La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 918,90
    -135,04 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0803
    -0,0108 (-0,99 %)
     
  • Gold future

    1 878,50
    -52,30 (-2,71 %)
     
  • BTC-EUR

    21 639,66
    -564,02 (-2,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,19
    -1,67 (-0,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,26
    -2,62 (-3,45 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 017,25
    -183,57 (-1,50 %)
     
  • S&P 500

    4 137,89
    -41,87 (-1,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2055
    -0,0174 (-1,42 %)
     

Ces propriétaires parisiens ne peuvent pas récupérer leur logement…

Tom Merton-Caia Image/Adobe Stock

L’histoire du jour ne devrait pas améliorer l’image des locataires. Alors qu’il est toujours très difficile de trouver et d’arriver à obtenir un logement en raison des conditions souvent très restrictives pour louer un appartement, une nouvelle arnaque semble s’être mise en place et développée à grande échelle. Cette fois-ci, tout commence dès la visite du bien. Le Parisien rapporte, le jeudi 29 décembre 2022, qu’Éric et sa femme, Laurence, ont mis un appartement à la location rue des Grands-Augustins, dans le VIe arrondissement de Paris. Un couple visite alors le bien. Présentant bien et doté d’un dossier solide, il n’a aucun mal à obtenir la location du logement, d’autant que la société d’un des deux locataires doit payer directement les propriétaires.

Le bail est signé le 9 septembre 2022. Éric et Laurence l’ignorent alors, mais l’appartement va se retrouver quelques jours plus tard sur la plateforme de partage de logement, Booking.com. Pendant deux mois, les propriétaires n’y voient que du feu. Ce n’est qu’en novembre qu’ils sont contactés par des voisins du bien loué. Ces derniers se plaignent alors d’allers et venues de touristes de toutes nationalités. Un certain nombre d’entre eux organisent des fêtes et dérangent la tranquillité des habitants de la résidence.

Pour en avoir le cœur net, Laurence se rend dans l’immeuble concerné. Là, elle se retrouve devant la porte de l’appartement. La serrure a été changée. Commençant à comprendre ce qu’il se trame, elle fait appel à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi l'état de santé du logement est très inquiétant en cette fin d'année
Immobilier : les nouveautés 2023 en matière de logement
Des dizaines de milliers de locataires de HLM parisiens ont des difficultés à payer leur loyer
Plan grand froid : le ministre du Logement lance un "appel aux chefs d'entreprise" pour des hébergements d'urgence
Vous mesurez moins d’1m60, ce logement vous ira