Publicité
Marchés français ouverture 1 h 3 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 811,26
    +165,15 (+0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0852
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    18 739,35
    +130,41 (+0,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 175,10
    -486,04 (-0,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 488,50
    +20,40 (+1,39 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Pourquoi les rémunérations de certains grands patrons sont-elles si élevées ?

Stephane Sby Balmy/Stellantis

En une décennie, l'écart salarial entre les dirigeants et les employés des 100 plus grandes entreprises françaises n'a cessé de s'accroître. Selon une étude d’Oxfam publiée en avril 2023, le salaire de Carlos Tavares, PDG de Stellantis, continue de faire débat après avoir atteint 36,5 millions d’euros pour l'année 2023. Validé par les actionnaires du quatrième plus grand constructeur automobile mondial, ce montant suscite des interrogations quant à l'équité de ces rémunérations, notamment dans un contexte où les disparités salariales se renforcent. Nos confrères d'Actu.fr se sont interrogés sur les raisons pour lesquelles les grands dirigeants perçoivent des rémunérations aussi élevées.

Les grands chefs d'entreprises bénéficient de rémunérations substantielles pour plusieurs motifs. L'encouragement du dirigeant est essentiel, de même que la concordance de ses intérêts avec ceux des actionnaires. Des analyses comparatives sont réalisées pour établir des rémunérations compétitives, dans le but de conserver les meilleurs talents et de prévenir leur migration vers des concurrents. Le salaire d’un grand dirigeant inclut généralement un montant fixe annuel, des bonus variables basés sur la performance, des actions gratuites et d'autres avantages. Carlos Tavares, par exemple, a perçu un salaire fixe de deux millions d’euros en 2023, auxquels s'ajoutent des bonus et des actions portant le total à 36,5 millions d’euros.

Dans son rapport, Oxfam met en lumière l'influence des conseils d'administration (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Gabriel Attal : «La baisse d'impôts de 2 milliards d'euros pour les classes moyennes sera tenue»
Heures supplémentaires : pensez à vérifier leur montant dans votre déclaration de revenus
SCPI : cette alternative à l’achat à crédit vous offre un rendement proche de 6%
Assurance vie : performance, frais, mode de gestion… comment choisir un bon contrat ?
Déclaration de revenus 2024 : cette réduction d’impôt que les parents ne doivent pas oublier