Publicité
La bourse ferme dans 7 h 23 min
  • CAC 40

    7 575,53
    +4,72 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 879,21
    -12,25 (-0,25 %)
     
  • Dow Jones

    41 198,08
    +243,60 (+0,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,0933
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    2 475,00
    +15,10 (+0,61 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 221,27
    -516,18 (-0,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 342,52
    +13,02 (+0,98 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,70
    +0,85 (+1,03 %)
     
  • DAX

    18 415,36
    -21,94 (-0,12 %)
     
  • FTSE 100

    8 243,61
    +56,15 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    17 996,92
    -512,42 (-2,77 %)
     
  • S&P 500

    5 588,27
    -78,93 (-1,39 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 812,94
    +73,53 (+0,41 %)
     
  • GBP/USD

    1,2999
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Pourquoi les traitements anti-obésité menacent l’équilibre économique mondial

PIXABAY

L'approbation récente du médicament Zepbound, dernier-né des traitements anti-obésité, promet de redessiner l'équilibre économique mondial. Les autorités sanitaires américaines ont donné leur aval pour sa commercialisation le 8 novembre dernier, ouvrant la porte à une nouvelle ère dans la lutte contre l'obésité, rapporte BFM Business ce samedi 11 novembre. Produit par le laboratoire Eli Lilly, ce médicament rejoint la liste des traitements innovants en la matière, que sont l'Ozempic, le Mounjaro ou le Wegovy, tous conçus pour contrer cette maladie chronique qui touche 40% des adultes américains.

Les grandes enseignes de distribution, à l'instar de Walmart, observent déjà des changements dans les habitudes de consommation des personnes traitées avec ce genre de coupe-faim. Interrogé par Bloomberg, John Furner, directeur général de Walmart, attribue au phénomène une baisse légère du panier global de ses clients. «Il y a simplement moins d'unités, un peu moins de calories», explique-t-il. Les données recueillies par Walmart indiquent un léger recul de la consommation, confirmé par une étude de Jefferies sur 800 patients américains. En tout, 73% des personnes interrogées mangent moins et 43% à 44% réduisent leur consommation de glucides lents, de snacks sucrés et d'apéritifs salés, rapportent nos confrères.

Si pour le moment, Walmart ne subit pas directement les effets de cette diminution de la consommation grâce à la vente de ces nouveaux médicaments dans ses enseignes, d'autres (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les fêtes de fin d'année arrivent, attention aux faux démarcheurs
Le boom de la seconde main pousse les grands distributeurs à se réinventer
Comment les villes côtières se préparent à l’élévation du niveau de la mer
Les États-Unis approuvent le tout premier vaccin contre le chikungunya
Une joueuse de Keno gagne 2 fois avec les mêmes numéros : jackpot cumulé, 1,6 million d’euros !