La bourse ferme dans 1 h 7 min
  • CAC 40

    7 098,87
    +1,66 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 163,20
    -14,81 (-0,35 %)
     
  • Dow Jones

    33 994,11
    +16,03 (+0,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0889
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 943,10
    -2,50 (-0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    21 351,88
    -406,91 (-1,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    525,87
    -12,01 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,97
    -0,71 (-0,89 %)
     
  • DAX

    15 152,56
    +2,53 (+0,02 %)
     
  • FTSE 100

    7 783,14
    +17,99 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    11 488,63
    -133,08 (-1,15 %)
     
  • S&P 500

    4 050,07
    -20,49 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    27 433,40
    +50,84 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    22 069,73
    -619,17 (-2,73 %)
     
  • GBP/USD

    1,2374
    -0,0021 (-0,17 %)
     

Réforme des retraites : Macron prêt à "aménager" le texte mais veut "avancer"

Angel Garcia/Bloomberg/Getty Images

Emmanuel Macron montre-t-il des signes d'ouverture quant à la réforme des retraites ? Le président français a affirmé dimanche 22 janvier "souhaiter" que le gouvernement et le Parlement puissent "aménager" sa réforme contestée des retraites, tout en affirmant qu'il fallait "avancer" sur le sujet, à la veille de sa présentation en Conseil des ministres. Après un "temps social" de concertation avec les syndicats, "il y a maintenant un temps politique qui s'ouvre à l'Assemblée et il faut le respecter", a souligné le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse avec le chancelier allemand Olaf Scholz, reçu à Paris. "Et donc moi je souhaite que le gouvernement avec les parlementaires à l'Assemblée nationale puis au Sénat puissent travailler le texte et l'aménager", a-t-il ajouté.

Prié de dire s'il entendait maintenir coûte que coûte le report de l'âge légal de départ de 62 à 64 ans, malgré une forte mobilisation sociale contre son projet, il a refusé de "répondre sur ce sujet-là". "Je ne vais pas me substituer ni au gouvernement, qui va proposer" un "projet à 64 ans lundi au Conseil des ministres", ni au débat parlementaire "qui suit", a expliqué le président. "Mais nous savons à peu près, et même exactement, les besoins qui sont les nôtres. Ils sont connus", a-t-il insisté.

Il a rappelé avoir été élu avec un "mandat" de reculer l'âge "à 65 ans à l'horizon 2031", qui a déjà été "aménagé" à l'issue des concertations avec les partenaires sociaux et les formations politiques. "Il y a (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Produits anti-Covid, CPF, paris sportifs... 60% des influenceurs contrôlés par la Répression des fraudes dans l'illégalité
Comment améliorer l'accès à l'eau ? Ce qu'attendent les experts du plan national du gouvernement
Grève des médecins libéraux : les principaux points de blocage
Des mesures plus "coercitives" sur l'emploi des seniors, la France 20e système de santé au monde… Le flash éco du jour
Emploi des seniors : le gouvernement ouvert à des mesures plus "coercitives"