La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    28 317,41
    +504,76 (+1,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    112,70
    +0,49 (+0,44 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Le numéro RéponseConso de la Répression des fraudes utilisé pour arnaquer des comptes bancaires

Site de la DGCCRF
Site de la DGCCRF

La Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) est en alerte. Le numéro RéponseConso (0809 540 550), son service de réponse aux consommateurs, est la cible de fraudeurs qui passent des appels en utilisant leur identité.

« L'arnaque consiste pour l'escroc à contacter des personnes en se présentant comme un agent de la répression des fraudes (DGCCRF) ou du service RéponseConso. Le numéro d'appel qui apparait sur le téléphone est bien le 0809 540 550. Le pseudo agent de la DCCRF informe alors l'appelé qu'une fraude est en cours sur son compte bancaire et propose de bloquer l'opération en incitant l'appelé à consulter son compte. L'arnaque financière s'effectue lorsque l'appelé consulte son compte bancaire tout en étant en ligne avec l'escroc. Une somme est alors débitée par l'escroc », précise la DGCCRF sur son site Internet hébergé par le ministère de l'Economie. Une arnaque similaire avait été identifiée en septembre 2021.

Le procureur de la République a été saisi mais la DGCCRF appelle à la plus grande vigilance et rappelle que leurs services ne contactent jamais les particuliers de leur propre initiative. Ils demandent encore moins de fournir des données personnelles ou de se connecter à un compte bancaire. « Tous ces agissements ont pour but de récupérer vos données personnelles, notamment vos coordonnées bancaires, dans le but de vous extorquer de l'argent », conclut l'organisme.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Livret, PEL et CEL : comment déclarer vos intérêts aux impôts en 2022
- L'inflation va flirter avec les 6% avant l'été 2022
- Aumax pour moi : 20 euros offerts pour l'offre Responsable de la néobanque

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles