealand (18% of Pacific’s sales), sales dropped by 10.7% impacted by a weak market before elections and partial lockdown in Auckland in Q3 20 (impact -2.7%). In Asia (50% of the region’s sales), sales posted solid 10.6% growth on a constant and same-day basis: In China (86% of Asia’s sales), sales grew by 11.2%, mainly driven by our value added in the growing automation segment and by government spending in infrastructure and automation. India and Middle East (14% of Asia’s sales): India grew by 5.4%, showing a recovery although the virus remains active in the country. Middle East posted a strong performance, up 9.6%. ACTION PLAN IN PLACE TO MAKE STEP CHANGES IN OUR DIGITAL TRANSFORMATION Digital transformation is the key pillar of our strategic journey. The Covid-19 pandemic has reinforced our conviction that it was the right decision to focus resources on this initiative, which has allowed us to navigate the current turmoil.  We continue to execute our plan diligently with clear actions to improve our 3 digital layers. As an illustration:   On the data layer, we are progressing well on the standardization of customer segmentation that will notably contribute to the optimization and acceleration of our digital tools and marketing.  On the transaction layer, we continue to improve our transactional functionalities as illustrated by: Track & Trace in Europe, where we have agreements with our transportation partners and the technology in place to offer the functionality on 80% of our sales.Email to Edi is now live in 7 countries, enabling the automatization of more than 110,000 orders in the first 9 months of 2020 with 750 customers. On the predictive layer: Implementation of the branch assortment module in France, now growing in the network.The Customer Churn module is fully reactivated and is showing solid benefits in the recovery path of our customers. This tool is now fully embedded in the “sales routine”.The Next Best Offer tool is being tested in France in one branch and one call center. RATINGS EVOLUTION During the first 6 months of 2020, priority was given to profitability and free cash flow generation, demonstrating the resilience of our model. We confirm that we anticipate robust free cash flow generation in FY 2020, following strong cash generation since the start of the year. This resilience has contributed to the confirmation of our long-term ratings (BB by S&P & Ba2 by Moody’s) and short-term ratings (B by S&P & Non-Prime by Moody’s) during the crisis.  Note that, following a change in commercial policy at Moody’s, we have asked the rating agency to withdraw the short-term Non-Prime rating. PRIORITIES FOR THE COMING QUARTERS This volatile context does not allow us to provide guidance for FY 2020. In line with our H1 results, we will continue to focus on best-in-class customer service, digital transformation, profitability management and free cash flow generation. With favorable underlying medium-term and long-term drivers for demand in electrical products, even amidst short-term volatility, Rexel is driving its business with a focus on agility, market share gains and fast-growing multi-channel approaches. Rexel is well positioned to capture public spending plans aimed at reducing CO2 emissions or improving energy efficiency. NB: The estimated impacts per quarter of (i) calendar effects by geography, (ii) changes in the consolidation scope and (iii) currency fluctuations (based on assumptions of average rates over the rest of the year for the Group's main currencies) are detailed in appendix 2. CALENDAR February 11, 2021                                           Fourth-quarter and full-year 2020 resultsApril 22, 2021                                                    First-quarter 2021 salesApril 22, 2021                                                    Annual shareholders’ meeting FINANCIAL INFORMATION A slideshow of the third-quarter 2020 sales is also available on the Group’s website. ABOUT REXEL GROUP Rexel, worldwide expert in the multichannel professional distribution of products and services for the energy world, addresses three main markets - residential, commercial and industrial. The Group supports its residential, commercial and industrial customers by providing a tailored and scalable range of products and services in energy management for construction, renovation, production and maintenance.Rexel operates through a network of more than 1,900 branches in 26 countries, with more than 26,000 employees. The Group’s sales were €13.74 billion in 2019.Rexel is listed on the Eurolist market of Euronext Paris (compartment A, ticker RXL, ISIN code FR0010451203). It is included in the following indices: SBF 120, CAC Mid 100, CAC AllTrade, CAC AllShares, FTSE EuroMid, STOXX600. Rexel is also part of the following SRI indices: FTSE4Good, Ethibel Sustainability Index Excellence Europe, Euronext VigeoEiris Europe 120 Index, Dow Jones Sustainability Index Europe and STOXX® Global Climate Change Leaders, in recognition of its performance in corporate social responsibility (CSR). Rexel is on the CDP “Climate A List”.For more information, visit Rexel’s web site at www.rexel.com/en CONTACTS FINANCIAL ANALYSTS / INVESTORS Ludovic DEBAILLEUX+33 1 42 85 76 12ludovic.debailleux@rexel.com    PRESS Brunswick: Thomas KAMM+33 1 53 96 83 92tkamm@brunswickgroup.com    GLOSSARY REPORTED EBITA (Earnings Before Interest, Taxes and Amortization) is defined as operating income before amortization of intangible assets recognized upon purchase price allocation and before other income and other expenses. ADJUSTED EBITA is defined as EBITA excluding the estimated non-recurring net impact from changes in copper-based cable prices. EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization) is defined as operating income before depreciation and amortization and before other income and other expenses.  RECURRING NET INCOME is defined as net income adjusted for non-recurring copper effect, other expenses and income, non-recurring financial expenses, net of tax effect associated with the above items. FREE CASH FLOW is defined as cash from operating activities minus net capital expenditure. NET DEBT is defined as financial debt less cash and cash equivalents. Net debt includes debt hedge derivatives. APPENDICES For appendix, please open the pdf file by clicking on the link at the end of the press release. DISCLAIMER The Group is exposed to fluctuations in copper prices in connection with its distribution of cable products. Cables accounted for approximately 15% of the Group's sales and copper accounts for approximately 60% of the composition of cables. This exposure is indirect since cable prices also reflect copper suppliers' commercial policies and the competitive environment in the Group's markets. Changes in copper prices have an estimated so-called "recurring" effect and an estimated so called "non-recurring" effect on the Group's performance assessed as part of the monthly internal reporting process of the Rexel Group:  i) the recurring effect related to the change in copper-based cable prices corresponds to the change in value of the copper part included in the sales price of cables from one period to another. This effect mainly relates to the Group’s sales; ii) the non-recurring effect related to the change in copper-based cable prices corresponds to the effect of copper price variations on the sales price of cables between the time they are purchased and the time they are sold, until all such inventory has been sold (direct effect on gross profit). Practically, the non-recurring effect on gross profit is determined by comparing the historical purchase price for copper-based cable and the supplier price effective at the date of the sale of the cables by the Rexel Group. Additionally, the non-recurring effect on EBITA corresponds to the non-recurring effect on gross profit, which may be offset, when appropriate, by the non-recurring portion of changes in the distribution and administrative expenses. The impact of these two effects is assessed for as much of the Group’s total cable sales as possible, over each period. Group procedures require that entities that do not have the information systems capable of such exhaustive calculations to estimate these effects based on a sample representing at least 70% of the sales in the period. The results are then extrapolated to all cables sold during the period for that entity. Considering the sales covered. the Rexel Group considers such estimates of the impact of the two effects to be reasonable. This document may contain statements of future expectations and other forward-looking statements. By their nature, they are subject to numerous risks and uncertainties, including those described in the Universal Registration Document registered with the French Autorité des Marchés Financiers (AMF) on March 9, 2020 under number D.20-0111, and its amendment filed with the AMF, on May 11, 2020 under number D. 20-0111-A01. These forward-looking statements are not guarantees of Rexel's future performance, Rexel's actual results of operations, financial condition and liquidity as well as development of the industry in which Rexel operates may differ materially from those made in or suggested by the forward-looking statements contained in this release. The forward-looking statements contained in this communication speak only as of the date of this communication and Rexel does not undertake, unless required by law or regulation, to update any of the forward-looking statements after this date to conform such statements to actual results to reflect the occurrence of anticipated results or otherwise. The market and industry data and forecasts included in this document were obtained from internal surveys, estimates, experts and studies, where appropriate, as well as external market research, publicly available information and industry publications. Rexel, its affiliates, directors, officers, advisors and employees have not independently verified the accuracy of any such market and industry data and forecasts and make no representations or warranties in relation thereto. Such data and forecasts are included herein for information purposes only. This document includes only summary information and must be read in conjunction with Rexel’s Universal Registration Document registered with the AMF on March 9, 2020 under number D.20-0111, its amendment filed with the AMF, on May 11, 2020 under number D. 20-0111-A01, as well as the consolidated financial statements and activity report for the 2019 fiscal year which may be obtained from Rexel’s website (www.rexel.com). Attachment PR-Third Quarter 2020 Sales

  • Globe Newswire

    Rexel : Déclaration relative au nombre total d’actions et de droits de vote

    Rexel : Déclaration relative au nombre total d’actions et de droits de vote au titre de l’article L.233-8 II du Code de commerce et l’article 223-16 du Règlement général de l’Autorité des marchés financiers DateNombre d’actionsNombre de droits de vote 30/09/2020 304.425.106  Nombre de droits de vote théoriques(1) : 304.425.106 Nombre de droits de vote exerçables(2) : 303.045.192    (1)          Nombre de droits de vote incluant les actions auto-détenues privées de droits de vote. (2)          Nombre de droits de vote déduction faite des actions auto-détenues privées de droits de vote. Pièce jointe Déclaration relative au nombre total d'actions et de droits de vote