La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 495,83
    -61,57 (-0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 730,32
    -47,06 (-1,25 %)
     
  • Dow Jones

    33 767,86
    -231,18 (-0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0046
    -0,0046 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 762,20
    -9,00 (-0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    21 365,38
    -2 070,19 (-8,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    510,33
    -31,27 (-5,77 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,75
    +0,25 (+0,28 %)
     
  • DAX

    13 544,52
    -152,89 (-1,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 550,37
    +8,52 (+0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 712,80
    -252,54 (-1,95 %)
     
  • S&P 500

    4 233,87
    -49,87 (-1,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,77 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1829
    -0,0104 (-0,87 %)
     

Rémy Cointreau table sur une nouvelle année de forte croissance

Les voyants sont au vert pour le groupe Rémy Cointreau. Le spécialiste des spiritueux, à la tête du cognac Rémy Martin, du gin The Botanist et de la liqueur Cointreau, anticipe une "nouvelle année de forte croissance" à l'issue du premier trimestre de son exercice décalé. D'avril à juin, le groupe de spiritueux a généré 409,9 millions d'euros de chiffre d'affaires, en progression de 39,9% sur un an, "grâce à un effet très positif des devises (+12,9%)", du fait de la dépréciation de l'euro face au dollar américain, a précisé le groupe dans un communiqué mardi.

Pour l'année 2022-23, le groupe prévoit "un effet favorable de ses devises" à la fois sur le chiffre d'affaires : entre 90 et 100 millions d'euros, contre 70 à 80 millions précédemment ; et à la fois sur son résultat opérationnel courant, désormais estimé entre 50 et 50 millions d'euros, contre 30 à 40 précédemment. Ses ventes du premier trimestre ont été portées par la fin des mesures de confinement en Chine et des ventes en progression dans les Amériques et les pays d'Europe, du Moyen-Orient et de l'Afrique. Les activités en Chine de Rémy Cointreau, qui a été "pénalisé par les mesures de confinement en avril-mai", ont enregistré un fort rebond en juin.

Le groupe estime que les effets de la pandémie en Chine ont été "limités", son niveau d'activité étant "traditionnellement faible" au moment ou les mesures sanitaires ont été prises. Les ventes de ses liqueurs et spiritueux ont augmenté de 28,7%, notamment grâce à une campagne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

LVMH annonce un bénéfice en très forte hausse au premier semestre
La planète fonce vers "une grave crise financière et de la dette", avertit un célèbre économiste
People&Baby demande 5.000 euros à des parents qui veulent retirer leur enfant de la crèche
Decathlon : les secrets de son incroyable endurance depuis près de 50 ans
Orpea change de gouvernance en espérant tourner la page du scandale

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles