La bourse ferme dans 4 h 45 min
  • CAC 40

    6 333,01
    +34,37 (+0,55 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 677,10
    +29,54 (+0,81 %)
     
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • EUR/USD

    1,0719
    +0,0034 (+0,32 %)
     
  • Gold future

    1 843,70
    -2,60 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    27 203,23
    -766,22 (-2,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    638,40
    -32,60 (-4,86 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,39
    +1,06 (+0,96 %)
     
  • DAX

    14 067,38
    +59,45 (+0,42 %)
     
  • FTSE 100

    7 532,02
    +9,27 (+0,12 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,2614
    +0,0036 (+0,28 %)
     

Pôle emploi : il devra rembourser 91.000 euros après des fausses déclarations

·1 min de lecture

Pendant deux ans, entre février 2015 et mars 2017, un sexagénaire de Clisson, en Loire-Atlantique, a délivré des fausses déclarations à Pôle Emploi. Cela lui a permis de bénéficier d’allocations d’aide au retour à l’emploi, pour un moment total de 91.400 euros, rapporte L’Hebdo de Sèvre & Maine lundi 18 avril. L’homme, ancien directeur régional dans une société de transports, vient d’être jugé par le tribunal de Nantes en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. Selon le site service-public.fr, il s’agit d’une "procédure qui permet de juger rapidement l'auteur d’une infraction qui reconnaît les faits reprochés. On parle aussi de plaider-coupable".

Le prévenu doit toujours 82.000 euros à l’administration. Pour rembourser cette dette conséquente, le sexagénaire a repris un emploi, il a ouvert en janvier 2021 une entreprise de "transport de colis urgents". Selon l’avocate de Pôle emploi interrogée par le journal local, "un échéancier a été mis en place". En plus du versement de la somme restante due, elle a réclamé sa condamnation ainsi que 2.000 euros "de dommages et intérêts pour la désorganisation du service". En effet, Pôle emploi a dû mobiliser des agents pour enquêter sur cette fraude ainsi que débourser 1.500 euros de frais d’avocat.

Selon les informations de L’Hebdo de Sèvre & Maine, le sexagénaire a été condamné à six mois de prison avec sursis simple. En outre, le tribunal l’a condamné à rembourser toute sa dette ainsi qu’indemniser l’administration pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quelle valeur rapporter à la succession lorsque le bien reçu a subi des travaux ?
La Banque de France vante les mérites des virements instantanés
5.300 euros de factures pour avoir changé de fournisseur d'électricité
Déclaré officiellement mort mais bien vivant, il ne touche plus sa pension de retraite
Loto : la date fatidique est passée pour le mystérieux gagnant du jackpot de six millions d'euros

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles