La bourse ferme dans 7 min
  • CAC 40

    7 089,58
    -7,63 (-0,11 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 157,69
    -20,32 (-0,49 %)
     
  • Dow Jones

    33 927,47
    -50,61 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 940,40
    -5,20 (-0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    21 372,74
    -446,21 (-2,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    525,52
    -12,35 (-2,30 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,75
    +0,07 (+0,09 %)
     
  • DAX

    15 132,92
    -17,11 (-0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 782,33
    +17,18 (+0,22 %)
     
  • Nasdaq

    11 481,21
    -140,50 (-1,21 %)
     
  • S&P 500

    4 045,01
    -25,55 (-0,63 %)
     
  • Nikkei 225

    27 433,40
    +50,84 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    22 069,73
    -619,17 (-2,73 %)
     
  • GBP/USD

    1,2378
    -0,0017 (-0,13 %)
     

Plan anti-sécheresse : le Gouvernement veut améliorer la réutilisation des eaux usées

PIXABAY

2022 a résonné comme sécheresse historique, avec notamment 15 à 25 % de déficit pluviométrique par rapport à la normale selon Météo France, et un record absolu de sécheresse des sols dépassé au mois d'août (une première depuis 1958). Alors, comment améliorer l'accès à l'eau, et surtout mieux la gérer à l'avenir ? Ce sont les questions auxquelles a été confronté le ministre de la Transition écologique, pour mettre en œuvre son "Plan National Eau" qui sera dévoilé jeudi 26 janvier. En marge de cette présentation, Le Parisien a rencontré Christophe Béchu, qui veut avant tout "agir sur la qualité, la quantité et la gestion de crise". Une chose est sûre pour le ministre : "Il y aura un avant et un après 'été 2022'."

En citant les prévisions du Giec avec une baisse de l'ordre de 10 à 40 % des cours d'eau d'ici 2050, Christophe Béchu alerte : "La nature ne nous laisse pas le choix." Il rappelle que quasiment toutes les communes ont été touchées par des restrictions d'eau l'année dernière. Quels leviers faut-il donc activer ? La première chose est de "diminuer d’un peu plus de 10 % le volume d’eau prélevé dans nos sous-sols d’ici la fin du quinquennat". Cela représente une baisse de quatre milliards de mètres cubes "sur un total de trente-trois captés chaque année", détaille le ministre.

Les particuliers vont-ils aussi devoir fournir des efforts pour limiter leur consommation ? Oui et non, selon le ministre, qui rappelle que chaque personne consomme 150 litres d'eau quotidiennement : "On (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Médicaments génériques : fabricants et pharmaciens s'opposent à une nouvelle baisse des prix
Un institut français recherche des volontaires pour rester allongé pendant deux mois pour 18.000 euros
La Banque de France lance un jeu vidéo
Obtenir un crédit immobilier reste difficile, les métiers qui recruteront dans votre région d’ici 2030… Le flash éco du jour
Un radar tourelle flashe plus de 50.000 automobilistes... dans le mauvais sens de circulation