La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 979,67
    -181,67 (-0,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Transport aérien : des pertes de 190 milliards de dollars suite à la pandémie

Après deux ans et demi de Covid-19, le secteur aérien semble voir le bout de la pire crise de son histoire, mais des fragilités subsistent, comme en témoigne un début d'été chaotique pour les voyageurs. Entreprises parmi les plus touchées par les fermetures des frontières destinées à freiner la pandémie, les compagnies aériennes auront subi des pertes cumulées de près de 190 milliards de dollars entre 2020 et 2022, selon l'Association internationale du transport aérien (Iata), leur principale association.

Mais à la faveur des vaccinations et de la levée des restrictions, les transporteurs aériens, en particulier aux Etats-Unis et en Europe, sont en train de retrouver leurs clients et de la rentabilité. Les compagnies américaines reverront les bénéfices dès cette année, tandis qu'en moyenne au niveau mondial les comptes reviendront dans le vert en 2023 selon l'Iata.

Souvent soutenues par des aides gouvernementales, certaines compagnies émergent de la crise amincies et théoriquement mieux armées. Mais dans un contexte incertain (inflation, choc pétrolier, mouvement sociaux, pénuries de personnel...), d'autres restent fragiles, ouvrant des perspectives de consolidation du secteur. Aux Etats-Unis, JetBlue et Frontier se disputent Spirit Airlines. En Europe, Air France et Lufthansa convoitent la nouvelle compagnie transalpine ITA; et en Amérique du Sud, Avianca (Colombie) et Gol (Brésil) se sont mariés en mai.

Le trafic aérien devrait quasiment retrouver en fin d'été les niveaux de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’application de rencontre Tinder bientôt exclue du Google Play Store ?
Transport : un aéroport allemand réduit son planning de vols
Voici le classement des meilleures compagnies aériennes
Le Celera 500L américain pourrait voler à l’hydrogène
CAC 40 : léger rebond pour la Bourse de Paris, l'indice de confiance des consommateurs scruté

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles