Marchés français ouverture 1 h 37 min
  • Dow Jones

    33 597,92
    +1,58 (+0,00 %)
     
  • Nasdaq

    10 958,55
    -56,34 (-0,51 %)
     
  • Nikkei 225

    27 574,43
    -111,97 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0511
    -0,0003 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    19 314,46
    +499,64 (+2,66 %)
     
  • BTC-EUR

    16 001,00
    -292,41 (-1,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    394,44
    -7,59 (-1,89 %)
     
  • S&P 500

    3 933,92
    -7,34 (-0,19 %)
     

OUIGO : il est désormais possible de revendre sa place

Kabelleger / David Gubler/Wikimedia Commons

OUIGO entame une petite révolution. La filiale low cost de la SNCF confirme avoir lancé un nouveau service qui devrait séduire de nombreux voyageurs, nous rapporte Le Parisien. OUIGOSWAP, c'est son nom, (Swap pour échanger en anglais), permet aux usagers de remettre sur le marché un billet de train qui ne peut pas être honoré au dernier moment par exemple. En réalité, le service a été lancé cet été par la SNCF, mais en catimini, sans doute le temps qu'il se mette en place. Mais il a été déployé à l'occasion des vacances de la Toussaint puisque de nombreux passagers ont reçu un email de la SNCF indiquant : "Nouveau : libérez votre place si vous ne voyagez plus".

Pour cela, rien de plus simple puisque, que ce soit sur le site ou l'application OUIGO, lorsque vous accédez à votre voyage et votre billet, vous pouvez à tout moment le "libérer". Il suffit d'aller dans "Mes réservations" et de cliquer sur "Libérer la place". Mais réfléchissez bien avant de cliquer dessus, ajoute Le Parisien, car une fois l'action réalisée vous ne pouvez plus retourner en arrière. La compensation n'est pas automatique, car il faut pour cela que le billet soit revendu, donc procéder à une "libération" du billet une demi-heure avant le départ d'un train s'avère risqué. Ensuite, l'usager reçoit un bon d'achat équivalent à 80% du prix du billet.

Mais là où le service s'avère judicieux, c'est que du côté des acheteurs, une liste d'attente a été mise en place. Elle est disponible jusqu'à 23h59 la veille du départ (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Camaïeu : plus de 300 ex-salariés poursuivent le combat en justice
Airbus finalise une méga-commande de 140 avions pour des compagnies chinoises
Axa supprime près de 200 postes en France
Adidas veut débaucher le patron de Puma pour succéder à son PDG actuel
SNCF : les agents de plus en plus confrontés à des agressions et incivilités