La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 116,33
    -164,97 (-1,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Stellantis : un chiffre d'affaires en augmentation sur le marché de l'automobile

Wikimedia Commons

Tout va bien pour Stellantis. Le groupe français a publié un chiffre d'affaires en nette hausse au troisième trimestre, maintenant ses tarifs de vente au plus haut et bénéficiant d'une amélioration dans ses approvisionnements en puces électroniques. Le groupe né de la fusion de PSA et Fiat-Chrysler a publié jeudi un chiffre d'affaires de 42,1 milliards d’euros, en hausse de 29% par rapport à un troisième trimestre 2021 paralysé par les pénuries de puces électroniques. Stellantis a enregistré une hausse 13% de ses ventes, à 1.281.000 unités, "essentiellement en raison d’une amélioration dans la réception des commandes de semi-conducteurs", a indiqué le groupe dans un communiqué.

"Nous avons enregistré un bon trimestre en termes de chiffre d'affaires, avec de bonnes livraisons, et des effets positifs des tarifs de vente et des devises", a indiqué le directeur financier Richard Palmer lors d'une conférence de presse. Le groupe a cependant rencontré des problèmes logistiques, liés au rail en Amérique du Nord, et au manque de chauffeurs et de camions dans le contexte de la pandémie de Covid en Europe, a précisé Richard Palmer. Si l'inflation menace le marché automobile, "la dynamique reste positive", a souligné Richard Palmer. Les commandes n'ont pas ralenti en Amérique du Nord, tandis qu'elles baissent légèrement en Europe, a indiqué le directeur financier.

Le groupe a vu ses parts reculer sur ses principaux marchés, en Amérique du Nord, en Europe et en Amérique du Sud. Mais ses volumes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Hybrides rechargeables : baisse des parts sur le marché de l'automobile
La première autoroute payante sans barrière de péage ouvre ce vendredi : comment ça marche ?
Elle reçoit une amende pour un excès de vitesse commis en Belgique… après s’être fait voler sa voiture
À Montpellier, la facture va flamber si vous dépassez les 30 minutes de stationnement dans certaines zones
Deux-roues : le contrôle technique est rétabli par le Conseil d'Etat