RXL.PA - Rexel S.A.

Paris - Paris Prix différé. Devise en EUR
11,50
-0,30 (-2,50 %)
À la clôture : 5:35PM CET
Le graphique des titres n’est pas pris en charge par votre navigateur actuel
Clôture précédente11,80
Ouverture11,75
Offre0,00 x 0
Vente0,00 x 0
Var. jour11,41 - 11,78
Sur 52 semaines8,53 - 12,26
Volume1 148 347
Volume moyen999 543
Cap. boursière3,476B
Bêta (mensuel sur 3 exercices)1,61
Rapport P/E (sur 12 mois)15,97
BPA (sur 12 mois)0,72
Date de bénéfices13 févr. 2020
Dividende et rendement à terme0,44 (3,73 %)
Date ex-dividende2019-07-03
Objectif sur 1 an13,71
  • Globe Newswire

    Rexel : Déclaration relative au nombre total d’actions et de droits de vote

    Rexel : Déclaration relative au nombre total d’actions et de droits de vote au titre de l’article L.233-8 II du Code de commerce et l’article 223-16 du Règlement général de l’Autorité des marchés financiersDateNombre d’actionsNombre de droits de vote 31/10/2019  304.102.013    Nombre de droits de vote théoriques(1) : 304.102.013   Nombre de droits de vote exerçables(2) : 302 299 665     (1)  Nombre de droits de vote incluant les actions auto-détenues privées de droits de vote. (2)  Nombre de droits de vote déduction faite des actions auto-détenues privées de droits de vote. Pièce jointe * Declaration relative au nombre total d'actions et de droits de vote

  • Globe Newswire

    Rexel: Statement relating to the total number of shares and voting rights

    Rexel: Statement relating to the total number of shares and voting rights pursuant to Article L.233-8 II of the French Commercial Code and Article 223-16 of the General Rules of the French Autorité des marchés financiersDate Number of shares Number of voting rights 2019-10-31   304,102,013   Theoretical number of voting rights(1): 304,102,013   Exercisable number of voting rights(2): 302,299,665   (1)  Number of voting rights including treasury shares deprived from voting rights. (2)  Number of voting rights excluding treasury shares deprived from voting rights.  Attachment * Statement relating to the total number of shares and voting rights

  • A l'ombre du Brexit, la Bourse de Paris reste sur ses gardes le temps d'y voir clair
    AFP

    A l'ombre du Brexit, la Bourse de Paris reste sur ses gardes le temps d'y voir clair

    La Bourse de Paris a fini en recul jeudi (-0,42%), restant sur ses gardes le temps d'y voir clair au sujet du Brexit après l'annonce d'un accord dont le vote par le Parlement britannique risque toutefois d'être compliqué.

  • La Bourse de Paris garde la tête froide (-0,04%) après l'annonce d'un accord sur le Brexit
    AFP

    La Bourse de Paris garde la tête froide (-0,04%) après l'annonce d'un accord sur le Brexit

    La Bourse de Paris prenait le temps de digérer (-0,04%) jeudi à mi-séance l'annonce d'un accord trouvé in extremis entre Londres et Bruxelles sur le Brexit, mais dont l'approbation semblait déjà compromise.

  • Cercle Finance

    Marché: de nouveau stable avant les statistiques US

    (CercleFinance.com) - Au lendemain d'un repli de 0,1% à 5697 points, le CAC40 affiche ce matin à nouveau un retrait du même ordre, dans le sillage d'une clôture en berne mercredi soir de l'autre côté de ...

  • Cercle Finance

    Marché: vers un début de séance terne

    (CercleFinance.com) - Au lendemain d'un repli de 0,1% à 5697 points, le CAC40 se dirige à nouveau vers un retrait du même ordre au vu des futures, dans le sillage d'une clôture en berne mercredi soir de ...

  • Cercle Finance

    Rexel: progression de 3,3% du CA au 3e trimestre

    (CercleFinance.com) - Rexel affiche des ventes en progression de 3,3% à 3.422,2 millions d'euros au titre du troisième trimestre, et de 0,9% en données comparables et à nombre de jours constant, reflétant ...

  • Globe Newswire

    Rexel: THIRD-QUARTER 2019 SALES

    THIRD-QUARTER 2019 SALES REVENUE GROWTH FOR THE 12th CONSECUTIVE QUARTER SAME-DAY SALES UP 0.9% FULL-YEAR FINANCIAL TARGETS CONFIRMED → SALES OF €3,422.2bn IN Q3 * On a constant and same-day basis, sales up 0.9%, or 1.9% excluding asset disposals and turnaround measures, of which: * Europe: down 0.7%, or +1.0% excluding branch closures in Germany and Spain * North America: +2.8%, driven by Canada * Asia-Pacific: +2.7% * Organic actual-day growth of 1.9%, including +1.0% from calendar and -0.3% from copper * Reported sales growth of 3.3%, including currency (+1.7%) and scope (-0.3%) effects → SLOWER GROWTH THAN IN Q2 19 EXPLAINED BY LOWER INDUSTRIAL DEMAND, ESPECIALLY IN THE US AND IN GERMANY, AS WELL AS BUSINESS SELECTIVITY AND EXPECTED UNFAVORABLE BASE EFFECT→ DIGITAL REVENUE UP 13.2% IN Q3, NOW REPRESENTING 17.5% OF TOTAL SALES AND 26.3% OF SALES IN EUROPE (UP 300 BPS)→ FULL-YEAR FINANCIAL TARGETS CONFIRMED Key figures1Q3 2019YoY change9m 2019YoY change Sales€3,422.2m €10,221.7m  On a reported basis +3.3% +3.6% On a constant and actual-day basis +1.9% +1.9% On a constant and same-day basis +0.9% +2.1% Same-day sales growth by geography     Europe€1,780.8m-0.7%€5,425.7m-0.4% France€661.8m+3.3%€2,050.3m+2.9% Scandinavia€228.7m+1.1%€701,1m+3.2% Benelux€178.1m+9.6%€568.3m+11.7% UK€180.6m-10.6%€558.2m-8.8% Germany€162.0m-17.2%€481.2m-19.6% North America€1,335.2m+2.8%€3,918.9m+5.9% USA€1,045.7m+1.8%€3,107.2m+6.1% Canada€289.5m+6.3%€811.7m+5.4% Asia-Pacific€306.2m+2.7%€877.0m+1.4% China€122.8m+7.6%€357.9m+8.6% Australia€128.8m+1.5%€367.5m-1.6% 1 See definition in the Glossary section of this document     Patrick BERARD, Chief Executive Officer, said: “Rexel posted sales growth for the twelfth consecutive quarter in Q3, demonstrating the continuing effectiveness of the various initiatives we have been implementing over the past three years. The third quarter saw a slowdown in growth, partly due to a more difficult environment in the industrial segment in the US and Germany. It also reflects a conscious decision by the group to be more selective in our mix of business in order to improve profitability and cash generation. Despite a challenging environment, we remain focused on reaching our full-year financial targets.”      SALES REVIEW FOR THE PERIOD ENDED SEPTEMBER 30, 2019   4 Unless otherwise stated, all comments are on a constant and adjusted basis and, for sales, at same number of working days.        SALESIn Q3, sales were up 3.3% year-on-year on a reported basis and up 0.9% on a constant and same-day basis, reflecting solid sales momentum in Canada, key European countries and China.  In the third quarter, Rexel posted sales of €3,422.2 million, up 3.3% on a reported basis, including: * A positive currency effect of €54.7 million (i.e. +1.7% of Q3 2018 sales), mainly due to the appreciation of the US and Canadian dollars against the euro,  * A negative net scope effect of €10.4 million (i.e. -0.3% of Q3 2018 sales), resulting from divestments in China, * A positive calendar effect of 1.0 percentage point.On a constant and same-day basis, sales were up 0.9%, including a negative effect from the change in copper-based cable prices (-0.3% in Q3 19 vs +0.3% in Q3 18).In 9m, Rexel posted sales of €10,221.7 million, up 3.6% on a reported basis. On a constant and same day basis, sales were up 2.1%, including a negative impact of 0.3% from the change in copper-based cable prices.The 3.6% increase in sales on a reported basis included: * A positive currency effect of €192.7 million (i.e. +2.0% of 9m 2018 sales), mainly due to the appreciation of the US and Canadian dollars against the euro, * A negative net scope effect of €33.7 million (i.e. -0.3% of 9m 2018 sales), resulting from divestments in China. * A negative calendar effect of 0.2 percentage points. Europe (52% of Group sales): -0.7% in Q3 on a constant and same-day basis In the third quarter, sales in Europe increased by 0.8% on a reported basis, including a limited negative currency effect of €1.4m (mainly due to the depreciation of the Swedish Krona against the euro). On a constant and same-day basis, sales were down 0.7% (or up 1.0% excluding branch closures in Germany and Spain). * Sales in France (37% of the region’s sales) were up 3.3%, with continuing good momentum in commercial and residential markets, while industrial is growing at a slower pace. With a continuous focus on digital, which accounted for 17.3% of sales in the country in Q3 (up 30% vs Q3 18), adoption of analytical tools is accelerating. * Sales in Scandinavia (13% of the region’s sales) were up 1.1%, with positive momentum in Sweden, up +5.5% in a good market environment; commercial and industrial projects (including demand in Electric Vehicles) more than offset negative momentum in residential. Norway and Finland were down 3.3%; * In the UK (10% of the region’s sales), sales dropped by 10.6%, as a result of market deterioration, customer selectivity and branch closures (-1.5% impact – 28 branch closures of which 13 in 2019). London and the Central area are the most affected, down 18% and 12% respectively. In this uncertain business environment, further restructuring measures are under consideration.  * Benelux (10% of the region’s sales) posted solid 9.6% growth, with good momentum in residential and commercial offsetting lower growth in the industrial business. Photovoltaic business was a positive growth driver for the region; * Sales in Germany (9% of the region’s sales) were down 17.2%, or -4.6% restated for the closure of 17 branches in Q3 2018, mainly due to deterioration in the industrial end-market. Solid fundamentals have been reestablished post-reorganization of our C&I business. * Sales in Switzerland (7% of the region’s sales) grew by 2.2%, with good underlying demand in building & industrial automation.   North America (39% of Group sales): +2.8% in Q3 on a constant and same-day basisIn the third quarter, sales in North America were up 7.7% on a reported basis, including a positive currency effect of €55.5m (mainly due to the appreciation of the US dollar against the euro). On a constant and same-day basis, sales were up 2.8%, mainly driven by Canada. * In the US (78% of the region’s sales), sales were up 1.8% on a same-day basis. Same-day sales growth was lower on a slowdown in the industrial business, mainly due to the trade war with China, business selectivity (in order to protect profitability) and a more challenging base effect. Residential is up in mid-single digits in a broadly flat market, thanks to investments in branches and in sales reps, contributing for c. 1.5% of same-day sales growth in Q3; * In Canada (22% of the region’s sales), sales were up 6.3% on a same-day basis, mainly fueled by commercial projects and cable. We also benefited from positive demand from industry end-users and initiatives in our proximity business (harmonization of our core offer plan across the country). The good momentum is expected to continue thanks to a solid backlog.Asia-Pacific (9% of Group sales): +2.7% in Q3 on a constant and same-day basisIn the third quarter, sales in Asia-Pacific were down 0.1% on a reported basis, including a negative scope effect of €10.4m following the disposal of our business in China in Q4 18 and a positive currency effect of €0.5m, mainly due to the appreciation of the US dollar against the euro. On a constant and same-day basis, sales were up 2.7%. * In the Pacific (52% of the region’s sales), sales were up 1.2% on a constant and same-day basis: * In Australia (80% of Pacific’s sales), sales were up 1.5%. Industrial business remained positive, offsetting the slowdown in residential and commercial markets. * In New Zealand (20% of Pacific’s sales), sales were down 0.4%.   * In Asia (48% of the region’s sales), sales were up 4.4%: * In China (84% of Asia), sales grew by 7.6%, mainly driven by a large project (€19.6m) whose contribution was nevertheless lower than in Q1 and Q2. Underlying business was down in mid- single digits with the industrial business impacted by the trade war; * Middle East and India (16% of Asia). Middle East was down 38.2% impacted by a large project that benefited Q3 2018 (+ €6.0M). India posted a strong performance, up 19.9%, with solid industrial demand. OUTLOOK Consistent with our medium-term ambition and assuming no material changes in the macroeconomic environment, we target for 2019, at comparable scope of consolidation and exchange rates:   * A 2% to 4% same-day sales growth, excluding an estimated unfavorable impact of 1% from branch closures in Germany and Spain; * A 5% to 7% increase in adjusted EBITA1; * A further improvement of the indebtedness ratio (net debt-to-EBITDA 2).1 excluding (i) amortization of PPA and (ii) the non-recurring effect related to changes in copper-based cable prices. At comparable scope and 2018 average currency conditions, we estimate an impact of +€1 million on our 2019 adjusted EBITA2 as calculated under the Senior Credit Agreement termsNB: The estimated impacts per quarter of (i) calendar effects by geography, (ii) changes in the consolidation scope and (iii) currency fluctuations (based on assumptions of average rates over the rest of the year for the Group's main currencies) are detailed in appendix 2. CALENDAR February 13, 2020                                           Fourth-quarter and full-year 2019 results April 21, 2020                                                    First-quarter 2020 sales publication April 21, 2020                                                    Annual shareholders’ meeting FINANCIAL INFORMATION A slideshow of the third-quarter 2019 sales is also available on the Group’s website. ABOUT REXEL GROUP Rexel, worldwide expert in the multichannel professional distribution of products and services for the energy world, addresses three main markets - residential, commercial and industrial. The Group supports its residential, commercial and industrial customers by providing a tailored and scalable range of products and services in energy management for construction, renovation, production and maintenance. Rexel operates through a network of some 2,000 branches in 26 countries, with nearly 27,000 employees. The Group’s sales were €13.37 billion in 2018. Rexel is listed on the Eurolist market of Euronext Paris (compartment A, ticker RXL, ISIN code FR0010451203). It is included in the following indices: SBF 120, CAC Mid 100, CAC AllTrade, CAC AllShares, FTSE EuroMid, STOXX600. Rexel is also part of the following SRI indices: FTSE4Good, Ethibel Sustainability Index Excellence Europe, Euronext VigeoEiris Eurozone 120, Dow Jones Sustainability Index Europe and STOXX® Global Climate Change Leaders, in recognition of its performance in corporate social responsibility (CSR). Rexel is on the CDP “Climate A List”.For more information, visit Rexel’s web site at www.rexel.com CONTACTS FINANCIAL ANALYSTS / INVESTORSLudovic DEBAILLEUX+33 1 42 85 76 12ludovic.debailleux@rexel.com     PRESSBrunswick: Thomas KAMM+33 1 53 96 83 92tkamm@brunswickgroup.com     GLOSSARY REPORTED EBITA (Earnings Before Interest, Taxes and Amortization) is defined as operating income before amortization of intangible assets recognized upon purchase price allocation and before other income and other expenses.ADJUSTED EBITA is defined as EBITA excluding the estimated non-recurring net impact from changes in copper-based cable prices.EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization) is defined as operating income before depreciation and amortization and before other income and other expenses. RECURRING NET INCOME is defined as net income adjusted for non-recurring copper effect, other expenses and income, non-recurring financial expenses, net of tax effect associated with the above items.FREE CASH FLOW is defined as cash from operating activities minus net capital expenditure.NET DEBT is defined as financial debt less cash and cash equivalents. Net debt includes debt hedge derivatives. DISCLAIMER The Group is exposed to fluctuations in copper prices in connection with its distribution of cable products. Cables accounted for approximately 14% of the Group's sales and copper accounts for approximately 60% of the composition of cables. This exposure is indirect since cable prices also reflect copper suppliers' commercial policies and the competitive environment in the Group's markets. Changes in copper prices have an estimated so-called "recurring" effect and an estimated so called "non-recurring" effect on the Group's performance assessed as part of the monthly internal reporting process of the Rexel Group:  i) the recurring effect related to the change in copper-based cable prices corresponds to the change in value of the copper part included in the sales price of cables from one period to another. This effect mainly relates to the Group’s sales; ii) the non-recurring effect related to the change in copper-based cable prices corresponds to the effect of copper price variations on the sales price of cables between the time they are purchased and the time they are sold, until all such inventory has been sold (direct effect on gross profit). Practically, the non-recurring effect on gross profit is determined by comparing the historical purchase price for copper-based cable and the supplier price effective at the date of the sale of the cables by the Rexel Group. Additionally, the non-recurring effect on EBITA corresponds to the non-recurring effect on gross profit, which may be offset, when appropriate, by the non-recurring portion of changes in the distribution and administrative expenses.The impact of these two effects is assessed for as much of the Group’s total cable sales as possible, over each period. Group procedures require that entities that do not have the information systems capable of such exhaustive calculations to estimate these effects based on a sample representing at least 70% of the sales in the period. The results are then extrapolated to all cables sold during the period for that entity. Considering the sales covered. the Rexel Group considers such estimates of the impact of the two effects to be reasonable.This document may contain statements of future expectations and other forward-looking statements. By their nature, they are subject to numerous risks and uncertainties, including those described in the Document de Référence registered with the French Autorité des Marchés Financiers (AMF) on April 3, 2019 under number D.19-0264. These forward-looking statements are not guarantees of Rexel's future performance, Rexel's actual results of operations, financial condition and liquidity as well as development of the industry in which Rexel operates may differ materially from those made in or suggested by the forward-looking statements contained in this release. The forward-looking statements contained in this communication speak only as of the date of this communication and Rexel does not undertake, unless required by law or regulation, to update any of the forward-looking statements after this date to conform such statements to actual results to reflect the occurrence of anticipated results or otherwise.The market and industry data and forecasts included in this document were obtained from internal surveys, estimates, experts and studies, where appropriate, as well as external market research, publicly available information and industry publications. Rexel, its affiliates, directors, officers, advisors and employees have not independently verified the accuracy of any such market and industry data and forecasts and make no representations or warranties in relation thereto. Such data and forecasts are included herein for information purposes only. This document includes only summary information and must be read in conjunction with Rexel’s Document de Référence registered with the AMF on April 3, 2019 under number D.19-0264, as well as the consolidated financial statements and activity report for the 2018 fiscal year which may be obtained from Rexel’s website (www.rexel.com).Attachment * PR-Third Quarter 2019 Sales

  • Globe Newswire

    REXEL : VENTES DU 3ème TRIMESTRE 2019

    VENTES DU 3ème TRIMESTRE 2019 PROGRESSION DES VENTES POUR LE 12ème TRIMESTRE CONSÉCUTIF HAUSSE DES VENTES DE 0,9% A NOMBRE DE JOURS CONSTANT PERSPECTIVES DE L’ANNÉE CONFIRMÉES → VENTES DE 3 422,2 Mds€ AU T3 * En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes sont en hausse de 0,9%, et de 1,9% hors cession d’actifs et mesures de restructurations dont : * Europe : en baisse de 0,7% ou en hausse de +1,0% ajustées des fermetures d’agences en Allemagne et en Espagne * Amérique du Nord : +2,8%, soutenue par le Canada * Asie-Pacifique : en progression de 2,7%   * En données comparables et à nombre de jours courant, les ventes sont en hausse de 1,9%, incluant un effet calendaire de +1,0% et un effet cuivre de -0,3% * En données publiées, les ventes progressent de 3,3%, incluant les effets de change (+1,7%) et de périmètre (-0,3%)       → RALENTISSEMENT DE LA CROISSANCE PAR RAPPORT AU T2 19 DÛ A UNE BAISSE DE LA DEMANDE DU MARCHE INDUSTRIEL, NOTAMMENT AUX ETATS-UNIS ET EN ALLEMAGNE, UNE SELECTIVITE DES AFFAIRES ET UN EFFET DE BASE DEFAVORABLE ATTENDU→ VENTES DIGITALES EN PROGRESSION DE 13,2% AU T3, REPRESENTANT 17,5% DU CA TOTAL ET 26,3% DU CA EN EUROPE (+300 BPS) → CONFIRMATION DES OBJECTIFS ANNUELS Chiffres clés1  T3 2019Variation9m 2019Variation Ventes 3 422,2M€ 10 221,7M€  En données publiées  +3,3% +3,6% En données comparables et à nombre de jours courant  +1,9% +1,9% En données comparables et à nombre de jours constant  +0,9% +2,1% Ventes à nombre de jours constant par géographies      Europe 1 780,8M€  -0,7%5 425,7M€-0,4% France 661,8M€+3,3%2 050,3M€+2,9% Scandinavie  228,7M€+1,1%701,1M€+3,2% Benelux  178,1M€+9,6%568,3M€+11,7% Royaume-Uni  180,6M€-10,6%558,2M€-8,8% Allemagne 162,0M€-17,2%481,2M€-19,6% Amérique du Nord   1 335,2M€+2,8%3 918,9M€+5,9% Etats-Unis  1 045,7M€+1,8%3 107,2M€+6,1% Canada 289,5M€+6,3%811,7M€+5,4% Asie-Pacifique 306,2M€+2,7%877,0M€+1,4% Chine 122,8M€+7,6%357,9M€+8,6% Australie 128,8M€+1,5%367,5M€-1,6% 1 Cf. définition dans la section “Glossaire” de ce document ;Patrick BERARD, Directeur Général, a déclaré :« Au troisième trimestre, Rexel a enregistré une croissance de son chiffre d'affaires pour le douzième trimestre consécutif, démontrant ainsi l'efficacité des différentes initiatives que nous avons mises en œuvre au cours des trois dernières années. Le troisième trimestre a été marqué par un ralentissement de la croissance, dû en partie à un environnement plus difficile dans le secteur industriel aux États-Unis et en Allemagne. Il reflète également la décision consciente du groupe d’être plus sélectif dans notre mix d’activités afin d’améliorer la rentabilité et la génération de cash. Dans un environnement difficile, nous restons concentrés sur l'atteinte de nos objectifs financiers pour l'ensemble de l'année. » ANALYSE DES VENTES AU 30 SEPTEMBRE 2019   4 Sauf mention contraire, tous les commentaires sont faits en base comparable et ajustée et, pour ce qui concerne le chiffre d’affaires, à nombre de jours constant.VENTESAu 3ème trimestre, les ventes ont progressé de 3,3% en données publiées et de 0,9% en données comparables et à nombre de jours constant, reflétant une forte dynamique au Canada, dans nos pays européens clés et en Chine. Au 3ème trimestre, Rexel a enregistré des ventes de 3 422,2M€, en hausse de 3,3% en données publiées, incluant : * Un effet de change positif de 54,7M€ (soit +1,7% des ventes du T3 2018), principalement lié à l’appréciation des dollars américain et canadien contre l’euro ; * Un effet de périmètre net négatif de 10,4M€ (soit -0,3% des ventes du T3 2018), résultant des cessions en Chine ; * Un effet calendaire positif de 1,0 point.En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes ont progressé de 0,9%, incluant un effet négatif lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre (-0,3% au T3 19 vs. +0,3% au T3 18).Sur 9 mois, Rexel a enregistré des ventes de 10 221,7 millions d’euros, en hausse de 3,6% en données publiées. En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes progressent de 2,1%, incluant un effet défavorable de 0,3% lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre.La hausse de 3,6% des ventes en données publiées inclut : * Un effet de change positif de 192,7M€ (+2,0% des ventes des 9 mois 2018), principalement lié à l’appréciation des dollars américain et canadien par rapport à l’euro; * Un effet de périmètre net négatif de 33,7M€ (-0,3% des ventes des 9 mois 2018), principalement dû à la cession de la Chine ; * Un effet calendaire négatif de 0,2 point.Europe (52% des ventes du Groupe) : -0,7% au T3 en données comparables et à nombre de jours constant Au 3ème trimestre, les ventes en Europe ont augmenté de 0,8% en données publiées, incluant un léger effet de change négatif de 1,4M€ (principalement dû à la dépréciation de la couronne suédoise par rapport à l'euro). En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes sont en baisse de 0,7% (et en hausse de +1,0% retraitées des fermetures d’agences en Allemagne et en Espagne). * Les ventes en France (37% des ventes de la région) ont progressé de 3,3% grâce à une demande bien orientée dans nos marchés résidentiel et commercial, tandis que le secteur industriel croît plus lentement. Avec la poursuite de la transformation digitale, portant la part du digital dans le chiffre d’affaires total du pays à 17,3% des ventes au T3 (en hausse de 30% par rapport au T3 18), l’adoption des outils analytiques s’accélère ; * Les ventes en Scandinavie (13% des ventes de la région) ont enregistré une croissance de 1,1%, avec une bonne dynamique en Suède, en progression de +5,5%, dans un environnement de marché favorable ; les activités commerciales et industrielles (incluant la demande pour les véhicules électriques) ont plus que compensé la baisse d’activité dans le résidentiel. La Norvège et la Finlande sont en baisse de 3,3% ; * Au Royaume-Uni (10% des ventes de la région) les ventes ont diminué de 10,6%, en raison de la détérioration du marché, d’une sélectivité des clients plus importante ainsi qu’à la fermeture d’agences (-1,5% de contribution – 28 fermetures d’agences dont 13 en 2019). Londres et le centre du pays sont les régions les plus affectées, en baisse de 18% et 12% respectivement. Du fait d’un environnement économique incertain, des mesures supplémentaires de restructuration sont envisagées ; * Le Benelux (10% des ventes de la région) a affiché une croissance solide de 9,6%, avec une bonne dynamique dans les marchés résidentiel et commercial, compensant une croissance moindre du secteur industriel. La progression des ventes d’équipements photovoltaïques a été un vecteur important de la croissance dans cette région ; * Les ventes en Allemagne (9% des ventes de la région) sont en baisse de 17,2%, et de -4,6% retraitées de la fermeture des 17 agences au T3 2018, principalement due à une détérioration du secteur industriel. La réorganisation de nos activités pour les installateurs grands comptes nous permet de retrouver des fondamentaux solides.   * En Suisse (7% des ventes de la région), les ventes ont progressé de 2,2% grâce à une demande bien orientée dans les marchés des automatismes du bâtiment et industriels.                                         Amérique du Nord (39% des ventes du Groupe) : +2,8% au T3 en données comparables et à nombre de jours constant Au 3ème trimestre, les ventes en Amérique du Nord sont en hausse de 7,7% en données publiées, intégrant un effet de change positif de 55,5M€ (principalement dû à l’appréciation du dollar américain par rapport à l’euro). En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes progressent de 2,8%, tirées par le Canada. * Aux États-Unis (78% des ventes de la région), les ventes ont progressé de 1,8% en données comparables et à nombre de jours constant. La croissance des ventes ralentit en raison d’une demande industrielle moindre, la guerre commerciale avec la Chine, une sélectivité des affaires plus importante (afin de protéger la profitabilité) ainsi qu’un effet de base défavorable.  Le marché résidentiel est en hausse à un chiffre, compris entre 4% et 6%, dans un environnement stable, grâce aux investissements dans les agences et en ressources humaines, qui ont contribué pour environ 1,5% de croissance au T3 ; * Au Canada (22% des ventes de la région), les ventes sont en hausse de 6,3% en données comparables et à nombre de jours constant, principalement tirées par les projets commerciaux et les câbles. L’activité bénéficie également d’une bonne demande industrielle et des initiatives dans notre métier de proximité (harmonisation de notre plan d’offre « cœur de métier » à travers le pays). Cette bonne dynamique devrait se poursuivre grâce à un carnet de commandes solide.                           Asie-Pacifique (9% des ventes du Groupe) : +2,7% au T3 en données comparables et à nombre de jours constantAu 3ème trimestre, les ventes en Asie-Pacifique ont baissé de 0,1% en données publiées, incluant un effet périmètre négatif de 10,4M€ résultant de la cession de nos activités en Chine au T4 18 et un effet de change positif de 0,5M€ en raison de l’appréciation du dollar américain face à l’euro. A données comparables et à nombre de jours constant, les ventes ont augmenté de 2,7%.   * Dans le Pacifique (52% des ventes de la région), les ventes sont en hausse de 1,2% en données comparables et à nombre de jours constant : * En Australie (80% du Pacifique), les ventes ont augmenté de 1,5%. Le marché industriel reste positif, compensant le ralentissement de croissance des marchés résidentiel et commercial ; * En Nouvelle-Zélande (20% du Pacifique), les ventes ont diminué de 0,4%.   * En Asie (48% des ventes de la région), les ventes progressent de 4,4% : * En Chine (84% de l'Asie), les ventes ont progressé de 7,6%, principalement tirées par un projet significatif (19,6M€), dont la contribution est cependant moins importante qu’aux T1 et T2. L’activité sous-jacente est en baisse d’environ 5% dû au secteur industriel, impacté par la guerre commerciale avec les Etats-Unis ; * Moyen-Orient et Inde (16% de l’Asie). Le Moyen-Orient est en baisse de 38,2%, impacté par un projet important qui avait profité au T3 2018 (+6M€). L’Inde a enregistré de solides performances, en hausse de 19,9%, grâce à une forte demande du marché industriel. PERSPECTIVESConformément à notre ambition à moyen-terme, et en prenant l’hypothèse d’un environnement macroéconomique globalement inchangé, nous visons pour 2019, à périmètre et taux de change comparables : • une croissance des ventes à nombre de jours constant comprise entre 2% et 4%, hors effet défavorable de 1% provenant des fermetures d’agences en Allemagne et en Espagne ; • une croissance de l'EBITA1 ajusté comprise entre 5% et 7% ; • la poursuite de l’amélioration du ratio d'endettement (dette nette / EBITDA2).1 En excluant (i) l’amortissement des actifs incorporels reconnus dans le cadre de l’affectation du prix des acquisitions et (ii) l’effet non-récurrent lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre. A périmètre comparable et change moyen 2018, nous estimons un impact de +€1 million sur notre EBITA ajusté 2019.2 Calculé selon les termes du contrat de crédit SeniorNB : Les impacts estimés par trimestre (i) des effets calendaires par géographie, (ii) des variations de périmètre de consolidation et (iii) des effets de change (fondés sur des hypothèses de taux moyens sur le reste de l’année pour les principales devises du Groupe) sont présentés en détail en annexe 2. CALENDRIER   13 février 2020                                 Résultats du 4ème trimestre et de l’année 201921 avril 2020                                       Publication des ventes du 1er trimestre 202021 avril 2020                                       Assemblée Générale INFORMATION FINANCIERE Une présentation des ventes du 3ème trimestre 2019 est également disponible sur le site web de Rexel. AU SUJET DU GROUPE REXEL Rexel, expert mondial de la distribution professionnelle multicanale de produits et services pour le monde de l’énergie, est présent sur trois marchés : résidentiel, tertiaire et industriel. Le Groupe accompagne ses clients pour leur permettre de gérer au mieux leurs activités en leur offrant une gamme adaptée et évolutive de produits et services de maîtrise de l’énergie pour la construction, la rénovation, la production et la maintenance. Présent dans 26 pays, à travers un réseau d’environ 2 000 agences, Rexel compte près de 27 000 collaborateurs. Son chiffre d'affaires a atteint 13,37 milliards d’euros en 2018. Rexel est coté sur le marché Eurolist d’Euronext Paris (compartiment A, symbole RXL, code ISIN FR0010451203) et figure dans les indices suivants : SBF 120, CAC Mid 100, CAC AllTrade, CAC AllShares, FTSE EuroMid, STOXX600. Rexel fait également partie des indices ISR suivants : FTSE4Good, Ethibel Sustainability Index Excellence Europe, Euronext VigeoEiris Eurozone 120 Index, Dow Jones Sustainability Index Europe et STOXX® Global Climate Change Leaders, grâce à sa performance en matière de responsabilité sociale d’entreprise. Rexel est sur la « Climate A list » du CDP. Pour plus d’information : www.rexel.com CONTACTS ANALYSTES FINANCIERS / INVESTISSEURSLudovic DEBAILLEUX+33 1 42 85 76 12ludovic.debailleux@rexel.com     PRESSEBrunswick: Thomas KAMM+33 1 53 96 83 92tkamm@brunswickgroup.com   GLOSSAIRE L’EBITA PUBLIE (Earnings Before Interest, Taxes and Amortization) est défini comme le résultat opérationnel avant amortissement des actifs incorporels reconnus dans le cadre de l’affectation du prix des acquisitions et avant autres produits et charges. L’EBITA AJUSTE est défini comme l’EBITA retraité de l’estimation de l’effet non récurrent des variations du prix des câbles à base de cuivre.L’EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization) est défini comme le résultat opérationnel avant amortissements et avant autres produits et charges. LE RESULTAT NET RECURRENT est défini comme le résultat net ajusté de l’effet non récurrent du cuivre, des autres produits et autres charges, des charges financières non récurrentes, déduction faite de l’effet d’impôt associé aux éléments ci-dessus.LE FREE CASH-FLOW ou FLUX NET DE TRÉSORERIE DISPONIBLE est défini comme la variation de trésorerie nette provenant des activités opérationnelles, diminuée des investissements opérationnels nets.L’ENDETTEMENT FINANCIER NET est défini comme les dettes financières diminuées de la trésorerie et des équivalents de trésorerie. La dette nette inclut les dérivés de couverture.AVERTISSEMENT Du fait de son activité de vente de câbles, le Groupe est exposé aux variations du prix du cuivre. En effet, les câbles constituaient environ 14% du chiffre d'affaires du Groupe et le cuivre représente environ 60 % de leur composition. Cette exposition est indirecte dans la mesure où les prix des câbles sont également dépendants des politiques commerciales des fournisseurs et de l'environnement concurrentiel sur les marchés du Groupe. Les variations du prix du cuivre ont un effet estimé dit « récurrent » et un effet estimé dit « non récurrent » sur la performance du Groupe, appréciés dans le cadre des procédures de reporting interne mensuel du Groupe Rexel :\- l'effet récurrent lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre correspond à l'effet prix lié au changement de valeur de la part de cuivre incluse dans le prix de vente des câbles d'une période à une autre. Cet effet concerne essentiellement le chiffre d'affaires du Groupe\- l'effet non récurrent lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre correspond à l'effet de la variation du coût du cuivre sur le prix de vente des câbles entre le moment où ceux-ci sont achetés et celui où ils sont vendus, jusqu'à complète reconstitution des stocks (effet direct sur la marge brute). En pratique, l'effet non récurrent sur la marge brute est déterminé par comparaison entre le prix d'achat historique des câbles à base de cuivre et le tarif fournisseur en vigueur à la date de la vente des câbles par le Groupe Rexel. Par ailleurs, l'effet non récurrent sur l'EBITA correspond à l'effet non récurrent sur la marge brute qui peut être diminué, le cas échéant, de la part non récurrente de la variation des charges administratives et commerciales. L’impact de ces deux effets est évalué, dans la mesure du possible, sur l'ensemble des ventes de câbles de la période par le Groupe. Les procédures du Groupe Rexel prévoient par ailleurs que les entités qui ne disposent pas des systèmes d'information leur permettant d'effectuer ces calculs sur une base exhaustive doivent estimer ces effets sur la base d'un échantillon représentant au moins 70 % des ventes de la période, les résultats étant ensuite extrapolés à l'ensemble des ventes de câbles de la période par l’entité concernée. Compte tenu du chiffre d'affaires couvert, le Groupe Rexel considère que l’estimation de l’impact de ces deux effets ainsi mesurée est raisonnable.Ce document peut contenir des données prévisionnelles. Par leur nature, ces données prévisionnelles sont soumises à divers risques et incertitudes (y compris ceux décrits dans le document de référence enregistré auprès de l'AMF le 3 avril 2019 sous le n° D.19-0264). Aucune garantie ne peut être donnée quant à leur réalisation. Les résultats opérationnels, la situation financière et la position de liquidité de Rexel pourraient différer matériellement des données prévisionnelles contenues dans ce communiqué. Rexel ne prend aucun engagement de modifier, confirmer ou mettre à jour ces prévisions dans le cas où de nouveaux événements surviendraient après la date de ce communiqué, sauf si une réglementation ou une législation l'y contraint.Les données de marché et sectorielles ainsi que les informations prospectives incluses dans ce document ont été obtenues à partir d’études internes, d’estimations, auprès d’experts et, le cas échéant, à partir d’études de marché externes, d’informations publiquement disponibles et de publications industrielles. Rexel, ses entités affiliées, dirigeants, conseils et employés n’ont pas vérifié de manière indépendante l’exactitude de ces données de marché et sectorielles ou de ces informations prospectives, et aucune déclaration et garantie n’est fournie relativement à ces informations et informations prospectives, qui ne sont fournies qu’à titre indicatif.Ce document n’inclut que des éléments résumés et doit être lu avec le Document de Référence de Rexel, déposé auprès de l’AMF le 3 avril 2019 sous le n°D.19-0264, ainsi que les états financiers consolidés et le rapport de gestion pour l’exercice 2018, disponibles sur le site internet de Rexel (www.rexel.com).                                              Pièce jointe * CP- Ventes du 3eme trimestre 2019

  • Globe Newswire

    Rexel : Déclaration relative au nombre d'actions et de droits de vote

    Rexel : Déclaration relative au nombre total d’actions et de droits de vote au titre de l’article L.233-8 II du Code de commerce et l’article 223-16 du Règlement général de l’Autorité des marchés financiers Date Nombre d’actions Nombre de droits de vote 31/07/2019   304.102.013     Nombre de droits de vote théoriques(1) : 304.102.013   Nombre de droits de vote exerçables(2) : 302.072.418    (1)  Nombre de droits de vote incluant les actions auto-détenues privées de droits de vote. (2)  Nombre de droits de vote déduction faite des actions auto-détenues privées de droits de vote. Pièce jointe * Declaration relative au nombre total d'actions et de droits de vote

  • Globe Newswire

    REXEL : Conversion du Free Cash-Flow après adoption d'IFRS 16

    CONVERSION DU FREE CASH-FLOW APRÈS ADOPTION D'IFRS 16A la suite de la publication des résultats du S1 2019, le cours de bourse de Rexel a été affecté notamment par une mauvaise compréhension de la définition de notre ratio de conversion de l’EBITDA en Free Cash-Flow avant intérêts et impôts, suite à l‘adoption de la norme IFRS16. Durant la conférence téléphonique, nous avons confirmé notre ambition 2019 d'une amélioration de notre ratio de conversion à 60% à comparer à un chiffre de 51% en 2018 et 55% en 2017. Il convient de clarifier que le ratio de conversion doit être appliqué à un EBITDA après IFRS16, une fois déduits les paiements de loyers, qui sont précisés dans une ligne spécifique de notre tableau de financement. La génération de Cash-Flow demeure une priorité pour Rexel.AU SUJET DU GROUPE REXELRexel, expert mondial de la distribution professionnelle multicanale de produits et services pour le monde de l’énergie, est présent sur trois marchés résidentiel, tertiaire et industriel. Le Groupe accompagne ses clients pour leur permettre de gérer au mieux leurs activités en leur offrant une gamme adaptée et évolutive de produits et services de maîtrise de l’énergie pour la construction, la rénovation, la production et la maintenance. Présent dans 26 pays, à travers un réseau de près de 2 000 agences, Rexel compte près de 27 000 collaborateurs. Son chiffre d'affaires a atteint 13,37 milliards d’euros en 2018. Rexel est coté sur le marché Eurolist d’Euronext Paris (compartiment A, symbole RXL, code ISIN FR0010451203) et figure dans les indices suivants : SBF 120, CAC Mid 100, CAC AllTrade, CAC AllShares, FTSE EuroMid, STOXX600. Rexel fait également partie des indices ISR suivants : FTSE4Good, STOXX® Global ESG Leaders, Ethibel Sustainability Index Excellence Europe, Euronext Vigeo Eiris Eurozone 120 Index et du Dow Jones Sustainability Index Europe, grâce à sa performance en matière de responsabilité sociale d’entreprise. Pour plus d’information : www.rexel.comCONTACTSANALYSTES FINANCIERS / INVESTISSEURSLudovic DEBAILLEUX+33 1 42 85 76 12ludovic.debailleux@rexel.com PRESSEBrunswick: Thomas KAMM+33 1 53 96 83 92tkamm@brunswickgroup.com Pièce jointe * 2019 08 01 - CP Conversion du Free Cash Flow apres adoption d'IFRS 16

  • Globe Newswire

    Rexel: FREE CASH FLOW CONVERSION UNDER IFRS 16

    FREE CASH FLOW CONVERSION UNDER IFRS 16 Following our H1 2019 earnings call, Rexel’s share price has been impacted by a misunderstanding that arose concerning how we define the conversion of EBITDA into FCF before Interest and Tax after the adoption of the IFRS 16 standard. During the conference call, we confirmed our FY 2019 ambition of an improvement of our conversion ratio to around 60%, compared to 51% in 2018 and 55% in 2017.   For the sake of clarity, the cash conversion ratio has to be applied to « EBITDA post IFRS 16 » reduced by « lease payments » disclosed on a separate line in the cash flow statement. Free Cash Flow generation remains a priority for Rexel.   ABOUT REXEL GROUP Rexel, worldwide expert in the multichannel professional distribution of products and services for the energy world. The Group supports its residential, commercial and industrial customers by providing a tailored and scalable range of products and services in energy management for construction, renovation, production and maintenance. Rexel operates through a network of nearly 2,000 branches in 26 countries, with almost 27,000 employees. The Group’s sales were €13.37 billion in 2018. Rexel is listed on the Eurolist market of Euronext Paris (compartment A, ticker RXL, ISIN code FR0010451203). It is included in the following indices: SBF 120, CAC Mid 100, CAC AllTrade, CAC AllShares, FTSE EuroMid, STOXX600. Rexel is also part of the following SRI indices: FTSE4Good, STOXX® Global ESG Leaders, Ethibel Sustainability Index Excellence Europe, Euronext Vigeo Eiris Eurozone 120 and Dow Jones Sustainability Index Europe, in recognition of its performance in corporate social responsibility (CSR). For more information, visit Rexel’s web site at www.rexel.com. CONTACTS FINANCIAL ANALYSTS / INVESTORSLudovic DEBAILLEUX +33 1 42 85 76 12 ludovic.debailleux@rexel.com   PRESSBrunswick: Thomas KAMM +33 1 53 96 83 92 tkamm@brunswickgroup.com Attachment * 2019 08 01 - PR Free Cash Flow Conversion under IFRS 16

  • La Bourse de Paris voit rouge (-1,33%), de nouveau inquiète pour le commerce
    AFP

    La Bourse de Paris voit rouge (-1,33%), de nouveau inquiète pour le commerce

    La Bourse de Paris s'enfonçait nettement en territoire négatif mardi midi (-1,33%) après de vives critiques de Donald Trump contre la Chine, au moment où les négociations commerciales sino-américaines reprennent à Shanghaï.

  • Globe Newswire

    REXEL : RESULTATS DU 1er SMESTRE 2019

    RESULTATS DU 1er SEMESTRE 2019 PROGRESSION DES VENTES DE 2,4% AU T2 2019 A NOMBRE DE JOURS CONSTANT EBITA AJUSTÉ EN HAUSSE DE 2,0% AU S1 2019, EN LIGNE AVEC NOS ANTICIPATIONS CONFIRMATION DES OBJECTIFS 2019 → VENTES DE 3 484 Mds€ AU T2 * En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes sont en hausse de 2,4% dont : * Europe : -0,9%, ou en progression de 1,7% ajustées des fermetures d’agences en Allemagne et en Espagne * Amérique du Nord : +6,8%, soutenues par les projets aux États-Unis et au Canada * Asie-Pacifique : +3,4%, ou en progression de +4,5% retraitées de l’impact de la cession en Australie * En données comparables et à nombre de jours courant, les ventes sont en hausse de 1,8%, incluant un effet calendaire de -0,6% et un effet cuivre de -0,2% * En données publiées, les ventes progressent de 3,3%, incluant des effets de change (+1,8%) et de périmètre (-0,3%)→ EBITA AJUSTÉ EN PROGRESSION DE 2,0% AU S1 19 MALGRÉ UN EFFET CALENDAIRE DÉFAVORABLE, QUI S’INVERSERA AU S2  → RÉSULTAT NET EN PROGRESSION DE 70,6% AU S1 19 ET RÉSULTAT NET RÉCURRENT EN HAUSSE DE 9,6% → OBJECTIFS ANNUELS CONFIRMÉSChiffres clés1   T2 2019Variation S1 2019Variation3 Ventes  3 484,4M€ 6 799,5M€  En données publiées   +3,3% +3,7% En données comparables et à nombre de jours courant   +1,8% +1,9% En données comparables et à nombre de jours constant   +2,4% +2,7% EBITA ajusté²    319,2M€+2,0% En pourcentage des ventes    4,7%  Variation en points de base2    +0 bps  EBITA publié    319,6M€+5,3% Résultat opérationnel    290,1M€+23,9% Résultat net     163,9M€+70,6% Résultat net récurrent    167,7M€+9,6% FCF avant intérêts et impôts     (17,3)M€(32,9)M€ Dette nette en fin de période    2 172,6M€Hausse de 3,8% 1 Cf. définition dans la section “Glossaire” de ce document ; 2 A périmètre et taux de change constant et en excluant (i) l’amortissement des actifs incorporels reconnus dans le cadre de l’affectation du prix des acquisitions et (ii) l’effet non-récurrent lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre 3 S1 2018 retraité des impacts IFRS 16 Patrick BERARD, Directeur Général, a déclaré :« Je suis satisfait de la solide performance semestrielle de Rexel, avec la poursuite de la croissance organique des ventes dans la majorité de nos marchés clés et une amélioration de notre profitabilité, en ligne avec nos anticipations. Ceci marque le 11ème trimestre consécutif de croissance organique des ventes, démontrant que Rexel a renoué avec une croissance durable. Durant ce semestre, Rexel a prouvé sa capacité à s’ajuster rapidement pour faire face à des vents contraires, tant sur le plan macro-économique que sur certains marchés spécifiques. Cette flexibilité opérationnelle accrue me donne confiance dans notre capacité à atteindre nos objectifs 2019, grâce notamment à notre focalisation sur l’amélioration de notre levier opérationnel et à la poursuite de notre transformation numérique ».  ANALYSE DES RESULTATS AU 30 JUIN 2019 * Les états financiers, au 30 juin 2019, ont été arrêtés par le Conseil d’Administration qui s’est tenu le 29 juillet 2019. Ils ont fait l’objet d’une revue limitée par les commissaires aux comptes. * Les états financiers au 30 juin 2018 ont été retraités des effets des changements de principes comptables consécutivement à l’adoption de la norme IFRS 16 « Locations » : les effets de l’adoption d’IFRS 16 et les chiffres retraités pour l’exercice clos le 31 décembre 2018 sont présentés dans la note 3.2.1.1 des états financiers consolidés intérimaires résumés au 30 juin 2019. * Les termes suivants : EBITA publié, EBITA ajusté, EBITDA, Résultat net récurrent, Free cash-flow ou Flux net de trésorerie disponible et Endettement financier net sont définis dans la section « Glossaire » de ce document. * Sauf mention contraire, tous les commentaires sont faits en base comparable et ajustée et, pour ce qui concerne le chiffre d’affaires, à nombre de jours constant.VENTESAu 2ème trimestre, les ventes ont enregistré une hausse de 3,3% en données publiées et une hausse de 2,4% en données comparables et à nombre de jours constant, reflétant une bonne dynamique de la tendance des ventes aux Etats-Unis, en Chine et dans nos pays clés européensAu 2ème trimestre, Rexel a enregistré des ventes de 3 484,4M€, en hausse de 3,3% en données publiées, incluant : * Un effet de change positif de 61,9M€ (soit +1,8% des ventes du T2 2018), principalement lié à l’appréciation du dollar américain par rapport à l’euro ; * Un effet de périmètre net négatif de 11,2M€ (soit -0,3% des ventes du T2 2018), résultant des récentes cessions en Chine ; * Un effet calendaire négatif de 0,6 points.En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes ont progressé de 2,4%, incluant un effet négatif lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre (-0,2% au T2 19 vs +0,7% au T2 18)Au 1er semestre, Rexel a enregistré des ventes de 6 799,5M€, en hausse de 3,7% en données publiées. En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes progressent de 2,7%, incluant un effet défavorable de 0,3% lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre.La hausse de 3,7% des ventes en données publiées inclut : * Un effet de change positif de 138,0M€ (+2,1% des ventes du S1 2018), principalement lié à l’appréciation du dollar américain contre l’euro ; * Un effet de périmètre net négatif de 23,3M€ (-0,4% des ventes du S1 2018), résultant des cessions réalisées en 2018 en Chine ; * Un effet calendaire négatif de 0,8 points.Europe (52% des ventes du Groupe) : -0,9% au T2 et -0,2% au S1 en données comparables et à nombre de jours constant Au 2ème trimestre, les ventes en Europe ont diminué de 1,5% en données publiées, avec des effets non-matériels de change et de périmètre. En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes ont baissé de 0,9% (ou +1.7% retraitées des fermetures d’agences en Allemagne et en Espagne). * Les ventes en France (38% des ventes de la région) ont progressé de 2,6%, malgré un effet de base défavorable, portées par une demande bien orientée dans nos métiers de projets, de résidentiel et de spécialités (HVAC) ; * Les ventes en Scandinavie (13% des ventes de la région) ont enregistré une croissance de 1,7%, avec une bonne dynamique en Suède, en hausse de 5,0% portée par les grands installateurs qui ont plus que compensé la baisse d’activité dans le marché résidentiel. La Norvège est en baisse de 3,5% et la Finlande reste stable ; * Le Benelux (11% des ventes de la région) a affiché une croissance solide de 12,1%, avec une bonne dynamique en Belgique, en hausse de +10,3% grâce notamment à la progression des ventes d’équipements photovoltaïques (contribution de 2,0%) et l’acquisition, en juillet 2018, d’une agence dans la région de Courtrai (contribution de 2,3%). Les Pays-Bas progressent de 14,6% ; * Au Royaume-Uni (10% des ventes de la région) les ventes ont diminué de 8,2%, en raison d’une sélectivité des affaires plus importante (impact de -7,6%) ainsi qu’à la fermeture d’agences (-2,4% de contribution – 30 fermetures d’agences dont 13 en 2019) ; * Les ventes en Allemagne (9% des ventes de la région) sont en baisse de 21,7%, en raison de la transformation initiée dans le pays afin de recentrer les ventes sur des activités rentables (segment industriel au niveau national et installateurs dans le sud du pays). Retraitées des 17 fermetures d’agences, les ventes sont globalement stables ; * En Suisse (6% des ventes de la région), les ventes ont progressé de 1,6% dans un environnement qui demeure concurrentiel.Amérique du Nord (39% des ventes du Groupe) : +6,8% au T2 et 7,6% au S1 en données comparables et à nombre de jours constant Au 2ème trimestre, les ventes en Amérique du Nord sont en hausse de 12,1% en données publiées, intégrant un effet de change positif de 63,8 M€ (principalement dû à l’appréciation du dollar américain par rapport à l'euro). En données comparables et à nombre de jours constant, les ventes progressent de 6,8%, tirées par les Etats-Unis et le Canada. * Aux États-Unis (79% des ventes de la région), les ventes ont progressé de 7,0%, malgré un effet de base plus difficile, confirmant notre capacité à capter la croissance du marché et à gagner des parts de marché dans des régions spécifiques.  * Au cours du trimestre, les marchés résidentiels et commerciaux progressent entre 7% et 9% * L’activité industrielle ralentit à cause d’une moindre demande et d’un effet de base plus difficile * Une contribution positive des investissements passés en ressources humaines, en ouvertures d’agences et en renouvellement des agences existantes * Investissements en ressources humaines : +5% comparé à l’année dernière * Investissements en ouvertures d’agences : * 54 nouvelles agences/comptoirs depuis 2017, incluant 6 ouvertures au S1 2019 contribuant pour 1,0% à la croissance des ventes ; * 29% du réseau existant a été rafraichi depuis 2016 * Au Canada (21% des ventes de la région), les ventes sont en hausse de 6,3% en données comparables et à nombre de jours constant, principalement tirées par une forte demande des industriels et grâce aux initiatives dans notre métier de proximité (harmonisation de notre plan d’offre « cœur de métier » à travers le pays).Asie-Pacifique (9% des ventes du Groupe) : +3,4% au T2 et +0,8% au S1 en données comparables et à nombre de jours constantAu 2ème trimestre, les ventes en Asie-Pacifique ont baissé de 2,2% en données publiées, incluant un effet de périmètre négatif de 11,2M€ résultant de la cession de nos activités en Chine, et un effet de change négatif de 2,3M€ en raison de la dépréciation du dollar australien face à l’euro. A données comparables et à nombre de jours constant, les ventes ont progressé de 3,4% (ou de +4,5% retraitées de l’impact de la cession d’une partie de notre activité industrielle en Australie en fin avril 2018) * Dans le Pacifique (50% des ventes de la région), les ventes sont stables en données comparables et à nombre de jours constant. En Australie (81% du Pacifique), les ventes ont reculé de 0,5% mais sont en hausse de 2,1% retraitées de la cession d’actif, surperformant le marché. Alors que les marchés résidentiel et commerciaux ralentissent, notre activité bénéficie de la demande en infrastructures et du secteur minier (investissements et maintenance). * En Asie (50% des ventes de la région), les ventes progressent de 7,0% : * En Chine (85% de l'Asie), les ventes ont progressé de 10,1% tirées par un contrat important (10,6M€) qui a contribué positivement aux ventes depuis le début de l’année. Le recentrage sur des marchés porteurs est en cours et montre des signes positifs ; * Le Moyen-Orient est en baisse de 41,3% à cause d’un projet important qui avait profité au T2 2018 (+6,7M€).PROFITABILITÉMarge d'EBITA ajusté de 4,7% au S1 2019, stable comparée au S1 2018Au 1er semestre, la marge brute est en hausse de 11 points de base par rapport à l’année précédente, s'établissant à 25,0% des ventes et les opex (y compris amortissements) ont représenté 20,3% des ventes, soit une détérioration de 11 points de base d'une année sur l'autre. * En Europe, la marge brute s'est établie à 27,4% des ventes, en hausse de 32 points de base par rapport à l'année précédente, grâce à la France ainsi qu’à la réorganisation en Allemagne. Durant le semestre, nos frais administratifs et commerciaux (amortissements inclus) se sont détériorés de 23 points de base s’élevant à 21,4% des ventes, en raison notamment des investissements et de l’inflation des coûts, qui sera neutralisée par des gains de productivité.   * En Amérique du Nord, la marge brute s'est établie à 23,1% des ventes. Cela a représenté une amélioration de 4 points de base par rapport à l'année précédente, grâce notamment à nos initiatives passées et à l’amélioration de notre service, partiellement neutralisé par un décalage pour répercuter dans les prix les hausses de tarifs douaniers. Les opex (amortissements inclus) se sont légèrement améliorés (+4 points de base) à 19,0% des ventes avec un effet volume favorable en partie neutralisé par l’inflation des salaires et des coûts de transport ainsi qu’aux investissements en ressources humaines. * En Asie-Pacifique, la marge brute s'est établie à 18,3% des ventes, une détérioration de 29 points de base par rapport à l'année précédente, et les opex (amortissements inclus) se sont également détériorés de 41 points de base, s’expliquant notamment par la cession de notre activité Rockwell en Australie en avril 2018. Les opex ont également été impactés par l’inflation des salaires en Chine et en Inde. * Au niveau de la Holding, les opex s’élèvent à 12,9 millions d’euros, contre 13,0 millions d’euros il y a un an, principalement en raison des investissements additionnels en IT et en digital compensés par une baisse des coûts de siège.  En conséquence, l'EBITA ajusté s'est établi à 319,2M€, en hausse de 2,0% au premier semestre 2019.La marge d’EBITA ajusté s’est stabilisée à 4,7% du chiffre d’affaires, reflétant :  • une amélioration de 9 bps de la marge d'EBITA ajusté en Europe à 5,9% des ventes, • une marge d'EBITA ajusté en hausse de 8 bps en Amérique du Nord à 4,1% des ventes et,• une contraction de 69 bps de la marge d'EBITA ajusté en Asie-Pacifique à 1,7% des ventes.Au S1 19, l’EBITA publié s’est élevé à 319,6M€ (incluant un effet non récurrent du cuivre positif de 0,4M€), en hausse de 5,3% d’une année sur l’autre.RÉSULTAT NETRésultat net à 163,9M€ au S1 2019, en hausse de 70,6%Résultat net récurrent en hausse de 9,6% à 167,7M€ au S1 2019Le bénéfice d'exploitation au 1er semestre s’est établi à 290,1M€, contre 234,1M€ au S1 2018. * L’amortissement des actifs incorporels résultant de l'allocation du prix d'acquisition s’est élevé à 7,1M€ (contre 8,3M€ au S1 2018) ; * Les autres produits et charges ont représenté une charge nette de 22,4M€ (contre une charge nette de 61,1M€ au S1 2018). Ils comprenaient 13,5M€ de coûts de restructuration (contre 59,0M€ au S1 2018). Les autres produits et charges comprenaient également une charge de 9,3M€ dû à la dépréciation des immobilisations incorporelles en Finlande.Les charges financières nettes au 1er semestre se sont élevées à 93,6M€ (contre 72,5M€ au S1 2018).Retraitées de frais exceptionnels de 20,8M€ (dont 16,9M€ de primes de remboursement comptabilisés au premier semestre) liés au coût de remboursement anticipé de l’obligation de 650M€ remboursables en 2023, les charges financières sont stables avec un taux d’intérêt effectif inchangé de 2,81% (vs 2,84% au 1er semestre 2018).L’impôt sur le résultat a représenté une charge de 32,6M€ au S1 2019 (contre 65,5M€ au S1 2018 retraité de l’impact d’IFRS 16), reflétant une baisse du taux d’impôt (16,6% vs 40,5% au S1 2018) principalement dû à la reprise de provision d’impôts de 29,5M€.Le résultat net du 1er semestre a augmenté de 70,6% à 163,9M€ (contre 96,1M€ au S1 2018).Le résultat net récurrent s’est élevé à 167,7M€ au S1 2019, en hausse de 9,6% par rapport à l’année précédente (voir annexe 3).STRUCTURE FINANCIEREFree cash-flow avant intérêts et impôts négatif de 17,3M€ au S1 2019Le ratio d’endettement s’élève à 2,86x au 30 juin 2019Au 1er semestre, le free cash-flow avant intérêts et impôts a été un flux négatif de 17,3M€ (contre un flux positif de 15,6M€ au S1 2018). Ce flux net comprenait : * Une hausse des dépenses de la trésorerie (28,7M€ vs 18,8M€ au S1 2018) avec la mise en œuvre des plans de restructuration en Allemagne et en Espagne * Un flux négatif de 270,5M€ dû à la variation du besoin en fonds de roulement (contre un flux négatif de 249,1M€ au S1 2018) principalement liée aux règlements fournisseurs.   * Une hausse des dépenses d’investissement (53,5M€ vs 30,2M€ au S1 2018) en raison de la cession de l’activité industrielle Rockwell en Australie qui avait bénéficié au S1 2018. Les dépenses brutes d’investissement se sont élevées à 55,9M€ au S1 2019 contre 48,5M€ au S1 2018 ;Au 30 juin 2019, la dette nette s’est établie à 2 172,6M€, en hausse de 3,8% par rapport à l’année précédente (elle était de 2 093,7M€ au 30 juin 2018).Elle prenait en compte : * 44,4M€ de frais financiers nets versés sur le semestre (contre 41,3M€ au S1 2018), * 62,5M€ d'impôt sur le revenu versé sur le semestre contre 24,0M€ au S1 2018, qui avait bénéficié du remboursement de 2017 provenant du surplus d’acompte payé en France (22M€) ainsi que du remboursement de 8M€ suite à la décision relative à la taxe de 3% sur les dividendes * 20,8M€ de coûts relatifs au refinancement anticipé de l’obligation 2023 de 650M€ * 8,4M€ d'effets de change défavorables sur le semestre (contre un effet négatif de 9,7M€ au S1 2018)Au 30 juin 2019, le ratio d’endettement (dette financière nette / EBITDA), calculé selon les termes du contrat de crédit Sénior, s’est établi à 2,86x vs 2,91x au 30 juin 2018MODIFICATION DE REPORTINGAU S1 2019, et pour la première fois, Rexel a appliqué les normes comptables IFRS 16, avec les chiffres comparables du S1 2018.En année pleine, les impacts sur nos chiffres de 2018 sont les suivants : * Hausse des « obligations locatives » de 933M€ au Bilan * Hausse de la marge d’EBITDA de 147 points de base * Hausse de la marge d’EBITA de 24 points de base * Baisse du Free cash-flow avant intérêts et impôts de 6M€ * Baisse de 11M€ du revenu net récurrent.Cette évolution n’affectera pas la flexibilité financière de Rexel car le calcul du ratio d’endettement, selon RCFA, ne tiendra pas compte de la norme IFRS 16.PERSPECTIVES Nous nous adaptons pour devenir un acteur plus agile et faire face à un environnement plus volatile. L’objectif de Rexel est désormais de porter son attention sur l’amélioration de son levier opérationnel tout en continuant sa transformation digitale. Combinée à un effet calendaire positif au second semestre, cette focalisation nous met sur la bonne voie pour atteindre nos objectifs annuels.Conformément à notre ambition à moyen-terme, et en prenant l’hypothèse d’un environnement macroéconomique globalement inchangé, nous visons pour 2019, à périmètre et taux de change comparables : • une croissance des ventes à nombre de jours constant comprise entre 2% et 4%, hors effet défavorable de 1% provenant des fermetures d’agences en Allemagne et en Espagne ; • une croissance de l'EBITA1 ajusté comprise entre 5% et 7% ; • la poursuite de l’amélioration du ratio d'endettement (dette nette / EBITDA2).1 En excluant (i) l’amortissement des actifs incorporels reconnus dans le cadre de l’affectation du prix des acquisitions et (ii) l’effet non-récurrent lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre. A périmètre comparable et change moyen 2018, nous estimons un impact de +€1 million sur notre EBITA ajusté 2019.2 Calculé selon les termes du contrat de crédit SeniorNB : Les impacts estimés par trimestre (i) des effets calendaires par géographie, (ii) des variations de périmètre de consolidation et (iii) des effets de change (fondés sur des hypothèses de taux moyens sur le reste de l’année pour les principales devises du Groupe) sont présentés en détail en annexe 6.CALENDRIER 17 octobre 2019                               Résultats des ventes du 3ème trimestre INFORMATION FINANCIERE Le rapport financier au 30 juin 2019, est disponible sur le site web de Rexel (www.rexel.com) dans la rubrique «Information réglementée » et a été déposé auprès de l’Autorité des Marchés Financiers. Une présentation des ventes du 2ème trimestre et des résultats du 1er semestre est également disponible sur le site web de Rexel.AU SUJET DU GROUPE REXEL Rexel, expert mondial de la distribution professionnelle multicanale de produits et services pour le monde de l’énergie, est présent sur trois marchés résidentiel, tertiaire et industriel. Le Groupe accompagne ses clients pour leur permettre de gérer au mieux leurs activités en leur offrant une gamme adaptée et évolutive de produits et services de maîtrise de l’énergie pour la construction, la rénovation, la production et la maintenance. Présent dans 26 pays, à travers un réseau de près de 2 000 agences, Rexel compte près de 27 000 collaborateurs. Son chiffre d'affaires a atteint 13,37 milliards d’euros en 2018. Rexel est coté sur le marché Eurolist d’Euronext Paris (compartiment A, symbole RXL, code ISIN FR0010451203) et figure dans les indices suivants : SBF 120, CAC Mid 100, CAC AllTrade, CAC AllShares, FTSE EuroMid, STOXX600. Rexel fait également partie des indices ISR suivants : FTSE4Good, STOXX® Global ESG Leaders, Ethibel Sustainability Index Excellence Europe, Euronext Vigeo Eiris Eurozone 120 Index et du Dow Jones Sustainability Index Europe, grâce à sa performance en matière de responsabilité sociale d’entreprise. Pour plus d’information : www.rexel.com CONTACTS ANALYSTES FINANCIERS / INVESTISSEURSLudovic DEBAILLEUX+33 1 42 85 76 12ludovic.debailleux@rexel.com     PRESSEBrunswick: Thomas KAMM+33 1 53 96 83 92tkamm@brunswickgroup.com   GLOSSAIRE L’EBITA PUBLIE (Earnings Before Interest, Taxes and Amortization) est défini comme le résultat opérationnel avant amortissement des actifs incorporels reconnus dans le cadre de l’affectation du prix des acquisitions et avant autres produits et charges. L’EBITA AJUSTE est défini comme l’EBITA retraité de l’estimation de l’effet non récurrent des variations du prix des câbles à base de cuivre.L’EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization) est défini comme le résultat opérationnel avant amortissements et avant autres produits et charges. LE RESULTAT NET RECURRENT est défini comme le résultat net ajusté de l’effet non récurrent du cuivre, des autres produits et autres charges, des charges financières non récurrentes, déduction faite de l’effet d’impôt associé aux éléments ci-dessus.LE FREE CASH-FLOW ou FLUX NET DE TRÉSORERIE DISPONIBLE est défini comme la variation de trésorerie nette provenant des activités opérationnelles, diminuée des investissements opérationnels nets.L’ENDETTEMENT FINANCIER NET est défini comme les dettes financières diminuées de la trésorerie et des équivalents de trésorerie. La dette nette inclut les dérivés de couverture.ANNEXESPour consulter les annexes, merci d'ouvrir le fichier pdf en pièce jointe.AVERTISSEMENT Du fait de son activité de vente de câbles, le Groupe est exposé aux variations du prix du cuivre. En effet, les câbles constituaient environ 14% du chiffre d'affaires du Groupe et le cuivre représente environ 60 % de leur composition. Cette exposition est indirecte dans la mesure où les prix des câbles sont également dépendants des politiques commerciales des fournisseurs et de l'environnement concurrentiel sur les marchés du Groupe. Les variations du prix du cuivre ont un effet estimé dit « récurrent » et un effet estimé dit « non récurrent » sur la performance du Groupe, appréciés dans le cadre des procédures de reporting interne mensuel du Groupe Rexel :\- l'effet récurrent lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre correspond à l'effet prix lié au changement de valeur de la part de cuivre incluse dans le prix de vente des câbles d'une période à une autre. Cet effet concerne essentiellement le chiffre d'affaires du Groupe\- l'effet non récurrent lié aux variations du prix des câbles à base de cuivre correspond à l'effet de la variation du coût du cuivre sur le prix de vente des câbles entre le moment où ceux-ci sont achetés et celui où ils sont vendus, jusqu'à complète reconstitution des stocks (effet direct sur la marge brute). En pratique, l'effet non récurrent sur la marge brute est déterminé par comparaison entre le prix d'achat historique des câbles à base de cuivre et le tarif fournisseur en vigueur à la date de la vente des câbles par le Groupe Rexel. Par ailleurs, l'effet non récurrent sur l'EBITA correspond à l'effet non récurrent sur la marge brute qui peut être diminué, le cas échéant, de la part non récurrente de la variation des charges administratives et commerciales. L’impact de ces deux effets est évalué, dans la mesure du possible, sur l'ensemble des ventes de câbles de la période par le Groupe. Les procédures du Groupe Rexel prévoient par ailleurs que les entités qui ne disposent pas des systèmes d'information leur permettant d'effectuer ces calculs sur une base exhaustive doivent estimer ces effets sur la base d'un échantillon représentant au moins 70 % des ventes de la période, les résultats étant ensuite extrapolés à l'ensemble des ventes de câbles de la période par l’entité concernée. Compte tenu du chiffre d'affaires couvert, le Groupe Rexel considère que l’estimation de l’impact de ces deux effets ainsi mesurée est raisonnable.Ce document peut contenir des données prévisionnelles. Par leur nature, ces données prévisionnelles sont soumises à divers risques et incertitudes (y compris ceux décrits dans le document de référence enregistré auprès de l'AMF le 3 avril 2019 sous le n° D.19-0264). Aucune garantie ne peut être donnée quant à leur réalisation. Les résultats opérationnels, la situation financière et la position de liquidité de Rexel pourraient différer matériellement des données prévisionnelles contenues dans ce communiqué. Rexel ne prend aucun engagement de modifier, confirmer ou mettre à jour ces prévisions dans le cas où de nouveaux événements surviendraient après la date de ce communiqué, sauf si une réglementation ou une législation l'y contraint.Les données de marché et sectorielles ainsi que les informations prospectives incluses dans ce document ont été obtenues à partir d’études internes, d’estimations, auprès d’experts et, le cas échéant, à partir d’études de marché externes, d’informations publiquement disponibles et de publications industrielles. Rexel, ses entités affiliées, dirigeants, conseils et employés n’ont pas vérifié de manière indépendante l’exactitude de ces données de marché et sectorielles ou de ces informations prospectives, et aucune déclaration et garantie n’est fournie relativement à ces informations et informations prospectives, qui ne sont fournies qu’à titre indicatif.Ce document n’inclut que des éléments résumés et doit être lu avec le Document de Référence de Rexel, déposé auprès de l’AMF le 3 avril 2019 sous le n°D.19-0264, ainsi que les états financiers consolidés et le rapport de gestion pour l’exercice 2018, disponibles sur le site internet de Rexel (www.rexel.com).                                              Pièce jointe * CP - Resultats S1 2019

  • Globe Newswire

    Rexel: FIRST-HALF 2019 RESULTS

    l FIRST-HALF 2019 RESULTS SAME-DAY SALES GROWTH OF +2.4% IN Q2 19 ADJUSTED EBITA UP +2.0% IN H1 2019, IN LINE WITH PLAN FULL-YEAR 2019 TARGETS CONFIRMED→ SALES OF €3.484bn IN Q2 * On a constant and same-day basis, sales up 2.4%, of which: * Europe: -0.9%, or up +1.7% excluding branch closures in Germany and Spain * North America: +6.8%, driven by project business in the US and Canada * Asia-Pacific: +3.4% or up +4.5% restated for the impact of the disposal in Australia * Organic actual-day growth of 1.8%, including -0.6% from calendar and -0.2% from copper * Reported sales growth of 3.3%, including currency (+1.8 %) and scope (-0.3%) effects → ADJUSTED EBITA UP 2.0% in H1 19, DESPITE UNFAVORABLE CALENDAR EFFECTS TO BE REVERSED IN H2→ NET INCOME UP 70.6% IN H1 19 AND RECURRING NET INCOME UP 9.6% → FULL YEAR GUIDANCE CONFIRMED  Key figures1Q2 2019YoY changeH1 2019YoY change3 Sales€3,484.4m €6,799.5m  On a reported basis +3.3% +3.7% On a constant and actual-day basis +1.8 % +1.9% On a constant and same-day basis +2.4% +2.7% Adjusted EBITA2  €319.2m+2.0% As a percentage of sales  4.7%  Change in bps as a % of sales2  +0bps  Reported EBITA  €319.6m+5.3% Operating income  €290.1m+23.9% Net income   €163.9m+70.6% Recurring net income  €167.7m+9.6% FCF before interest and tax   €(17.3)m€(32.9)m Net debt at end of period  €2,172.6m3.8% increase 1 See definition in the Glossary section of this document   2 At comparable scope of consolidation and exchange rates and excluding (i) amortization of PPA and (ii) the non-recurring effect related to changes in copper-based cable prices 3 H1 2018 restated for IFRS 16  Patrick BERARD, Chief Executive Officer, said:“I am pleased with Rexel’s solid first-half performance, with continued organic sales growth in most key markets and profitability growth according to plan. This marks the 11th consecutive quarter of improved organic sales, demonstrating that Rexel has returned to sustainable growth. Rexel also showed in the first half of the year its regained capacity to adjust rapidly to adverse conditions both in the macro-economic environment and in specific markets. This improved operational flexibility makes me confident in our ability to deliver our 2019 targets, with the company increasingly focused on operating leverage and continuing its digital transformation journey.”  FINANCIAL REVIEW FOR THE PERIOD ENDED JUNE 30, 2019 * Financial statements as of June 30, 2019 were authorized for issue by the Board of Directors on July 29th, 2019. They have been subjected to a limited review by statutory auditors. * Financial statements as of June 30, 2018 have been restated for changes in accounting policies, following the adoption of IFRS 16 “Leases”; Impacts of IFRS 16 adoption  and restated figures for the year ended December 31, 2018  are presented in note 3.2.1.1 of the condensed consolidated interim financial statements as of June 30, 2019. * The following terms: Reported EBITA, Adjusted EBITA, EBITDA, Recurring net income, Free Cash Flow and Net Debt are defined in the Glossary section of this document. * Unless otherwise stated, all comments are on a constant and adjusted basis and, for sales, at same number of working days.SALESIn Q2, sales were up 3.3% year-on-year on a reported basis and up 2.4% on a constant and same-day basis, reflecting sales momentum in the US, China and key European countries In the second quarter, Rexel posted sales of €3,484.4 million, up 3.3% on a reported basis, including: * A positive currency effect of €61.9 million (i.e. +1.8% of Q2 2018 sales), mainly due to the appreciation of the US dollar against the euro, * A negative net scope effect of €11.2 million (i.e. -0.3% of Q2 2018 sales), resulting from divestments in China, * A negative calendar effect of 0.6 percentage points.On a constant and same-day basis, sales were up 2.4%, including a negative effect from the change in copper-based cable prices (-0.2% in Q2 19 vs +0.7% in Q2 18).In H1 2019, Rexel posted sales of €6,799.5 million, up 3.7% on a reported basis. On a constant and same-day basis, sales were up 2.7%, including a negative impact of 0.3% from the change in copper-based cable prices.The 3.7% increase in sales on a reported basis included: * A positive currency effect of €138.0 million (i.e. +2.1% of H1 2018 sales), mainly due to the appreciation of the US dollar against the euro, * A negative net scope effect of €23.3 million (i.e. -0.4% of H1 2018 sales), resulting from 2018 divestments in China. * A negative calendar effect of 0.8 percentage points.                    Europe (52% of Group sales): -0.9% in Q2 and -0.2% in H1 on a constant and same-day basis In the second quarter, sales in Europe decreased by 1.5% on a reported basis, with non-material currency and scope effects. On a constant and same-day basis, sales were down 0.9% (or up 1.7% excluding branch closures in Germany and Spain). * Sales in France (38% of the region’s sales) were up 2.6%, on a challenging base effect, supported by good momentum in our commercial projects, residential and specialty (HVAC) businesses; * Sales in Scandinavia (13% of the region’s sales) were up 1.7%, with positive momentum in Sweden, up +5.0% thanks to large C&I business more than offsetting negative momentum in residential. Norway was down 3.5% and Finland flat; * Benelux (11% of the region’s sales) posted solid +12.1% growth, with good momentum in Belgium, up +10.3%, notably thanks to photovoltaic sales (+2.0% contribution) and the acquisition in July 2018 of a branch in the Courtrai area (+2.3% contribution); The Netherlands were up 14.6%; * In the UK (10% of the region’s sales), sales dropped by 8.2%, as a result of business selectivity (-7.6% impact) and branch closures (-2.4% impact – 30 branch closures of which 13 in 2019); * Sales in Germany (9% of the region’s sales) were down 21.7%, reflecting the transformation of the country’s business to refocus on profitable activities (industrial segment on a national basis and C&I in the southern part of the country). Excluding the closure of 17 branches, same-day sales were broadly flat; * Sales in Switzerland (6% of the region’s sales) grew by 1.6% in a project environment that remains competitive. North America (39% of Group sales): +6.8% in Q2 and +7.6% in H1 on a constant and same-day basisIn the second quarter, sales in North America were up 12.1% on a reported basis, including a positive currency effect of €63.8m (mainly due to the appreciation of the US dollar against the euro). On a constant and same-day basis, sales were up 6.8%, driven by the US and Canada. * In the US (79% of the region’s sales), sales grew 7.0% on more difficult base effect, confirming our ability to capture market growth and gain market share in specific regions. * Commercial and residential business are progressing in high single digits in the quarter * Industrial business is slowing on lower end-market demand and a tough comparable base. * Good contribution from past investment in sales reps, branch openings and refresh of existing branches * Investment in people: +5% compared to last year * Investment in branch openings: * 54 new branches/counters since 2017, including 6 in H1 2019, contributing for +1.0% of sales growth; * 29% of the existing network has been refreshed since 2016. * In Canada (21% of the region’s sales), sales were up 6.3% on a same-day basis, mainly driven by strong demand from industry end-users and initiatives in our proximity business (harmonization of our core offer plan across the country). Asia-Pacific (9% of Group sales): +3.4% in Q2 and +0.8% in H1 on a constant and same-day basisIn the second quarter, sales in Asia-Pacific were down 2.2% on a reported basis, including a negative scope effect of €11.2m following the disposal of our business in China and a negative currency effect of €2.3m, mainly due to the depreciation of the Australian dollar against the euro. On a constant and same-day basis, sales were up 3.4% (or +4.5% excluding the disposal effect of part of our industrial business in Australia at the end of April 2018). * In the Pacific (50% of the region’s sales), sales were stable on a constant and same-day basis. In Australia (81% of Pacific’s sales), sales were down 0.5% or +2.1% excluding asset disposal, outperforming the market. While residential and commercial markets are slowing down, our business benefited from positive momentum from infrastructure and mining spending (capex and MRO). * In Asia (50% of the region’s sales), sales were up 7.0%: * In China (85% of Asia), sales grew by 10.1%, driven by a large contract (10.6 million euros) that contributed positively since early 2019. The refocusing on promising markets is ongoing and is showing positive signs. * Middle East is down 41.3%, impacted by a large project that benefited Q2 2018 (+6.7 million euros) PROFITABILITYAdjusted EBITA margin at 4.7% in H1 2019, stable compared to H1 2018In the first half, gross margin was up 11 bps year-on-year, at 25.0% of sales, and opex (including depreciation) amounted to 20.3% of sales, representing a deterioration of 11 bps year-on-year. * In Europe, gross margin stood at 27.4% of sales, up 32bps year-on-year thanks to France and the reprofiling of the German business. In the first half, opex (including depreciation) deteriorated by 23bps to 21.4% of sales, mainly due to investments and cost inflation that will be offset by productivity gains; * In North America, gross margin stood at 23.1% of sales. This represented a 4bps improvement year-on-year, mainly thanks to our past initiatives and the improvement in service level, partially offset by a lag in passing on tariff increases. Opex (including depreciation) improved slightly (+4bp year-on-year) at 19.0% of sales, as volume effect more than offset higher wages and freight costs, as well as investments in people; * In Asia-Pacific, gross margin stood at 18.3% of sales, a deterioration of 29bps year-on-year, and opex (including depreciation) deteriorated by 41bps, notably due to the disposal of our Rockwell business in Australia in April 2018. Opex was also impacted by wage inflation in China and India; * At corporate level, opex amounted to €12.9 million, compared to €13.0 million a year ago with investment in IT & Digital offset by lower corporate costs.  As a result, adjusted EBITA stood at €319.2m, up 2.0% in the first half 2019.Adjusted EBITA margin was flat at 4.7% of sales, reflecting: * an improved adjusted EBITA margin in Europe at 5.9% of sales, up 9bps; * an improved adjusted EBITA margin in North America at 4.1% of sales, up 8bps and * a lower adjusted EBITA margin in Asia-Pacific at 1.7% of sales, down 69bps.In H1 19, reported EBITA stood at €319.6 million (including a positive one-off copper effect of €0.4million), up 5.3% year-on-year.NET INCOMENet income of €163.9m in H1 2019, up 70.6%Recurring net income up 9.6% to €167.7 million in H1 2019Operating income in the first half stood at €290.1 million vs. €234.1 million in H1 2018. * Amortization of intangible assets resulting from purchase price allocation amounted to €7.1 million (vs. €8.3 million in H1 2018); * Other income and expenses amounted to a net charge of €22.4 million (vs. a net charge of €61.1 million in H1 2018). They included €13.5 million of restructuring costs (vs. €59.0 million in H1 2018). They also included a charge of €9.3 million from intangible asset impairment in Finland.Net financial expenses in the first half amounted to €93.6 million (vs. €72.5 million in H1 2018).Excluding a €20.8m one-off expense (of which a €16.9 million redemption premium) recognized in the first half of 2019 related to the cost of the early repayment of the €650 million senior notes due 2023, net financial expenses were stable, with effective interest rate unchanged at 2.81% in H1 2019 (vs. 2.84% in H1 2018).Income tax in the first half represented a charge of €32.6 million (vs. €65.5 million in H1 2018 restated for IFRS 16), reflecting a decrease in the tax rate (16.6% vs 40.5% in H1 2018), thanks to the release of a tax exposure provision of €29.5m.   Net income in the first half is up 70.6% to €163.9 million (vs. €96.1 million in H1 2018).Recurring net income in the first half amounted to €167.7 million, up 9.6% compared to H1 2018 (see appendix 3).FINANCIAL STRUCTUREOutflow of free cash-flow before interest and tax of €17.3 million in first half 2019 Indebtedness ratio of 2.86x at June 30, 2019In the first half, free cash flow before interest and tax was an outflow of €17.3 million (vs. an inflow of €15.6 million in H1 2018). This net outflow included: * Higher cash outflow from restructuring (€28.7m vs. 18.8m in H1 2018), with the execution of the turnaround plans in Germany and Spain. * An outflow of €270.5 million from change in working capital (vs. an outflow of €249.1 million in H1 2018), mainly due to payables. * Higher capital expenditure (€53.5 million vs. €30.2 million in H1 2018), as H1 2018 benefited from the disposal of our Rockwell automation business in Australia. Gross capital expenditure stood at €55.9 million in H1 2019 compared to €48.5m in H1 2018;At June 30, 2019, net debt stood at €2,172.6 million, up 3.8% year-on-year (vs. €2,093.7 million at June 30, 2018).It took into account: * €44.4 million of net interest paid in H1 2019 (vs €41.3 million paid in H1 2018), * €62.5 million of income tax paid in the first half compared to €24.0 million paid in H1 2018, which benefited from a refund of 2017 income tax overpayment in France (€22 million) and of the 3% tax on dividends (€8m) * €20.8m of costs related to the early redemption of the €650m bond maturing in 2023 * €8.4 million of negative currency effects during the first half (vs a negative effect of €9.7 million in H1 2018).At June 30, 2019, the indebtedness ratio (Net financial debt/ EBITDA), as calculated under the Senior Credit Agreement terms, stood at 2.86x vs. 2.91x at June 30, 2018.CHANGE IN REPORTING In H1 2019, Rexel implemented for the first time the IFRS 16 accounting standards, with H1 2018 comparable numbers. On a full year basis, the impacts on our 2018 numbers are the following: * Increase in “Lease liabilities” of €933m on the Balance Sheet * Increase in EBITDA margin of 147bps * Increase in EBITA margin of 24bps * Decrease in FCF before interest and taxes of €6m * Decrease in recurring net income of €11mThis evolution will not affect Rexel’s financial flexibility as the indebtedness ratio calculation, according to RCFA, will not take into consideration the IFRS 16 standard.STRATEGIC ROADMAP AND OUTLOOKWe are adapting to become more agile in an increasingly volatile environment. Rexel’s operational focus is on improving operating leverage and our strategic priority remains to advance our digital transformation. Combined with a favorable calendar effect in H2, this focus puts us on track to deliver our full year guidance.Consistent with our medium-term ambition and assuming no material changes in the macroeconomic environment, we target for 2019, at comparable scope of consolidation and exchange rates:   * A 2% to 4% same-day sales growth, excluding an estimated unfavorable impact of 1% from branch closures in Germany and Spain; * A 5% to 7% increase in adjusted EBITA1; * A further improvement of the indebtedness ratio (net debt-to-EBITDA 2).1 excluding (i) amortization of PPA and (ii) the non-recurring effect related to changes in copper-based cable prices. At comparable scope and 2018 average currency conditions, we estimate an impact of +€1 million on our 2019 adjusted EBITA2 as calculated under the Senior Credit Agreement termsNB: The estimated impacts per quarter of (i) calendar effects by geography, (ii) changes in the consolidation scope and (iii) currency fluctuations (based on assumptions of average rates over the rest of the year for the Group's main currencies) are detailed in appendix 6.CALENDAROctober 17th, 2019                                                         Third-quarter 2019 salesFINANCIAL INFORMATIONThe financial report for the period ended June 30, 2019 is available on the Group’s website (www.rexel.com), in the "Regulated information" section, and has been filed with the French Autorité des Marchés Financiers.A slideshow of the second-quarter sales and half-year 2019 results publication is also available on the Group’s website.ABOUT REXEL GROUPRexel, worldwide expert in the multichannel professional distribution of products and services for the energy world. The Group supports its residential, commercial and industrial customers by providing a tailored and scalable range of products and services in energy management for construction, renovation, production and maintenance. Rexel operates through a network of nearly 2,000 branches in 26 countries, with almost 27,000 employees. The Group’s sales were €13.37 billion in 2018. Rexel is listed on the Eurolist market of Euronext Paris (compartment A, ticker RXL, ISIN code FR0010451203). It is included in the following indices: SBF 120, CAC Mid 100, CAC AllTrade, CAC AllShares, FTSE EuroMid, STOXX600. Rexel is also part of the following SRI indices: FTSE4Good, STOXX® Global ESG Leaders, Ethibel Sustainability Index Excellence Europe, Euronext Vigeo Eiris Eurozone 120 and Dow Jones Sustainability Index Europe, in recognition of its performance in corporate social responsibility (CSR). For more information, visit Rexel’s web site at www.rexel.com.CONTACTSFINANCIAL ANALYSTS / INVESTORSLudovic DEBAILLEUX+33 1 42 85 76 12ludovic.debailleux@rexel.com     PRESSBrunswick: Thomas KAMM+33 1 53 96 83 92tkamm@brunswickgroup.com GLOSSARYREPORTED EBITA (Earnings Before Interest, Taxes and Amortization) is defined as operating income before amortization of intangible assets recognized upon purchase price allocation and before other income and other expenses.ADJUSTED EBITA is defined as EBITA excluding the estimated non-recurring net impact from changes in copper-based cable prices.EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization) is defined as operating income before depreciation and amortization and before other income and other expenses. RECURRING NET INCOME is defined as net income adjusted for non-recurring copper effect, other expenses and income, non-recurring financial expenses, net of tax effect associated with the above items.FREE CASH FLOW is defined as cash from operating activities minus net capital expenditure.NET DEBT is defined as financial debt less cash and cash equivalents. Net debt includes debt hedge derivatives.APPENDIXFor appendix, please open the pdf file by clicking on the link at the end of the press release.  DISCLAIMERThe Group is exposed to fluctuations in copper prices in connection with its distribution of cable products. Cables accounted for approximately 14% of the Group's sales and copper accounts for approximately 60% of the composition of cables. This exposure is indirect since cable prices also reflect copper suppliers' commercial policies and the competitive environment in the Group's markets. Changes in copper prices have an estimated so-called "recurring" effect and an estimated so called "non-recurring" effect on the Group's performance assessed as part of the monthly internal reporting process of the Rexel Group:  i) the recurring effect related to the change in copper-based cable prices corresponds to the change in value of the copper part included in the sales price of cables from one period to another. This effect mainly relates to the Group’s sales; ii) the non-recurring effect related to the change in copper-based cable prices corresponds to the effect of copper price variations on the sales price of cables between the time they are purchased and the time they are sold, until all such inventory has been sold (direct effect on gross profit). Practically, the non-recurring effect on gross profit is determined by comparing the historical purchase price for copper-based cable and the supplier price effective at the date of the sale of the cables by the Rexel Group. Additionally, the non-recurring effect on EBITA corresponds to the non-recurring effect on gross profit, which may be offset, when appropriate, by the non-recurring portion of changes in the distribution and administrative expenses.The impact of these two effects is assessed for as much of the Group’s total cable sales as possible, over each period. Group procedures require that entities that do not have the information systems capable of such exhaustive calculations to estimate these effects based on a sample representing at least 70% of the sales in the period. The results are then extrapolated to all cables sold during the period for that entity. Considering the sales covered. the Rexel Group considers such estimates of the impact of the two effects to be reasonable.This document may contain statements of future expectations and other forward-looking statements. By their nature, they are subject to numerous risks and uncertainties, including those described in the Document de Référence registered with the French Autorité des Marchés Financiers (AMF) on April 3, 2019 under number D.19-0264. These forward-looking statements are not guarantees of Rexel's future performance, Rexel's actual results of operations, financial condition and liquidity as well as development of the industry in which Rexel operates may differ materially from those made in or suggested by the forward-looking statements contained in this release. The forward-looking statements contained in this communication speak only as of the date of this communication and Rexel does not undertake, unless required by law or regulation, to update any of the forward-looking statements after this date to conform such statements to actual results to reflect the occurrence of anticipated results or otherwise.The market and industry data and forecasts included in this document were obtained from internal surveys, estimates, experts and studies, where appropriate, as well as external market research, publicly available information and industry publications. Rexel, its affiliates, directors, officers, advisors and employees have not independently verified the accuracy of any such market and industry data and forecasts and make no representations or warranties in relation thereto. Such data and forecasts are included herein for information purposes only. This document includes only summary information and must be read in conjunction with Rexel’s Document de Référence registered with the AMF on April 3, 2019 under number D.19-0264, as well as the consolidated financial statements and activity report for the 2018 fiscal year which may be obtained from Rexel’s website (www.rexel.com).Attachment * PR- First Half 2019 results

  • Globe Newswire

    DEPART DE THOMAS FARRELL DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE REXEL

    DEPART DE THOMAS FARRELL DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE REXELLes membres du Conseil d’administration ont été informés de la démission de Thomas Farrell à effet du 19 juillet, de son mandat d’administrateur. Ian Meakins, Président du Conseil d’administration de Rexel, a déclaré : « Au nom du Conseil, je tiens à remercier chaleureusement Thomas Farrell pour ses 7 années de contribution aux travaux du Conseil d’administration ».AU SUJET DU GROUPE REXELRexel, expert mondial de la distribution professionnelle multicanale de produits et services pour le monde de l’énergie, est présent sur trois marchés : résidentiel, tertiaire et industriel. Le Groupe accompagne ses clients pour leur permettre de gérer au mieux leurs activités en leur offrant une gamme adaptée et évolutive de produits et services de maîtrise de l’énergie pour la construction, la rénovation, la production et la maintenance. Présent dans 26 pays, à travers un réseau d’environ 2 000 agences, Rexel compte près de 27 000 collaborateurs. Son chiffre d'affaires a atteint 13,37 milliards d’euros en 2018. Rexel est coté sur le marché Eurolist d’Euronext Paris (compartiment A, symbole RXL, code ISIN FR0010451203) et figure dans les indices suivants : SBF 120, CAC Mid 100, CAC AllTrade, CAC AllShares, FTSE EuroMid, STOXX600. Rexel fait également partie des indices ISR suivants : FTSE4Good, Ethibel Sustainability Index Excellence Europe, Euronext VigeoEiris Eurozone 120 Index, Dow Jones Sustainability Index Europe et STOXX® Global Climate Change Leaders, grâce à sa performance en matière de responsabilité sociale d’entreprise. Rexel est sur la « Climate A list » du CDP. Pour plus d’information : www.rexel.comCONTACTSANALYSTES FINANCIERS / INVESTISSEURS                                              Ludovic DEBAILLEUX+33 1 42 85 76 12ludovic.debailleux@rexel.com PRESSEBrunswick: Thomas KAMM+33 1 53 96 83 92tkamm@brunswickgroup.com                                                                                                                                   Pièce jointe * CP_demission_TF

  • Globe Newswire

    THOMAS FARRELL STEPS DOWN FROM REXEL’S BOARD OF DIRECTORS

    THOMAS FARRELL STEPS DOWN FROM REXEL’S BOARD OF DIRECTORS The members of the Board of Directors were informed of Thomas Farrell's resignation with effect as of July 19th, 2019 from his position.Ian Meakins, Chairman of the Board of Directors of Rexel, said: “On behalf of the Board, I would like to warmly thank Thomas Farrell for his 7 years of contribution to the work of the Board of Directors.” ABOUT REXEL GROUP Rexel, worldwide expert in the multichannel professional distribution of products and services for the energy world, addresses three main markets - residential, commercial and industrial. The Group supports its residential, commercial and industrial customers by providing a tailored and scalable range of products and services in energy management for construction, renovation, production and maintenance. Rexel operates through a network of some 2,000 branches in 26 countries, with nearly 27,000 employees. The Group’s sales were €13.37 billion in 2018. Rexel is listed on the Eurolist market of Euronext Paris (compartment A, ticker RXL, ISIN code FR0010451203). It is included in the following indices: SBF 120, CAC Mid 100, CAC AllTrade, CAC AllShares, FTSE EuroMid, STOXX600. Rexel is also part of the following SRI indices: FTSE4Good, Ethibel Sustainability Index Excellence Europe, Euronext VigeoEiris Eurozone 120, Dow Jones Sustainability Index Europe and STOXX® Global Climate Change Leaders, in recognition of its performance in corporate social responsibility (CSR). Rexel is on the CDP “Climate A List”. For more information, visit Rexel’s web site at www.rexel.com CONTACTS FINANCIAL ANALYSTS / INVESTORSLudovic DEBAILLEUX+33 1 42 85 76 12ludovic.debailleux@rexel.com PRESS                                                                         Brunswick: Thomas KAMM+33 1 53 96 83 92tkamm@brunswickgroup.com                                       Attachment * PR_resignation_TF

  • Globe Newswire

    MISE A JOUR DU CONTRAT DE LIQUIDITE ENTRE REXEL ET NATIXIS-ODDO BHF ET BILAN SEMESTRIEL

    MISE A JOUR DU CONTRAT DE LIQUIDITE ENTRE REXEL ET NATIXIS-ODDO BHF ET BILAN SEMESTRIEL  Le 9 juillet 2019, REXEL a conclu avec NATIXIS-ODDO BHF, une mise à jour du contrat de liquidité portant sur les actions REXEL. Cet avenant est établi à la suite des évolutions de la règlementation afférente aux contrats de liquidité et vise notamment à se conformer à la Décision AMF n° 2018-01 du 2 juillet 2018, applicable depuis le 1er janvier 2019. Les termes du contrat mis à jour sont conformes au contrat type de liquidité établi par l’AMAFI (association Française des marchés financiers).Au 1er janvier 2019, les ressources suivantes allouées au compte de liquidité dédié pour la mise en œuvre de ce contrat étaient constituées de : * 801 539 titres REXEL * 6 704 217,23 €En application des stipulations du contrat de liquidité, l’exécution du contrat de liquidité sera suspendue : * Dans les cas prévus à l’article 5 du chapitre II de la décision AMF n°2018-01 du 2 juillet 2018 * A la demande de REXEL pour une période définie par REXEL Par ailleurs, le contrat pourra être résilié par REXEL à tout moment et sans préavis, ou par NATIXIS-ODDO BHF avec un préavis d’un mois. Bilan semestriel : Au titre du contrat de liquidité, à la date du 30 juin 2019, les moyens suivants figuraient au compte de liquidité : * 654 113 titres REXEL * 8 337 787,33 €Il est rappelé qu'à la date de signature du contrat, les ressources suivantes figuraient au compte de liquidité dédié : * 801 539 titres REXEL * 6 704 217,23 €             Sur la période du 1er janvier 2019 au 30 juin 2019 ont été exécutés : * 1 816 transactions à l'achat * 1 648 transactions à la venteSur cette même période, les volumes échangés ont représenté : * 2 578 846 titres REXEL et 26 776 702.89 euros à l'achat * 2 726 272 titres REXEL et 28 425 978.28 euros à la vente AU SUJET DU GROUPE REXEL Rexel, expert mondial de la distribution professionnelle multicanale de produits et services pour le monde de l’énergie, est présent sur trois marchés : résidentiel, tertiaire et industriel. Le Groupe accompagne ses clients pour leur permettre de gérer au mieux leurs activités en leur offrant une gamme adaptée et évolutive de produits et services de maîtrise de l’énergie pour la construction, la rénovation, la production et la maintenance. Présent dans 26 pays, à travers un réseau d’environ 2 000 agences, Rexel compte près de 27 000 collaborateurs. Son chiffre d'affaires a atteint 13,37 milliards d’euros en 2018. Rexel est coté sur le marché Eurolist d’Euronext Paris (compartiment A, symbole RXL, code ISIN FR0010451203) et figure dans les indices suivants : SBF 120, CAC Mid 100, CAC AllTrade, CAC AllShares, FTSE EuroMid, STOXX600. Rexel fait également partie des indices ISR suivants : FTSE4Good, Ethibel Sustainability Index Excellence Europe, Euronext VigeoEiris Eurozone 120 Index, Dow Jones Sustainability Index Europe et STOXX® Global Climate Change Leaders, grâce à sa performance en matière de responsabilité sociale d’entreprise. Rexel est sur la « Climate A list » du CDP. Pour plus d’information : www.rexel.com CONTACTS ANALYSTES FINANCIERS / INVESTISSEURS                                              Ludovic DEBAILLEUX+33 1 42 85 76 12ludovic.debailleux@rexel.com PRESSEBrunswick: Thomas KAMM+33 1 53 96 83 92tkamm@brunswickgroup.com                                                                                                                                                Pièce jointe * 2019.06.30_CP_bilan_semestriel_programme_de_rachat

  • Globe Newswire

    Update of the Liquidity Agreement Between Rexel and Natixis-Oddo Bhf and Biannual Update

    UPDATE OF THE LIQUIDITY AGREEMENT BETWEEN REXEL AND NATIXIS-ODDO BHF AND BIANNUAL UPDATE On July 9, 2019 REXEL has entered into an update of the liquidity agreement with NATIXIS-ODDO BHF concerning the REXEL shares. This amendment is drawn up following changes in the regulations governing liquidity contracts and aims in particular to comply with AMF Decision 2018-01 of 2 July 2018, applicable as from 1 January 2019. The terms of the updated contract are in accordance with the standard liquidity agreement established by AMAFI (Association Française des marchés financiers).As at 1 January 2019, the liquidity account contained the following resources:\- 801,539 REXEL shares\- € 6,704,217.23 Pursuant to the provisions of the liquidity agreement, the execution of the liquidity agreement will be suspended: \- In the cases provided for in Article 5 of Chapter II of AMF Decision 2018-01 of 2 July 2018 \- At REXEL's request for a period defined by REXEL In addition, the contract may be terminated by REXEL at any time and without notice, or by NATIXIS-ODDO BHF with one month's notice.Biannual update: Under the liquidity agreement, the following resources were listed in the liquidity account on June 30, 2019:\- 654,113 REXEL shares\- € 8,337,787.33It is reminded that at the date of implementation of the agreement, the liquidity account contained the following resources:\- 801 539 REXEL shares\- € 6,704,217.23 During the period from January 1, 2019 to June 30, 2019 were executed:\- 1,816 purchase transactions\- 1,648 transactions for saleOver the same period, the volumes traded represented:\- 2,578,846 REXEL shares and 26,776,702.89 euros at the time of purchase\- 2,726,272 REXEL shares and 28,425,978.28 euros for sale ABOUT REXEL GROUP Rexel, worldwide expert in the multichannel professional distribution of products and services for the energy world, addresses three main markets - residential, commercial and industrial. The Group supports its residential, commercial and industrial customers by providing a tailored and scalable range of products and services in energy management for construction, renovation, production and maintenance. Rexel operates through a network of some 2,000 branches in 26 countries, with nearly 27,000 employees. The Group’s sales were €13.37 billion in 2018. Rexel is listed on the Eurolist market of Euronext Paris (compartment A, ticker RXL, ISIN code FR0010451203). It is included in the following indices: SBF 120, CAC Mid 100, CAC AllTrade, CAC AllShares, FTSE EuroMid, STOXX600. Rexel is also part of the following SRI indices: FTSE4Good, Ethibel Sustainability Index Excellence Europe, Euronext VigeoEiris Eurozone 120, Dow Jones Sustainability Index Europe and STOXX® Global Climate Change Leaders, in recognition of its performance in corporate social responsibility (CSR). Rexel is on the CDP “Climate A List”. For more information, visit Rexel’s web site at www.rexel.com CONTACTS FINANCIAL ANALYSTS / INVESTORSLudovic DEBAILLEUX+33 1 42 85 76 12ludovic.debailleux@rexel.com PRESS                                                                         Brunswick: Thomas KAMM+33 1 53 96 83 92tkamm@brunswickgroup.com Attachment * Statement relating to the total number of shares and voting rights

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages