La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    28 270,74
    +148,06 (+0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,35
    +0,46 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Suppression des régimes spéciaux : un enjeu plus important qu’il n’y paraît

·1 min de lecture

Dans la dernière ligne droite de la campagne présidentielle, le dossier des retraites a repris une place centrale. Les Français doivent-ils partir plus tôt ou plus tard ? Le débat entre les candidats se focalise sur un sujet dont on sent bien qu'il ne fait toujours pas consensus. Mais il porte également sur la suppression des régimes spéciaux. Emmanuel Macron annonce qu'il les supprimera alors que Marine Le Pen ne met pas le sujet en tête de ses priorités.

En appelant à la suppression des régimes spéciaux, Emmanuel Macron reprend une proposition chère à l’électorat de droite. Les avantages dont bénéficient les cheminots, les électriciens et le personnel de la RATP ne manquent pas d'agacer nombre de Français. En effet, les contraintes de pénibilité mises en avant pour justifier ces régimes paraissent bien loin de la réalité, tant leurs conditions de travail ne sont plus celles du siècle dernier.

Les départs en retraite dès 57 ans voire 52 ans n’ont plus de raison d’être quand les régimes structurellement déficitaires sont équilibrés par les finances publiques. Dans le même temps, nombre de salariés du secteur privé sont aujourd'hui soumis à des conditions plus difficiles. Ils ne peuvent pour autant partir en retraite à des âges aussi précoces. Nous le savons bien, la principale raison de ces avantages réside dans la capacité de blocage des transports et de l'énergie dont bénéficient ces catégories professionnelles exerçant le plus souvent au sein du secteur public.

Mais le terme (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Est-il possible de relever le minimum de pension comme le proposent Marine Le Pen et Emmanuel Macron ?
Retraite : 65, 64 ans… un report de l’âge légal est-il économiquement indispensable ?
Réforme des retraites : les répercussions inattendues d'un report de l'âge de départ
Réforme des retraites : Macron temporise et évoque un référendum
Ehpad : comment un observatoire indépendant se met en place

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles