Marchés français ouverture 6 h 14 min
  • Dow Jones

    30 946,99
    -491,31 (-1,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 181,54
    -343,06 (-2,98 %)
     
  • Nikkei 225

    26 803,53
    -245,94 (-0,91 %)
     
  • EUR/USD

    1,0525
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,47 (+0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    19 286,62
    -543,81 (-2,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    439,46
    -10,60 (-2,35 %)
     
  • S&P 500

    3 821,55
    -78,56 (-2,01 %)
     

La Nasa aimerait bien réussir le test de remplissage de la fusée SLS pour passer à autre chose

La Nasa essaie toujours de remplir les réservoirs de la fusée SLS, après des mois de galère.

La conquête spatiale est parfois ponctuée d’obstacles qui paraissent anodins, mais qui s’avèrent plus difficiles à surmonter que ce qui était imaginé au début. C’est exactement ce qui se passe en ce moment du côté de l’agence spatiale américaine (Nasa). Dans le cadre de la future mission Artemis I, il lui faut réussir un test de remplissage des réservoirs de la fusée SLS.

La Nasa retente de tester le remplissage du SLS pour la quatrième fois

Or jusqu’à présent, cet essai, qui est en apparence banale et qui semble loin d’être le challenge le plus audacieux de toutes les activités de l’agence, n’a pas pu être mené à bien. Cela fait plusieurs fois que la Nasa tente de remplir le Space Launch System (« Système de Lancement Spatial ») sans y parvenir. Pourtant, il lui faut réussir pour pouvoir passer à l’étape d’après.

Justement, une nouvelle tentative est d’ores et déjà planifiée : elle doit commencer au cours du week-end du 18 juin, fait savoir le compte officiel de la Nasa sur Twitter. « Les dirigeants de la Nasa discutent de la prochaine ‘répétition générale humide’ de la rampe de lancement avant le lancement d’Artemis I », lit-on dans le message du 15 juin, avec des essais sur plusieurs jours.

Cette formule particulière de « répétition générale humide » (« wet dress rehearsal ») exprime en fait le fait de faire arriver du carburant liquide dans les réservoirs d’une fusée — en l’occurrence de l’oxygène liquide (LOX) et de l’hydrogène liquide (LH2).

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles