La bourse ferme dans 36 min
  • CAC 40

    6 688,10
    +22,90 (+0,34 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 946,16
    +10,65 (+0,27 %)
     
  • Dow Jones

    33 852,66
    +3,20 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0358
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 769,80
    +14,50 (+0,83 %)
     
  • BTC-EUR

    15 853,05
    +127,24 (+0,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    387,92
    -0,81 (-0,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,57
    +1,33 (+1,72 %)
     
  • DAX

    14 391,65
    +8,29 (+0,06 %)
     
  • FTSE 100

    7 535,62
    +61,60 (+0,82 %)
     
  • Nasdaq

    11 057,61
    +8,11 (+0,07 %)
     
  • S&P 500

    3 967,76
    +3,82 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • GBP/USD

    1,2002
    +0,0036 (+0,30 %)
     

Prix de l'énergie : voici les 3 nouvelles aides pour les entreprises annoncées par le gouvernement

Pixabay

Avant que les factures n'explosent, le gouvernement a décidé d'agir en faveur des entreprises qui l'appelaient à l'aide. Ces nouvelles aides devraient représenter au total 12 milliards d'euros et le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a d'ores et déjà précisé que les entreprises en grande difficulté verraient leur dossier examiné "au cas par cas". Tour d'horizon des mesures déjà en place ou envisagées.

Le gouvernement a présenté les détails de son "amortisseur électricité" ciblant les petites et moyennes entreprises mais aussi les associations, universités et hôpitaux pour tous les contrats 2023. L'Etat découpe la facture d'électricité en deux : une partie (entre 40 et 60% environ) est facturée par les fournisseurs au tarif avantageux de l'Arenh, l'autre est exposée aux prix du marché, qui ont atteint des records, parfois à plus de 1.000 euros le mégawattheure, ces derniers mois. A partir du 1er janvier, cet amortisseur prévoit que l'Etat prenne en charge, lorsque le prix dépasse 325 euros le mégawattheure, jusqu'à 50% de la partie de la facture d'électricité des entreprises exposée à la volatilité des prix du marché. Pour rester dans l'enveloppe prévue pour le dispositif, le gouvernement a fixé un plafond de 800 euros le megawattheure.

Ce dispositif ne "nécessitera aucun dossier", a précisé la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher. Environ 1,5 million de très petites entreprises sont par ailleurs éligibles au tarif réglementé de l'électricité, conditionné (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

A quoi correspond le nombre de portes dans un avion ?
CAC 40 : la Bourse attendue dans le rouge, plombée par les résultats des Gafa
NBA : la franchise la plus valorisée pèse 7 milliards de dollars
Devinez le prix de cette trottinette ultrarapide recouverte d'or 18 carats
Airbus : bénéfice net en forte hausse, les prévisions maintenues