La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2167
    +0,0098 (+0,82 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    47 697,76
    -803,05 (-1,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0098 (+0,70 %)
     

TRIBUNE. Mélenchon : "L'incertitude écologique dans laquelle nous entrons exige une science politique nouvelle"

·1 min de lecture

Voici sa tribune : "Le lac Titicaca, partagé entre le Pérou et la Bolivie, nous donne une leçon politique. Menacé par les pollutions et le changement climatique, il constitue un lieu exemplaire de la perturbation des grands cycles au niveau mondial. Remarquable, il l'est alors pour la leçon politique que l'on peut en tirer. En effet, le changement climatique fait entrer l'Humanité dans une ère d'incertitude structurelle. Le changement climatique est commencé. Les grandes perturbations sont déjà à l'œuvre et nous placent au seuil de multiples points de bascule.

On ne sait pas s'ils se produiront, ni quand, ni quels seront leurs effets. Les changements en cours ne sont ni constants ni linéaires . Nous entrons dans un intermédiaire, situé entre l'état climatique antérieur et la prochaine stabilisation du système du climat. Entre les deux, il y aura une longue phase d'étapes changeantes aux durées variables.

La politique telle que nous l'avons connue dans la longue période du "chacun pour soi" et du "tout, tout de suite" est un danger mortel pour notre espèce aussi. L'heure est à la politique comme art de gérer l'imprévu. Mais elle dispose pour l'heure de peu de points d'appui. Le principe de précaution est un des rares outils de cette nouvelle ère. Le thème de la planification comme récupération de la gestion du temps long émerge quant à lui avec difficulté. Il va falloir décider d'après des calculs de probabilités.

 

"

Dans le moment de l'incertitude, la science peut donner des p...


Lire la suite sur LeJDD