La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 890,09
    -90,23 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    12 957,38
    +19,26 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,0091
    -0,0089 (-0,88 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    23 169,61
    -231,88 (-0,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    557,95
    +0,22 (+0,04 %)
     
  • S&P 500

    4 275,44
    +1,40 (+0,03 %)
     

Redressement fiscal confirmé pour Claude Guéant

Un malheur n’arrive jamais seul. L’affaire des tableaux hollandais a valu en 2015 à Claude Guéant une mise en examen en 2015 pour “faux, usage de faux, et blanchiment de fraude fiscale en bande organisée” pour avoir participé “à la confection d’un ensemble de documents (promesse d’achat, lettre, facture), destinés à formaliser la vente fictive de deux tableaux du peintre flamand Andries Van Artvelt pour la somme de 500.000 euros, et en faisant usage desdits faux”. Mais cette affaire lui vaut aussi un redressement fiscal de 535.000 euros, que la justice vient de confirmer, selon les informations de Capital.

Tout commence en 2013. Le parquet de Paris ouvre une enquête sur les accusations de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy de 2007. A cette occasion, les enquêteurs font une perquisition chez Claude Guéant et épluchent ses comptes en banque. Ils découvrent notamment un versement de 500.000 euros datant de 2008. Ce virement a permis à l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy de s’acheter juste après pour 717.500 euros un appartement de 89 mètres carrés rue Weber dans le 16ème arrondissement de Paris. Interrogé, l’ancien ministre de l’intérieur affirme que les 500.000 euros proviennent de la vente de deux petits tableaux du peintre hollandais à un avocat malaisien, Siva Rajendram. Il affirme que sa femme avait acheté ces tableaux en 1993, puis les avait accroché dans leur chambre.

Hélas, l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy a du mal à étayer ses dires. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un avocat condamné pour avoir détourné 200.000 euros
Arnaques : un guide pour éviter de se faire hameçonner
UE : accord des 27 pour l'ouverture des négociations avec l'Albanie et la Macédoine du Nord
Brigitte Macron : ce que l’Etat dépense pour la Première dame
Renationalisation d'EDF : quels choix pour le gouvernement ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles