La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 285,31
    -109,79 (-0,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Un traitement contre Alzheimer autorisé aux Etats-Unis

Pixabay

Espoir pour les patients atteints d'Alzheimer. Les autorités sanitaires américaines ont autorisé vendredi un nouveau médicament contre cette maladie, visant à réduire le déclin cognitif des patients souffrant de cette maladie neurodégénérative. Ce traitement était très attendu après le lancement raté d'un précédent médicament au mécanisme similaire il y a un an et demi. Le nouveau traitement, qui sera commercialisé par l'entreprise pharmaceutique Eisai sous le nom de Leqembi, est désormais recommandé par l'Agence américaine des médicaments (FDA) pour les patients n'ayant pas encore atteint un stade avancé de la maladie.

Ce traitement représente "une avancée importante dans notre bataille pour traiter efficacement la maladie d'Alzheimer", dont souffrent quelque 6,5 millions d'Américains, a déclaré la FDA dans un communiqué. Le Leqembi, dont le principe actif est nommé lecanemab, cible les dépôts d'une protéine appelée bêta-amyloïde. Si la cause de la maladie d'Alzheimer reste mal comprise, les malades présentent des plaques amyloïdes dans leur cerveau, qui se forment autour de leurs neurones et les détruisent à terme. C'est ce qui cause les pertes de mémoire caractéristiques de la maladie. L'autorisation de la FDA s'appuie sur les résultats d'essais cliniques ayant montré que le médicament permettait de réduire les plaques amyloïdes.

L'agence mentionne également les résultats d'essais cliniques plus vastes, publiés récemment dans une revue scientifique. Menés sur près de 1.800 personnes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le géant bancaire Wells Fargo licencie un de ses hauts cadres qui aurait... uriné sur une septuagénaire
Réforme des retraites : un "no deal" avec la CFDT en cas de report de l'âge légal
Arnaque aux NFT : un développeur français arrêté à New York, accusé d'avoir détourné des millions de dollars
Pourquoi un avion a été criblé de balles alors qu'il s'apprêtait à décoller
Avec un prix du gaz multiplié par sept, les nageurs contraints de nager dans une eau à la limite du supportable