La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 420,14
    -80,54 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    11 525,05
    -82,57 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0590
    +0,0031 (+0,30 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • BTC-EUR

    19 518,12
    -669,01 (-3,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    451,43
    -10,37 (-2,25 %)
     
  • S&P 500

    3 898,70
    -13,04 (-0,33 %)
     

Recrutement : les secteurs qui vont créer des emplois grâce à l’automatisation de la production

Capital : Depuis quand le Conseil national de productivité existe-t-il et quelles sont ses missions ?

Vincent Aussilloux : En quelques années, la zone euro a connu un creusement des écarts

de compétitivité entre les pays. Ce déséquilibre avait été mal anticipé par les Etats, ce qui a d’autant plus fragilisé certains pays durant la crise financière de 2009 avec comme conséquence la crise de la zone euro. Le Conseil européen a ensuite recommandé en 2016 la création d’un conseil national de productivité dans chacun des Etats membres de la zone euro, afin d’analyser les évolutions de la productivité et de la compétitivité des pays pour éviter le creusement des déséquilibres. La France a créé son Conseil national de productivité le 23 juin 2018.

Pourquoi s’être intéressé aux conséquences de l’automatisation de la production ?

En raison d’une fiscalité plus élevée sur les facteurs de production (capital et travail), la France a perdu en compétitivité et s’est désindustrialisée dans les années 2000 avec le creusement du déficit du commerce de marchandises. Même si les impôts français sur les sociétés se sont récemment rapprochés de la moyenne européenne, cela n’est pas le cas notamment des impôts de production ou des cotisations sociales. Si la France a rétabli en partie son attractivité récemment pour les sites de production, il est indispensable pour l’emploi et la souveraineté de continuer à progresser. L’automatisation est une piste pour faire face à ces écarts de coût de production (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi la mise en place des congés fausse couche et menstruel fait débat en France
De nouvelles opportunités professionnelles s’ouvrent à certains professeurs
Qui sont ces Français qui travaillent dans le numérique ?
Hôpitaux : le tarif des gardes de médecins intérimaires explose
Le top 10 des métiers qui recrutent dans votre région

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles