La bourse ferme dans 7 h 30 min
  • CAC 40

    6 668,59
    +55,83 (+0,84 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 128,90
    +39,60 (+0,97 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,03 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1885
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    1 804,80
    -7,80 (-0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    33 764,45
    -1 576,79 (-4,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    976,62
    +26,72 (+2,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,22
    -0,73 (-0,99 %)
     
  • DAX

    15 663,72
    +119,33 (+0,77 %)
     
  • FTSE 100

    7 099,64
    +67,34 (+0,96 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,62 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 781,02
    +497,43 (+1,82 %)
     
  • HANG SENG

    26 202,73
    +241,70 (+0,93 %)
     
  • GBP/USD

    1,3917
    +0,0010 (+0,07 %)
     

Russie: Une loi pour obliger les entreprises à déclarer leur bilan carbone

·1 min de lecture
RUSSIE: UNE LOI POUR OBLIGER LES ENTREPRISES À DÉCLARER LEUR BILAN CARBONE

MOSCOU (Reuters) - Le président russe Vladimir Poutine a signé vendredi une loi imposant aux entreprises de déclarer leurs émissions carbone, une première étape dans le plan de lutte contre le changement climatique que le Kremlin doit présenter dans les mois à venir.

La Russie, grande productrice d'hydrocarbures, a rejoint l'accord de Paris sur le climat en 2019 et vise à réduire ses émissions de CO2 en 2030 à 70% des niveaux de 1990, un objectif qu'elle devrait atteindre facilement en raison de la désindustrialisation depuis l'éclatement de l'Union soviétique en 1991.

La nouvelle législation obligera les grandes entreprises qui produisent le plus de gaz à effet de serre à déclarer leurs émissions à partir de janvier 2023. Les données seront recueillies par un organisme gouvernemental.

Selon Vladimir Burmatov, président de la commission de la Douma sur l'​écologie et la protection de l'environnement, il s'agit d'un premier pas vers une réglementation du carbone en Russie.

Vladimir Chuprov, porte-parole de Greenpeace en Russie, a salué cette nouvelle réglementation: "Elle n'est pas aussi ambitieuse qu'elle pourrait l'être. Mais par rapport à ce qu'il y avait, ou plutôt ce qu'il n'y avait pas, c'est une très bonne nouvelle".

La Russie a été accusée de fixer des objectifs de réductions d'émissions carbone peu ambitieux.

Vladimir Poutine, qui estime que l'idée selon laquelle Moscou ne prend pas le réchauffement climatique au sérieux est un mythe, a cependant mis en garde contre le danger de "concurrence déloyale" qui pourrait résulter de la pression en faveur de la neutralité carbone.

(Reportage Tom Balmforth et Gleb Stolyarov; version française Kate Entringer, édité par Sophie Louet)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles