La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 811,68
    +213,76 (+0,64 %)
     
  • Nasdaq

    11 079,88
    +121,33 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    27 574,43
    -111,97 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0566
    +0,0052 (+0,50 %)
     
  • HANG SENG

    19 450,23
    +635,41 (+3,38 %)
     
  • BTC-EUR

    16 029,29
    -5,57 (-0,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    398,49
    +3,80 (+0,96 %)
     
  • S&P 500

    3 962,92
    +29,00 (+0,74 %)
     

Rencontre Macron - Biden : le Président espère des exemptions pour les industriels européens pénalisés par une loi américaine

Flickr

Emmanuel Macron espère obtenir de Joe Biden, le président des Etats-Unis, des exemptions pour les industriels européens pénalisés par une loi américaine, a annoncé ce vendredi 25 novembre la présidence française. La loi IRA ("Inflation reduction act"), entrée en vigueur en août dernier, vise à réduire les coûts pour les Nord-Américains. Elle comprend non seulement des investissements massifs dans le secteur de l'énergie et en faveur du climat mais encore de généreuses subventions pour les véhicules électriques, les batteries et les projets d'énergie renouvelable. Cependant, de nombreuses subventions ne seront versées que pour des produits fabriqués aux Etats-Unis, ce qui va favoriser par exemple les Tesla américaines par rapport aux BMW allemandes électriques et l'acier américain pour des projets de parcs éoliens. Il n'est pas concevable que "le Congrès, de surcroît avec une Chambre des représentants à majorité républicaine, puisse réviser fondamentalement l'IRA", a reconnu un conseiller de M. Macron.

Mais, "nous pouvons imaginer que l'administration américaine consente des exemptions pour un certain nombre d'industries européennes, peut-être sur le modèle de ce qu'elle consent déjà pour le Mexique ou pour le Canada", a-t-il déclaré à des journalistes. Au-delà d'exemptions, les Européens doivent avancer à l'unisson pour rester dans la compétition mondiale en adoptant leur propre IRA, le "Buy European Act", a fait valoir le conseiller, ajoutant que c'est d'ailleurs le message des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les sapins de Noël, un business florissant, même en temps de crise
Les entreprises de télécoms chinoises ne peuvent plus vendre des équipements et services aux Etats-Unis
Desserte de la Corse : le recours de Corsica Ferries définitivement rejeté par le conseil d'Etat
Le classement des rues les plus chères du monde pour les commerçants
Un faux livreur Colissimo demandait à ses victimes de régler des frais et repartait avec leur carte bancaire