Publicité
La bourse ferme dans 2 h 11 min
  • CAC 40

    8 108,04
    +97,21 (+1,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 023,65
    +68,64 (+1,39 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,86 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0654
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • Gold future

    2 371,10
    -3,00 (-0,13 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 235,09
    +1 453,52 (+2,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,16
    -0,50 (-0,58 %)
     
  • DAX

    18 166,68
    +236,36 (+1,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 996,92
    +1,34 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,11 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 232,80
    -290,75 (-0,74 %)
     
  • HANG SENG

    16 600,46
    -121,23 (-0,72 %)
     
  • GBP/USD

    1,2485
    +0,0033 (+0,27 %)
     

La SNCF concurrencée dès 2025 dans le Sud-Ouest

PIXABAY

La concurrence arrive en France pour la SNCF. Après Trenitalia sur le segment Paris-Lyon, c'est dans l'Ouest et le Sud-Ouest que la compagnie ferroviaire française voit la concurrence pointer le bout de son nez, explique France Bleu. La société Le Train, fondée en Charente, devrait arriver sur les rails français d'ici deux ans après un contrat passé avec le constructeur espagnol Talgo. Un investissement de 300 millions d'euros pour dix rames dans un premier temps, rendu possible grâce au soutien de deux grandes banques : le Crédit Mutuel Arkea et le Crédit Agricole. Si les deux premières liaisons permettront de relier Bordeaux à Angoulême sur LGV en 40 minutes (contre 1 h ou 1 h 30 en TER) et Bordeaux à Nantes en trois heures, Le Train vise encore plus grand.

"Nous confirmons notre ambition de proposer des voyages quotidiens à grande vitesse aux millions d’habitants des régions Nouvelle-Aquitaine, Bretagne, Pays-de-Loire et Centre-Val de Loire", a déclaré le directeur général de la société, Alain Gétraud, lors de la présentation à Bordeaux. Dans Le Parisien, il avoue aussi espérer "doubler cette flotte (les dix rames) dans un délai proche". À terme, Le Train espère transporter trois millions de voyageurs par an avec 50 liaisons quotidiennes. Ainsi, d'autres villes pourraient être reliées par LGV, que ce soit Poitiers, Arcachon, Nantes, Rennes, Tours ou encore Angers.

Les rames doivent encore sortir d'usine pour une mise en service en 2025 donc, et le contrat signé avec Talgo prévoit (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’or va damer le pion au bitcoin (BTC), selon le prix Nobel d’économie Paul Krugman
Twitter poursuivi en justice par la monarchie britannique pour loyers impayés
SCNF : la marque Thalys va disparaître
Boulangers, TPE, PME : remplissez vite le formulaire pour réduire votre facture d’électricité
Le Royaume-Uni fonce-t-il vers la récession ? Le conseil Bourse