Marchés français ouverture 7 h 5 min
  • Dow Jones

    31 253,13
    -236,94 (-0,75 %)
     
  • Nasdaq

    11 388,50
    -29,66 (-0,26 %)
     
  • Nikkei 225

    26 402,84
    -508,36 (-1,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,0585
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    20 120,68
    -523,60 (-2,54 %)
     
  • BTC-EUR

    28 680,81
    +1 294,64 (+4,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    669,81
    +17,58 (+2,69 %)
     
  • S&P 500

    3 900,79
    -22,89 (-0,58 %)
     

Sa période d'essai aurait été rompue après l'annonce de sa grossesse

Une employée d'une compagnie d'assurance à Avignon affirme avoir été écartée de son travail du jour au lendemain après avoir annoncé sa grossesse. Elle envisage une procédure au Conseil des prud'hommes.

Une jeune femme aurait été remerciée par son employeur après l'annonce de sa grossesse. L'histoire de Mathilde, conseillère en assurances à Avignon, est racontée par nos confrères de RMC, ce lundi 2 mai. En janvier 2021, elle décroche un nouveau travail dans une compagnie d'assurance. Un mois après son embauche, elle apprend qu'elle est enceinte. Elle décide alors, pour être tout à fait honnête, de l'annoncer à son employeur. Celui-ci prend quelques minutes avant de réagir : "Il m'a répondu : 'Moi avec ma femme, ce genre de problème on le résoudrait'". Auprès de RMC, la jeune femme a rapporté le détail de cette conversation : "Je lui ai demandé de quelle façon, il m'a dit 'un accident ça se résout'. Je lui ai dit : 'Donc là, grosso modo, vous êtes en train de me suggérer d'avorter'. Il a continué en disant 'vous ne vous rendez pas compte, vous me foutez dans la merde'…"

Dès le lendemain, son patron aurait convoqué Mathilde pour lui annoncer que sa période d'essai était terminée, sans aucune explication. La jeune femme, qui a confié ne pas avoir apprécié les premiers mois de sa grossesse, a eu le sentiment de "foutre sa vie en l'air" car elle souhaitait garder son enfant. "Les six premiers mois de ma grossesse, j'ai eu beaucoup de mal à me dire que j'allais aimer mon enfant, car ma vie pro est partie en vrille… ", a témoigné la future maman.

Réintégration et dommages et intérêts

Contacté par RMC, son ancien employeur a reconnu que la grossesse de son ancienne salariée avait été "un des facteurs" de rupture de sa période (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Grossesses sous surveillance : des employées enceintes harcelées au travail au Japon

Les résultats de Pfizer en forte hausse grâce au vaccin anti-Covid
Une méthode de formation personnalisée très efficace
Premier vol en ligne de mire pour l’Airbus A321 à très long rayon d’action
BNP Paribas profite de la bonne performance de sa banque de financement et d'investissement
Stellantis rachète le service d'autopartage de BMW et Mercedes-Benz

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles