La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    51 581,60
    -1 442,88 (-2,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Voltalia SA : RESULTATS SEMESTRIELS 2021: Après un S1 en très forte croissance, Voltalia confirme ses objectifs court et moyen termes

·24 min de lecture

Très forte croissance au S1 2021

  • Croissance des revenus (+72%) et de l’EBITDA (+44%)

  • Capacité installée ou en construction à 1,9 GW à ce jour (+55% par rapport à juin 2020)

Objectifs 2021 et Ambitions 2023 réitérés

  • Objectif 2021 d’EBITDA normatif1 d’environ 170 millions d’euros confirmé : forte progression de l’EBITDA attendue au S2 du fait de la saisonnalité, des mises en service de nouvelles centrales et d’une activité soutenue dans les Services

  • Ambitions 20232 réaffirmées tant pour les capacités en exploitation et en construction que pour l’EBITDA normatif, tout en poursuivant la diversification géographique

Structure financière solide et forte dynamique de développement

  • Trésorerie à 329 millions d’euros, renforcée par l’émission d’Océanes vertes en janvier

  • Nouvelle augmentation du portefeuille de projets en développement : +10% depuis fin 2020 et +26% depuis juin 2020, avec un portefeuille de 10,7 GW

Voltalia (Euronext Paris, ISIN code: FR0011995588), acteur international des énergies renouvelables, publie ce jour ses résultats semestriels consolidés clos au 30 juin 2021.

La revue limitée des comptes semestriels est en cours de finalisation par les commissaires aux comptes. Les comptes semestriels ont été examinés par le Comité d’Audit de Voltalia et arrêtés par le Conseil d'Administration qui s’est réuni le 22 septembre 2021.

.

Voltalia commentera ses résultats semestriels 2021 et ses perspectives à court et moyen termes lors d'un webcast audio en direct à partir de 8h30, heure de Paris, jeudi 23 septembre 2021. Tous les détails de connexion sont disponibles sur notre site https://www.voltalia.com/fr/investisseurs

« La poursuite d’une très forte croissance de nos revenus et de notre EBITDA est portée par la dynamique soutenue de l’ensemble de nos activités. Alors que notre capacité installée monte en puissance de mois en mois, les services aux clients tiers font plus que doubler sur la période , illustrant le savoir faire de nos équipes. Forts d’un bon S1, et anticipant un S2 encore meilleur compte tenu de la saisonnalité de notre activité, des mises en service de ces derniers mois en particulier des centrales au Brésil (VSM2, VSM3 et VSM4) ou en France (Sarry et Cacao) et des perspectives sur l’activité Services3, nous confirmons notre objectif d’EBITDA pour 2021. Enfin, nous réaffirmons nos ambitions 2023 de capacité et d’EBITDA », déclare Sébastien Clerc, Directeur Général de Voltalia.

CHIFFRES CLÉS : TRÈS FORTE CROISSANCE DE L’ACTIVITÉ ET PROGRESSION SOUTENUE DE L’EBITDA

En millions d’euros

S1 2021

S1 2020

Var.
à taux courants

Var. à
taux constants*

Revenus

152,1

88,4

+72%

+85%

EBITDA

34,1

23,8

+44%

+69%

Marge d’EBITDA

22,5%

26,9%

-4,4pts

-2,2 pts

Résultat net part du Groupe

(21,4)

(15,8)

+36%

+31%

* Le taux de change moyen EUR/BRL auquel ont été arrêtés les comptes au 30 juin 2021 ressort à 6,49 vs. 5,4 en au 30 juin 2020.

Les revenus du S1 s’élèvent à 152,1 millions d’euros, en progression de +72% (+85% à taux de change constants). Sur la période, l’activité a bénéficié de l’effet conjugué de l’accélération des mises en service des nouvelles centrales, l’augmentation de la production d’électricité portée par un meilleur niveau de ressource et la forte dynamique des ventes de services.

L’EBITDA s’établit à 34,1 millions d’euros en hausse de +44% (+69% à taux de change constants) intégrant une progression de chacune des activités du Groupe. La marge d’EBITDA ressort en repli de 4,4 points à 22,5%, du fait principalement de la montée en puissance des Services pour clients tiers, une activité peu capitalistique qui génère donc une marge sur revenus inférieure à celle de la production d’électricité. Par ailleurs, au sein des Services, alors que le S1 2020 avait reconnu des ventes de projets à construire significatives (94 MW pour un revenu de 7, 3 millions d’euros), les ventes de projets signées au S1 2021 (187 MW, annoncés en mai) ne produiront leur effet dans les comptes qu’au S2.

L’EBITDA normatif,calculé avec un taux de change EUR/BRL de 6,3 et une ressource éolienne, solaire et hydraulique correspondant à la moyenne long terme, ressort à 36,3 millions d’euros.

Du fait du caractère saisonnier des ressources (vent, soleil, rivières) des centrales détenues par Voltalia, le résultat net semestriel est négatif comme par le passé. La perte nette (part du groupe) est en hausse de 36% (31% à taux de change constant) reflétant la hausse de l’activité.

REVUE DES ACTIVITÉS

Ventes d’énergie : un niveau d’activité record associé à une profitabilité solide



Chiffres clés financiers

En millions d’euros
Avant éliminations des services fournis en interne

S1 2021

S1 2020

Var.
à taux courants

Var. à
taux constants

Revenus

92,9

62,1

+50%

+68%

EBITDA

44,8

32,9

+36%

+54%

Marge d’EBITDA

48%

53%

-4,7 pts

-4,1 pts

Indicateurs opérationnels

S1 2021

S1 2020

Var.

Production (en GWh)

1 622

915

+77%

Puissance en exploitation (en MW)

1 2734

820

+55%

Puissance en exploitation ou en construction (en MW)

1 851

1232

+50%

Facteur de charge éolien au Brésil

42%

31%

+11 pts

Facteur de charge éolien en France

25%

31%

-6 pts

Facteur de charge solaire en France

17%

18%

-1 pt

  • Forte croissance des revenus grâce à l’augmentation de la capacité installée et de meilleures conditions de ressource

Les revenus issus des ventes d’énergie affichent un niveau record de 92,9 millions d’euros, en croissance de +50% à taux de change courant. A taux de change constants, la croissance ressort à +68%, traduisant la baisse du réal brésilien en 2020, principalement entre mars et août 2020, au début de la crise sanitaire et économique mondiale. Le taux moyen de l’EUR/BRL est ainsi passé de 5,4 au S1 2020 à 6,49 au S1 2021.

Sur la période, Voltalia a bénéficié :

  • d’une nouvelle augmentation de sa puissance installée en exploitation : à fin juin 2021, elle s’élevait à 1 273 MW, contre 820 MW à fin juin 2020, soit une progression de +55%, provenant principalement des nouvelles capacités au Brésil (VSM2, VSM3 et VSM4), en France (incluant la Guyane) et en Jordanie ;

  • d’un meilleur niveau de ressource par rapport à la même période en 2020 avec un niveau de vent au Brésil assez proche de la moyenne long terme (facteur de charge de 42% au premier semestre 2021), alors qu’il était très inférieur à cette moyenne au S1 2020.

  • Progression soutenue de l’EBITDA

L’activité des Ventes d’énergie a généré sur la période un EBITDA de 44,8 millions d’euros, en hausse de +36% par rapport au S1 2020 (+54% à taux de change constants) représentant une marge d’EBITDA de 48% (-4,7points). La baisse du taux de marge d’EBITDA s’explique principalement par les centrales récemment mises en service dont la montée en puissance progressive n’a pas permis d’exploiter tout leur potentiel sur l’ensemble du S1 2021, ainsi que par les coûts de montée en puissance d’Helexia notamment avec l’établissement des structures opérationnelles au Brésil requis pour mettre en construction les centrales sous-jacentes aux PPA remportés auprès de Telefonica.

Détail par pays :

  • Au Brésil, 54% des ventes d’énergie (part identique à celle du S1 2020), l’EBITDA bénéficie des nouvelles centrales. De plus, la ressource éolienne a été bien meilleure qu’à la même période en 2020, revenant à un niveau proche de la moyenne long terme ;

  • En France, 25% des ventes d’énergie (contre 29% au S1 2020), l’EBITDA bénéficie des nouvelles centrales éoliennes et solaires (y compris les toitures solaires d’Helexia) et la bonne performance des autres centrales existantes, malgré une ressource éolienne moindre qu’au S1 2020 revenant à un niveau proche la moyenne long terme ;

  • Dans les autres pays (Royaume-Uni, Belgique, Portugal, Espagne, Italie, Grèce, Egypte et Jordanie), 22% des ventes d’énergie (contre 17% au S1 2020), l’EBITDA est significativement plus élevé, principalement grâce à la bonne performance de la centrale de Râ Solar en Egypte, et à l’intégration des centrales jordaniennes.

Services : dynamique des ventes et EBITDA en amélioration

En millions d’euros
Avant éliminations des services fournis en interne

S1 2021

S1 2020

Var.
à taux courants

Var. à
taux constants

Revenus

95,0

49,7

+90%

+93%

Dont revenus internes

35,8

23,4

+53%

+57%

Dont revenus externes

59,2

26,3

+124%

+125%

EBITDA

-0,5

-1,9

+73%

+76%

Les revenus issus de l’activité des Services (internes et externes) s’élèvent à 95,0 millions d’euros en hausse de +90% (+93% à taux de change constants). Ce niveau élevé traduit à la fois la forte dynamique des ventes de services aux clients tiers qui augmentent de +124% à 59,2 millions d’euros, mais également la hausse des revenus internes (éliminés en consolidation) qui progressent de +53% à 35,8 millions d’euros sur la période, reflétant l’accélération des mises en construction au cours des six premiers mois de l’exercice.

L’EBITDA progresse légèrement, mais reste négatif du fait du poids des coûts de développement liés à la prospection des nouveaux projets (se reflétant dans un pipeline qui est passé de 8,5 GW en juin 2020 à 10,7 GW en juin 2021) et l’absence de reconnaissance de ventes externes de Développement, contrairement au S1 2020.

  • Développement, Construction et Fourniture d’équipements

Le segment Développement, Construction et Fourniture d’équipements affiche des revenus de 82,1 millions d’euros, en progression de de +110% (+112% à taux de change constants).

Sur ce segment, le Groupe enregistre une hausse des activités Construction et Fourniture d’équipements, illustrant notamment la dynamique de l’activité de construction à destination des clients tiers sur la période en France, au Portugal et en Grèce.

En revanche, le S1 2021 ne reconnait pas de revenus de ventes externes de l’activité Développement. En effet, comme annoncé5, la vente des projets VSM2 et VSM4 (187 MW au total) verra ses effets sur les états financiers au S2 2021. Au contraire, le S1 2020 avait vu un revenu de 7,4 millions d’euros provenant de la vente de 94 MW de sites prêts à construire.

  • Exploitation-maintenance

Le segment Exploitation-maintenance enregistre des revenus de 12,8 millions d’euros, en progression de +19% (+24% à taux de change constants). Le segment atteint un EBITDA légèrement positif ce semestre, porté principalement par une croissance de l’activité en interne.

AUTRES POSTES DU COMPTE DE RÉSULTAT

En millions d’euros

S1 2021

S1 2020

Var. à
taux courants

Var. à
taux constants

EBITDA avant éliminations et éléments corporate

44,3

31,0

+43%

+63%

Eliminations et éléments corporate

(10,1)

(7,2)

+41%

+41%

EBITDA

34,1

23,8

+44%

+69%

Dépréciation, amortissements et provisions

(34,3)

(22,6)

+52%

+66%

Résultat opérationnel (EBIT)

(0,2)

1,2

-116%

+194%

Résultat financier

(18,1)

(14,9)

+21%

+36%

Impôts et résultats des sociétés mises en équivalence

(4,1)

(4,3)

-6%

+7%

Intérêts minoritaires

0,9

2,3

-62%

-59%

Résultat net (part du Groupe)

(21,4)

(15,8)

+36%

+31%

Les éliminations augmentent du fait d’une hausse de l’activité interne liée à la progression de l’activité. Après éliminations, l’EBITDA consolidé ressort à 34,1 millions d’euros, en hausse de +44% par rapport à S1 2020.

Les amortissements et provisions sont en hausse de +52% à 34,3 millions d’euros, du fait de :

  • l’amortissement des centrales mises en service au S1 2021 et de l’effet année pleine des centrales mises en service en 2020,

  • l’augmentation des provisions liées à la croissance de l’activité de construction plus élevées qu’en 2020 (qui avait par ailleurs vu des reprises de provisions).

A 18,1 millions d’euros, les frais financiers sont en hausse de +21%, intégrant notamment les coûts liés à l’émission en janvier d’obligations convertibles vertes (Océane). La hausse est limitée cependant par l’effet combiné de la baisse de la devise et des taux d’intérêt brésiliens.

A 4,1 millions d’euros, les impôts sont en légère baisse (-6%).

Les centrales détenues conjointement avec des partenaires minoritaires voient leur rentabilité progresser, tout en restant négative.

Au S1 2021, Voltalia enregistre une perte nette (part du Groupe) de 21,4 millions d’euros, en hausse de 36%, reflétant la hausse de l’activité.

BILAN CONSOLIDÉ SIMPLIFIÉ franchit les 2 millliards d’euros de total du bilan

Le bilan de Voltalia à fin juin 2021 dépasse pour la première fois les 2 milliard d’euros, en croissance de +13% à taux de change constants et de +16,4% après prise en compte de la dévaluation du réal brésilien qui a clôturé le 1er semestre 2021 à un cours de 6,49 BRL/EUR contre 6,37 BRL/EUR au 31 décembre 2020.

En millions d’euros

30/06/2021

31/12/2020

Goodwill

77,8

80,2

Immobilisations corporelles & incorporelles

1 452,3

1 273,5

Trésorerie et équivalent de trésorerie

329,4

220,1

Autres actifs

210,0

203,6

Total actifs

2 069,4

1 777,3

Capitaux propres

722,7

696,2

Dette financière

1 095,1

839,3

Provisions

10,6

11,0

Autres passifs courants et non courants

240,9

230,8

Total passif

2 069,4

1 777,3

La hausse des actifs du groupe est essentiellement liée à l’augmentation du portefeuille de centrales en exploitation et en construction, avec des immobilisations en augmentation de +14%. Cette croissance aurait été plus forte sans l’effet de la baisse du réal brésilien face à l’euro.

La trésorerie du Groupe à fin juin 2021 s’établit à 329,4 millions d’euros. Ce niveau élevé est à ramener à une dette financière totale de 1 095 millions d’euros à fin juin 2021, en hausse limitée de +30% du fait de la baisse du réal brésilien, monnaie d’emprunt de chacune des centrales situées dans le pays. Le levier d’endettement6 reste très modéré, à 51%.

Au regard de sa situation financière très saine au 30 juin 2021 et des moyens financiers encore renforcés par le nouveau crédit syndiqué de 170 millions d’euros souscrit fin juin, portant à 350 millions d’euros le montant total des facilités de crédit, le Groupe dispose de tous les atouts pour poursuivre sa trajectoire de croissance forte et rentable.

DEVELOPPEMENTS DEPUIS LE 1er JUILLET 2021

France : lauréat de l’appel d’offres lancé par le Ministère de la Transition Ecologique, illustrant la forte capacité d’innovation du Groupe7

Voltalia a été désigné lauréat de l’appel d’offres avec son projet du parc solaire de 3,75 mégawatts de Montclar. Ce projet intègrera notamment une structure métallique innovante particulièrement adaptée au contexte de montagne et aux sites qui présentent de fortes pentes. Il bénéficiera par ailleurs de partenariats avec plusieurs établissements scientifiques français d’excellence tels que le CEA, qui accompagnera Voltalia dans l'étude des gains énergétiques liés aux innovations déployées, ou encore l'école MINES ParisTech, qui étudiera les bénéfices environnementaux de la centrale solaire sur son cycle de vie.

Lancement par Helexia, filiale de Voltalia, de la construction de 17 unités photovoltaïques pour Telefonica au Brésil8

Dans le cadre du contrat Telefonica remporté fin 2020, Helexia, filiale de Voltalia spécialisée dans la production d’électricité décentralisée et l'efficacité énergétique, lance la construction de 17 unités photovoltaïques décentralisées notamment dans les Etats de Rondônia, Mato Grosso do Sul et Parana au Brésil pour une capacité totale de 60 mégawatts, destinés aux réseaux de téléphonie mobile Vivo, une marque de Telefonica. L’exploitation commerciale devrait débuter au premier semestre 2022.

Lancement de la construction de SSM1&2, le plus grand projet de Voltalia, dans le complexe de Serra Branca au Brésil9

Voltalia a démarré la construction de SSM1&2, un projet solaire de 320 MW, dont 50 MW de capacité additionnelle signée depuis l’annonce de fin 2019. Le projet, localisé dans le complexe de Serra Branca au Brésil, est adossé à cinq contrats long-terme de vente d’électricité dont la durée moyenne atteint 16 ans. Lorsqu'il sera mis en service au cours du S1 2022, il deviendra le plus grand projet de Voltalia dans le monde.

Nouvelle accélération du portefeuille de projets en développement : 10,7 GW soit +10% depuis le 31 décembre 2020 et +26% depuis le 30 juin 2020

Le portefeuille de projets en développement, destinés à être conservés ou vendus avec des services de construction et de maintenance, se montait au 30 juin 2021 à 10,7 GW, soit une capacité ajoutée de 1 GW en l’espace de six mois. Illustrant la montée en puissance de la stratégie de diversification technologique et géographique promue par le Groupe, ce portefeuille est à ce jour réparti à hauteur de respectivement 53% en Amérique Latine, 36% en Europe et 11% en Afrique. Sur le plan technologique, le solaire est majoritaire, à 60%, suivi de l’éolien pour 37% et des autres technologies, pour 3%.

Voltalia améliore sa performance extra-financière et, pour la troisième année consécutive, se classe parmi les dix premiers producteurs d’énergies renouvelablesau sein de l’indice mondial de Sustainalytics

Voltalia a annoncé le 21 septembre sa notation extra-financière attribuée par Sustainalytics, l’une des premières agences de notation ESG au monde. Pour sa troisième participation, Voltalia s’est à nouveau classé parmi les 10 premières entreprises du secteur mondial des énergies renouvelables, l’entreprise se positionnant au 7ème rang sur 71 entreprises (et 13ème rang du secteur des Utilities sur 606 entreprises). Avec une note de 14,1, Voltalia est en constante progression après les notes de 19,2 en 2019 puis de 15,2 en 2020.

OBJECTIFS 2021 ET AMBITIONS 2023 RÉITÉRÉS

Fort de la contribution du portefeuille de 1,3 GW de centrales actuellement en exploitation, de la mise en service de nombreuses nouvelles centrales en 2021 et de la poursuite de la progression des Services pour clients tiers, notamment la contribution au S2 2021 de la cession des parcs éoliens VSM2 (128 MW) et VSM4 (59 MW)10, Voltalia est confiant dans l’atteinte de son objectif d’un EBITDA normatif d’environ 170 millions d'euros.

L’ambition de 2,6 GW en exploitation ou en construction d’ici 2023 est réaffirmée et pleinement sécurisée par les 1,9 GW déjà en exploitation ou en construction à fin juin 2021 et le stock de 1 GW de contrats remportés dont la construction n’a pas encore été lancée, incluant 230 MW annoncés depuis le 1er janvier.

En 2023, grâce notamment à l’augmentation prévue de la puissance installée, l'EBITDA normatif devrait atteindre la fourchette de 275-300 millions d'euros.

2021

2023

Capacité

-

2,6 GW en exploitation ou en construction

EBITDA Normatif



~170 millions d’euros

275-300 millions d’euros

« Normatif » : avec une ressource éolienne/solaire/hydraulique égale à la moyenne de long terme et un taux EUR/BRL de 6,3

Prochain rendez-vous : Revenus du troisième trimestre 2021, le 20 octobre 2021 (après bourse)

A propos de Voltalia (www.voltalia.com)

Voltalia est un acteur international des énergies renouvelables. Le Groupe produit et vend de l’électricité issue de ses installations éoliennes, solaires, hydrauliques, biomasse et de stockage. Il dispose d’une puissance en exploitation et en construction de plus de 1,9 GW et d’un portefeuille de projets en développement d’une capacité totale de 10.7 GW.

Voltalia est également prestataire de services et accompagne ses clients en renouvelable pendant toutes les étapes des projets, de la conception à l’exploitation-maintenance.

Pionnier sur le marché des entreprises, Voltalia propose enfin une offre globale à celles-ci allant de la fourniture d’électricité verte aux services d’efficacité énergétique, en passant par la production locale de sa propre électricité.

Fort de ses plus de 1 130 collaborateurs dans 20 pays sur trois continents, Voltalia possède une capacité d’action mondiale pour ses clients.

Voltalia est coté au marché réglementé d’Euronext à Paris (FR0011995588 – VLTSA) et fait partie des indices Enternext Tech 40 et CAC Mid&Small. L’entreprise est également incluse dans le Gaïa-Index, l’indice des valeurs moyennes responsables.

Voltalia
Relations Investisseurs : invest@voltalia.com
T. +33 (0)1 81 70 37 00

Actifin
Relations Presse : Jennifer Jullia
jjullia@actifin.fr . T. +33 (0)1 56 88 11 11

Capacité installée au 30 juin 2021

En MW

Eolien

Solaire

Biomasse

Hydro

Hybride*

30 juin 2021

30 juin 2020

Brésil

920,3

16,0

936,3

596,3

Egypte

32,0

32,0

32,0

Jordanie

57,0

57,0

-

France

64,2

87,3

4,5

156,0

130,4

Guyane française

17,1**

7,2

5,4

29,7

13,3

Grèce

4,7

4,7

4,7

Royaume-Uni

7,3

7,3

7,3

Portugal

17,5

17,5

9,3

Italie

12,6

12,6

10,2

Belgique

15,0

15,0

11,6

Espagne

5,1

5,1

4,5

Total

984,5

255,6

7,2

9,9

16,0

1 273,3***

819,6

*4 MW de solaire et 12 MW de thermique
** Incluant le complexe de stockage de Toco
***L’augmentation de 8 MW par rapport au communiqué de presse des revenus du T2 2021 du 21 juillet 2021 s’explique par la sous estimation des toitures solaires de la filiale Helexia.

Capacité en construction au 30 juin 2021 (intégrant SSM1 et 2)

Nom du projet

Capacité

Techno.

Pays

Canudos 1

99,4

Eolien

Brésil

South Farm Solar

49,9

Solaire

Royaume Uni

Hallen SSEB

32,0

Stockage

Royaume-Unis

Helexia

8,3

Solaire

Europe

Helexia

60,0

Solaire

Brésil

Carrière des Plaines

8,0

Solaire

France

SSM1&2

320,0

Solaire

Brésil

Total (en MW)

577,6

Production d’électricité au 30 juin 2021

(En GWh)

Eolien

Solaire

Biomasse

Hydro

Hybride*

S1 2021

S1 2020

Brésil

1 303,9

20,6

1 324,5

706,0

Egypte

39,9

39,9

38,5

Jordanie

68,1

68,1

-

France

76,2

56,1

1,6

133,9

126,2

Guyane française

4,2

13,7

7,4

25,3

14,7

Grèce

3,5

3,5

3,6

Royaume-Uni

4,2

4,2

4,7

Portugal

8,2

8,2

3,1

Italie

6,3

6,3

6,4

Belgique

5,9

5,9

7,0

Espagne

2,8

2,8

2,1

Total

1 380,1

199,1

13,7

8,9

20,6

1 622,5

915,2

*Incluant la production solaire d’Oiapoque

Compte de résultat consolidé (Non audité)

En milliers d'euros

Au 30 juin 2021

Au 30 juin 2020

Variation

En %

Revenus

152 055

88 439

63 616

72%

Achats et sous-traitance

- 51 134

- 12 414

-38 720

312%

Charges externes

- 44 838

- 31 343

-13 495

43%

Charges de personnel

- 23 300

- 19 739

-3 561

18%

Autres produits et charges d'exploitation

1 360

- 1 160

2 520

-217%

Charges et autres revenus

- 117 912

- 64 656

-53 256

82%

EBITDA

34 143

23 783

10 360

44%

% EBITDA

22,5%

26,9%

-4,4%

Autres produits et charges opérationnels

- 1 297

- 2 960

1 663

-56%

Dotations et reprises aux amortissements, provisions et dépréciations

- 33 033

- 19 662

-13 371

68%

Résultat opérationnel (EBIT)

- 187

1 161

-1 348

-116%

% EBIT

-0,1%

1,3%

-1,4%

Charges brutes d'emprunt

- 20 865

- 15 325

-5 540

36%

Autres produits et charges financiers

2 806

415

2 391

576%

Impôt sur les résultats et assimilés

- 4 051

- 4 286

235

-5%

Résultats des sociétés mises en équivalence

- 7

- 44

37

-84%

Résultat net

- 22 304

- 18 079

-4 225

23%

% Résultat net

-15%

-20%

6%

-28%

Part du Groupe

-21 424

-15 781

-5 643

36%

Intérêts minoritaires

880

2 298

-1 418

-62%

Résultat net par action - part du Groupe (en euros) :

Avant dilution

-0,2255

-0,1662

-0,0593

36%

Après dilution

-0,2106

-0,1652

-0,0454

27%


Bilan consolidé (Non audité)

En milliers d’euros

Au 30 juin 2021

Au 31 décembre 2020

Variation

En %

Goodwill

77 768

80 155

-2 387

-3%

Droits d'usage

48 952

45 316

3 636

8%

Immobilisations incorporelles

200 684

154 889

45 795

30%

Immobilisations corporelles

1 202 625

1 073 263

129 362

12%

Titres mis en équivalence

2 215

2 196

19

1%

Actifs financiers

18 857

16 156

2 701

17%

Actifs d'impôts différés

1 624

3 899

-2 275

-58%

Autres actifs non courants

4 301

149

4 152

2787%

Actifs non courants

1 557 026

1 376 023

181 003

13%

Stocks, encours et avances fournisseurs

55 011

39 703

15308

39%

Actifs de contrat

8 828

7 696

1 132

15%

Créances commerciales

82 780

95 552

-12 772

-13%

Actifs financiers

5 226

6 283

-1 057

-17%

Actifs hors exploitation

31 160

31 924

-764

-2%

Trésorerie et équivalents de trésorerie nette

329 414

220 121

109 293

50%

Actifs courants

512 419

401 279

111 140

28%

Total Actif

2 069 445

1 777 302

292 143

16%

Capitaux propres part du Groupe

660 923

640 375

20 548

3%

Intérêts non contrôlants

61 818

55 820

5 998

11%

Capitaux propres

722 741

696 195

26 546

4%

Provisions non courantes

4 635

4 827

-192

-4%

Provisions pour départs en retraite & pensions

1 369

1 378

-9

-1%

Passifs d'impôts différés

16 689

16 015

674

4%

Emprunts à long terme

946 973

703 974

242 999

35%

Passifs financiers

16 103

14 614

1 489

10%

Passifs non courants

985 769

740 808

244 961

33%

Provisions courantes

5 966

6 163

-197

-3%

Emprunts à court terme

148 172

135 311

12 861

10%

Passifs de contrat

6 913

13 443

-6 530

-49%

Dettes fournisseurs et autres créditeurs

147 172

125 458

21 714

17%

Passifs financiers

19 586

26 138

-6 552

-25%

Passifs hors exploitation

33 129

33 786

-657

-2%

Passifs courants

360 938

340 299

20 639

6%

Total Passif

2 069 445

1 777 302

292 143

16%

Déclarations prospectives
Ce communiqué contient des déclarations prospectives. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. Ces déclarations prospectives peuvent souvent être identifiées par les mots « s'attendre à » « anticiper », « croire », « avoir l'intention de », « estimer » ou « planifier », ainsi que par d'autres termes similaires. Bien que la direction de Voltalia estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Voltalia qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectifs réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les informations et déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à l’évolution du prix de vente de l’électricité produite par Voltalia, à l’évolution du contexte réglementaire dans lequel Voltalia évolue ainsi qu’à la compétitivité des énergies renouvelables et d'autres facteurs qui peuvent affecter la capacité de production ou la rentabilité des sites de production de Voltalia ainsi que ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Voltalia auprès de l'Autorité des marchés financiers y compris ceux énumérés à la section 2.2 « Facteurs de risque » du Document d’Enregistrement Universel 2020 de Voltalia déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers le 25 mars 2021.Voltalia ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives sous réserve de la réglementation.

1 « Normatif » signifie calculé avec un taux de change EUR/BRL moyen de 6,3 et une ressource éolienne, solaire et hydraulique à sa moyenne long terme.
2 Ambitions 2023 d’une capacité en exploitation et en construction de 2,6 gigawatts, déjà totalement adossées à des contrats de vente d’électricité remportés en 2020, pour un EBITDA normatif total de 275 à 300 millions d’euros.
3 Communiqué de presse de vente de projets VSM2 et VSM4, publié en mai 2021 mais qui sera comptabilisée en S222

4 L’augmentation de 8 MW par rapport au communiqué de presse des revenus du T2 2021 du 21 juillet 2021 s’explique par la sous estimation des toitures solaires de la filiale Helexia.
5 Voir communiqué du 18 mai 2021
6 Levier d’endettement : (Dette financière - Tresorerie ou équivalent)/ (Fonds propres + Dette financière - Trésorerie ou équivalent)
7 Voir communiqué du 4 août 2021
8 Voir communiqué du 31 août 2021
9 Voir communiqué du 8 septembre 2021
10 Voir communiqué du 18 mai 2021

Pièce jointe


Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles