Marchés français ouverture 6 h 9 min
  • Dow Jones

    34 299,33
    -94,42 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    14 072,86
    -101,29 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 416,32
    -24,98 (-0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,2130
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 638,53
    -203,60 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    32 988,15
    -592,29 (-1,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    994,30
    -16,30 (-1,61 %)
     
  • S&P 500

    4 246,59
    -8,56 (-0,20 %)
     

Voitures d’occasion : le français Aramis Group à l’assaut de la Bourse

·1 min de lecture
En Europe, le marché des voitures d'occasion pèse environ 400 milliards d'euros
En Europe, le marché des voitures d'occasion pèse environ 400 milliards d'euros

Après la crise sanitaire, c'est le retour des introductions à la Bourse de Paris. Après la pépite française de distribution musicale Believe, le spécialiste de la voiture d'occasion Aramis Group lance son IPO (Initial Public Offering). Son document d'enregistrement a été approuvé par l'Autorité des marchés financiers. Co-fondée il y a 20 ans par les entrepreneurs Nicolas Chartier et Guillaume Paoli, respectivement président et directeur général, et détenue depuis 2016 à 70 % par PSA (devenu Stellantis), la société espère lever au moins 250 millions d'euros. De quoi lui permettre de réaliser des opérations de croissance externe dans les prochains mois.

« Avec ce projet d'introduction en Bourse, nous avons l'intention d'accélérer encore notre croissance, à la fois de manière organique et par le biais d'acquisitions, avec l'ambition d'être la plateforme digitale préférée d'achat de voitures d'occasion en Europe », expliquent Nicolas Chartier et Guillaume Paoli. Outre la France, où elle opère avec ses marques Aramisauto, Cardoen et Clicars, la société est présente en Espagne (depuis 2017), en Belgique (2018) et depuis le début de l'année au Royaume-Uni à la suite de l'acquisition de Motor Depot, maison mère du site Carsupermarket.com. « La moitié de notre chiffre d'affaires est aujourd'hui réalisée à l'international », précise Nicolas Chartier, qui a lancé son projet d'entreprise avec Guillaume Paoli en 2001 depuis un appartement du 15e arrondissement de Paris [...] Lire la suite