La bourse ferme dans 4 h 40 min
  • CAC 40

    5 722,70
    -31,12 (-0,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 303,79
    -24,86 (-0,75 %)
     
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    0,9567
    -0,0031 (-0,33 %)
     
  • Gold future

    1 638,70
    +2,50 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    19 948,75
    -1 374,39 (-6,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    435,82
    -23,32 (-5,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,14
    +0,64 (+0,82 %)
     
  • DAX

    12 058,51
    -81,17 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 946,35
    -38,24 (-0,55 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • GBP/USD

    1,0660
    -0,0071 (-0,66 %)
     

SNCF : "M", le TGV du futur, dévoilé par Alstom

Kabelleger / David Gubler/Wikimedia Commons

Le TGV du futur, le "M" a été dévoilé en grande pompe, vendredi 9 septembre, sur le site Alstom de La Rochelle. Initialement prévue mi-2024, sa livraison aura lieu finalement fin 2024. "Le TGV M sera le bras stratégique de notre développement de la grande vitesse", a affirmé Christophe Fanichet, le PDG de SNCF Voyageurs, rapportent Les Échos, vendredi 9 septembre.

Avant de poursuivre : "Nous devons garder une longueur d'avance sur les autres modes de transport, mais également sur les autres compagnies ferroviaires. Le TGV est une des armes qui nous permettra de doubler la part modale du rail." Les TGV M, qui seront d'abord déployés sur le réseau sud-est (Paris-Lyon-Marseille), se caractérisent par leur modularité : une rame pourra compter 9 voitures en version de base, soit une de plus que les TGV actuels, mais il sera également possible d'en retirer une ou deux.

À l'intérieur aussi, il sera possible de moduler le nombre de sièges de seconde ou première classe. Avec cette modularité, et un gain de place à bord de 20 % grâce à une motorisation plus compacte et le déplacement d'équipements techniques à l'avant, la SNCF espère vendre plus de billets sans nécessairement accroître son parc de trains rapides.

Autre atout de ce nouveau modèle, et non des moindres, dans le contexte de flambée des prix : une consommation d'énergie de moins de 20 %, grâce à un aérodynamisme du nez, revu en profondeur, et un système de renvoi de l'énergie du freinage vers les caténaires. Ce TGV du futur a (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Taux d'intérêt : Fed, banque du Canada... “la BCE rejoint le club des banques centrales qui frappent fort”
Bourse : le jour où la reine Elizabeth II a été victime d’un trader fou
Le fournisseur Ohm Energie visé par une enquête du régulateur
Twitter aurait accepté de payer une fortune au lanceur d'alerte qui accuse le réseau de mensonges
Bourse : le CAC 40 attentiste avant une réunion sur la crise de l'énergie