La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 260,81
    -329,60 (-1,11 %)
     
  • Nasdaq

    10 802,92
    -65,00 (-0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9616
    -0,0072 (-0,74 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    19 959,41
    +135,63 (+0,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    440,54
    +7,44 (+1,72 %)
     
  • S&P 500

    3 655,04
    -38,19 (-1,03 %)
     

Mission Artémis : le décollage vers la Lune reporté à cause d'un problème technique

Cinquante ans après le vol d'Apollo, la lune devra encore patienter quelques jours. La nouvelle fusée de la Nasa, la plus puissante du monde, devait décoller ce lundi dans le cadre de la missionn Artémis 1. Le lancement a finalement été annulé après la survenue d'un problème technique majeur touchant un des quatre moteurs de l'appareil. Les prochaines dates de décollage possibles sont les 2 et 5 septembre.

La mission Artémis 1 est une mission test de six semaines qui doit marquer le lancement du programme américain de retour sur la Lune et permettre à l'humanité d'ensuite atteindre Mars, à bord du même vaisseau. La capsule Orion sera propulsée sans équipage jusqu'en orbite autour de la Lune, afin de vérifier que le véhicule est sûr pour de futurs astronautes --dont la première femme et la première personne de couleur qui marcheront sur la surface lunaire. "Cette mission emporte les rêves et les espoirs de beaucoup de gens", a déclaré ce week-end le patron de la Nasa Bill Nelson avant d'ajouter: "Nous sommes dorénavant la génération Artemis".

Une matinée à problèmes

Le lancement était initialement prévu à 08H33 depuis l'aire de lancement 39B du centre spatial Kennedy, en Floride. Mais alors que le jour se levait peu à peu sur la fusée orange et blanche SLS, haute de 98 mètres, le décollage était devenu de plus en plus improbable. Les réservoirs de la méga-fusée ont bien été remplis de plus de trois millions de litres d'hydrogène et d'oxygène liquides ultra-froids. Mais le remplissage (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Prix de l'électricité : la menace radicale d'un maire français
L'Etat est "le plus grand superprofiteur", la charge du patron du Medef fait réagir le gouvernement
Au-delà de cette vitesse, un avion doit décoller quoi qu'il arrive
Combien de temps va durer l'inflation ? La réponse des économistes
Virginie Calmels éjectée de la course à la présidence des Républicains