Marchés français ouverture 4 h 59 min
  • Dow Jones

    29 260,81
    -329,60 (-1,11 %)
     
  • Nasdaq

    10 802,92
    -65,00 (-0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    26 629,65
    +198,10 (+0,75 %)
     
  • EUR/USD

    0,9632
    +0,0020 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    17 801,36
    -53,78 (-0,30 %)
     
  • BTC-EUR

    20 549,89
    +813,46 (+4,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,69
    +20,59 (+4,76 %)
     
  • S&P 500

    3 655,04
    -38,19 (-1,03 %)
     

Malgré une mesure d'expulsion, elle doit cohabiter avec sa locataire qui ne paie plus de loyer

Tiko/Adobe Stock

Ces prochains mois vont être particulièrement tendus dans cette maison d'Athis-Mons, dans l'Essonne : une propriétaire et sa locataire en conflit depuis deux ans vont devoir y cohabiter. Malgré un jugement du tribunal de proximité de Longjumeau, daté du 5 septembre, ordonnant l’expulsion de Sabine N. pour des loyers impayés depuis 2020, celle-ci pourra rester dans le logement en raison des deux mois de délais légaux et de la trêve hivernale, rapporte Le Parisien, jeudi 15 septembre.

Selon la législation, la trêve hivernale débute le 1er novembre et s'achève le 31 mars. La locataire ne pourra donc pas être expulsée avant fin mars. "Même si le jugement m’est favorable, c’est la mauvaise nouvelle : la fin de la période donnée à la locataire pour quitter sa chambre tombe en plein pendant cette trêve hivernale", déplore Sandrine B. dans les colonnes du quotidien.

Contactée par nos confrères, la locataire affirme vouloir faire appel de la décision, mais être également en attente de "confirmations suite à la visite de plusieurs logements". La vétusté de la chambre louée est à l'origine du conflit entre les deux femmes, raconte le journal. Pour Sabine, la propriétaire lui loue un logement "insalubre, où il fait froid et où l’eau s’infiltre". Selon un rapport de l’établissement Grand Orly Seine Bièvre, datant de janvier 2022, des problèmes de moisissures ont été relevés. De son côté, l’agence régionale de santé (ARS) confirme avoir noté des "infractions relevant du règlement sanitaire départemental (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crédit immobilier : qui peut emprunter malgré un taux d’endettement supérieur à 35% ?
Une banque lance un nouveau prêt à taux 0 avec une condition très particulière
Immobilier : en combien de jours se vend un bien dans 50 villes françaises
Hérault : ils louent une maison pour six et débarquent à 30 pour un mariage
Les erreurs impardonnables de la politique du logement