La bourse ferme dans 7 h 20 min
  • CAC 40

    6 589,63
    +19,68 (+0,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 802,65
    +13,03 (+0,34 %)
     
  • Dow Jones

    33 912,44
    +151,39 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0157
    -0,0007 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 790,20
    -7,90 (-0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    23 659,77
    -186,89 (-0,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    570,02
    -20,74 (-3,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,68
    -0,73 (-0,82 %)
     
  • DAX

    13 870,88
    +54,27 (+0,39 %)
     
  • FTSE 100

    7 538,06
    +28,91 (+0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 128,05
    +80,87 (+0,62 %)
     
  • S&P 500

    4 297,14
    +16,99 (+0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    28 868,91
    -2,87 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    19 817,51
    -223,35 (-1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,2051
    -0,0007 (-0,06 %)
     

Pétrole : la Libye lève son blocus sur d'importants sites

Des groupes qui bloquaient d'importants sites pétroliers dans l'est de la Libye depuis trois mois ont annoncé vendredi 15 juillet la reprise de la production et de l'exportation d'hydrocarbures, principale source de revenus du pays miné par les tensions politiques. Depuis mi-avril, six gisements et terminaux pétroliers majeurs avaient été fermés par des groupes proches du camp de l'Est, qui réclamaient notamment une "répartition équitable" des recettes pétrolières. La production, dont l'essentiel est exporté, a chuté à moins de 400.000 barils par jour contre environ 1 million en mars.

"Le nouveau conseil d'administration de la Compagnie nationale de pétrole (NOC) s'étant engagé à satisfaire toutes nos demandes, notamment une répartition équitable des revenus pétroliers, (…) nous avons décidé de rouvrir les champs et terminaux, les autorisant à reprendre la production et l'exportation", ont annoncé à Benghazi des membres de ces groupes en présence du nouveau patron de la NOC, Farhat Bengdara. M. Bengdara, un banquier nommé par décret du chef du gouvernement de Tripoli (ouest), Abdelhamid Dbeibah, a pris ses fonctions jeudi mais son prédécesseur, Mustafa Sanalla, en poste depuis huit ans, a contesté publiquement son limogeage. "La NOC déclare la levée de la force majeure sur tous les gisements et les ports pétrolier libyens à partir du vendredi 15 juillet", a annoncé dans la foulée M. Bengdara, qui se trouvait lui aussi à Benghazi, donnant le feu vert au retour des activités sur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Marseille victime de la surfréquentation touristique ?
Un hacker de PME, étudiant à Paris, arrêté par la police
Loire-Atlantique : une commune ferme les douches de plage en raison de la sécheresse
L'UE "a commis une erreur" en sanctionnant la Russie, affirme Viktor Orban
Énergies renouvelables : la facture colossale que pourrait payer la France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles