La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,80 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    28 474,38
    +385,79 (+1,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,35
    +0,46 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Val-d'Oise : des bénévoles auraient détourné des dons pour l'Ukraine

·1 min de lecture

Scandale en vue dans le milieu associatif. Un bénévole de la Protection civile a décidé de prendre la parole pour dénoncer des détournements de dons collectés dans le Val-d'Oise, dans les colonnes du Parisien, ce jeudi 21 avril. Il a affirmé avoir constaté début mars que des membres de l'association avaient puisé dans les stocks de produits et matériels destinés aux Ukrainiens. Il en aurait ensuite informé ses responsables mais, à sa connaissance, aucune sanction n'aurait été prise. « On m’a appelé un soir pour me dire : Viens au centre, on va charger ta voiture, prends des sacs », a-t-il raconté au quotidien. Arrivé au centre de tri de l’antenne val-d’oisienne de la Protection civile, à Saint-Ouen-l’Aumône, il voit alors une bénévole dont le coffre de voiture est rempli. À l'intérieur, il aperçoit un oreiller, des couches et des compotes.

Ce soir-là, il rencontre une autre bénévole avec deux sacs remplis. Cette dernière lui assure n'avoir pris que "des choses périmées". Il avertit alors ses responsables présents sur place : "Je leur montre le coffre. Et là, il y en a un qui me répond : "De toute façon, qu’est-ce que tu veux qu’on y fasse ?"" Deux semaines plus tard, il envoie un courrier à sa hiérarchie pour relater ces faits, et décide de quitter l'association quelques jours après. "Je ne pouvais pas cautionner cela", a-t-il expliqué à nos confrères. L'homme a, en outre, déclaré que certains produits destinés aux Ukrainiens étaient également utilisés pour d'autres missions ou (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Orly : tollé contre la hausse des prix des billets vers l'Outre-mer
Occitanie : le RN saisit la justice après la mise en place de la gratuité de transports pour le second tour
Covid-19 : durée de contamination record pour un malade au Royaume-Uni
Inflation à plus de 20%, gaz, pétrole... la guerre en Ukraine va plomber la Russie, avertit le FMI
Arnaque au compte formation : les escrocs se font passer pour des mandatés du département

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles