Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,10 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0889
    +0,0019 (+0,17 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -4,70 (-0,19 %)
     
  • Bitcoin EUR

    55 046,11
    +1 196,43 (+2,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 248,49
    +49,92 (+4,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,03 (-0,04 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,58 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,32 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,08 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2971
    +0,0056 (+0,43 %)
     

La note de plusieurs banques américaines également abaissée par S&P

Wikimedia Commons

Il y a moins d'un mois, l'agence de notation Moody's avait abaissé d'un cran la note de dix banques américaines de petite et moyenne taille. Six autres, dont Bank of New York Mellon, US Bancorp, State Street et Truist Financial, étaient passées sous surveillance pour une éventuelle dégradation. Ce mardi 22 août, c'est au tour de l'agence de notation S&P Global d'abaisser les notes de crédit et de réviser les perspectives de plusieurs banques américaines, explique Reuters. S&P Global s'inquiète en effet des risques de financement et de la baisse de la rentabilité qui pourraient mettre à l'épreuve le secteur.

Dans le détail, l'agence de notation baisse les notes d'Associated Banc-Corp et de Valley National Bancorp, en raison d'une dépendance accrue à l'égard des dépôts par l'intermédiaire de courtiers. UMB Financial Corp, Comerica Bank et Keycorp ont aussi vu leurs notes baissées, en raison d'importantes sorties de dépôts et d'un contexte de taux d'intérêt élevés.

S&P a par ailleurs abaissé la perspective des notes de crédit de S&T Bank et de River City Bank de "stable" à "négative", en raison notamment d'une forte exposition à l'immobilier commercial. Dans sa note, l'agence de notation a souligné que la forte hausse des taux d'intérêt pèse sur le financement et la liquidité de nombreuses banques américaines. En outre, tant que la Réserve fédérale procédera à un "resserrement quantitatif", les dépôts détenus par les banques assurées par la Federal Deposit Insurance Corp (FDIC) continueront (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite