Publicité
La bourse ferme dans 7 h 55 min
  • CAC 40

    7 504,55
    -94,08 (-1,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 867,05
    -49,75 (-1,01 %)
     
  • Dow Jones

    40 358,09
    -57,35 (-0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,0840
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    2 417,50
    +10,20 (+0,42 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 860,09
    -536,09 (-0,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 360,94
    -4,95 (-0,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,34
    +0,38 (+0,49 %)
     
  • DAX

    18 421,60
    -136,10 (-0,73 %)
     
  • FTSE 100

    8 125,91
    -41,46 (-0,51 %)
     
  • Nasdaq

    17 997,35
    -10,22 (-0,06 %)
     
  • S&P 500

    5 555,74
    -8,67 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    39 154,85
    -439,54 (-1,11 %)
     
  • HANG SENG

    17 288,05
    -181,31 (-1,04 %)
     
  • GBP/USD

    1,2891
    -0,0018 (-0,14 %)
     

Menacés d’expulsion, 42 locataires d'une résidence senior lancent un appel au secours

Vadi Fuoco/Adobe Stock

En optant pour une résidence senior, ils pensaient vivre dans un «environnement accueillant et chaleureux». Mais depuis un mois, les 42 locataires de la résidence pour seniors du Clos des Tilleuls à Vézeronce-Curtin, en Isère, vivent un véritable cauchemar, raconte Le Parisien, ce mardi 9 juillet. Le 12 juin dernier, ces résidents, âgés de 80 à 101 ans, ont en effet reçu une lettre de la directrice de Cormaline, la société gérant l’établissement, les prévenant d’une possible liquidation judiciaire.

Le 2 juillet, le couperet tombe : la procédure est confirmée par le tribunal de commerce de Lyon. Conséquence : sans crier gare, tout le personnel plie bagage et toutes les parties communes sont fermées. Une situation totalement ubuesque laissant les seniors livrés à eux-mêmes dans l’établissement fermé. Tous craignent désormais d’être mis à la porte. «On panique tous. On vit dans la peur d’être expulsés. À nos âges, c’est de la maltraitance», se révolte auprès de nos confrères Josette, 89 ans.

L’octogénaire ne décolère pas : «On a été abandonnés. On ne sait pas ce qui va se passer d’ici au 12 juillet (date limite pour que des repreneurs se manifestent).» En attendant, Josette ne mange plus, dort mal et prend des anxiolytiques, comme beaucoup des locataires pour «surmonter le stress». N’ayant plus de gardien, certains seniors craignent pour leur sécurité. «La porte ne ferme plus. On rentre ici comme dans un moulin», déplore une résidente.

En outre, les personnes âgées se retrouvent sans (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Hausse des APL, loyers plafonnés … les promesses du Nouveau Front populaire pour les locataires
Politique du logement : à quoi ressemblerait un virage à gauche ?
Frais d’agence immobilière : bientôt une mauvaise nouvelle pour les locataires ?
Crédit immobilier : pouvez-vous espérer une baisse des taux en août ?
Immobilier : cette clause insolite qui peut faire annuler une vente si la gauche ou le RN arrive au pouvoir