La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    44 779,34
    -7 002,25 (-13,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

MAISONS DU MONDE : RÉSULTATS ANNUELS 2020

MAISONS DU MONDE
·33 min de lecture

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

MAISONS DU MONDE : RÉSULTATS ANNUELS 2020

Une performance solide démontrant la force de la marque et du modèle

NANTES – 10 Mars 2021, 07h45 CET – Maisons du Monde (Euronext Paris: MDM; ISIN: FR0013153541), un leader européen de collections originales et accessibles d’articles de décoration et de mobilier pour la maison, annonce aujourd’hui ses résultats consolidés et non-audités1 pour l’année se terminant au 31 décembre 2020.

Julie Walbaum, Directrice Générale de Maisons du Monde, a déclaré :

« 2020 fut une année sans précédent. Maisons du Monde a relevé le défi en faisant preuve d'agilité et de résilience tout en restant proche de ses clients et en agissant de manière responsable. Je suis fière de ce que nous avons accompli et je tiens à remercier nos équipes pour leur engagement remarquable tout au long de l'année.

Grâce à une très bonne performance au second semestre, avec des ventes en hausse de 4,8 %, ainsi qu'à la poursuite de la montée en puissance du digital, nos ventes annuelles ont dépassé nos attentes et atteint près de 1,2 milliard d'euros, malgré trois mois de fermeture de magasins du fait du Covid-19. Notre marge d'EBITDA à 20,4 % et notre marge d'EBIT à 7,3 % ont été tout aussi solides grâce à notre discipline sur les coûts. Enfin, la gestion renforcée de notre cash nous a permis de dégager un cash-flow libre de 54 millions d’euros et d’atteindre une solide position de trésorerie à la fin de l’année, à 297 millions d’euros.

Cette performance témoigne de la grande fidélité des clients à notre marque, de la force de notre offre différenciée et de la pertinence de notre modèle omnicanal, qui a franchi une nouvelle étape en novembre avec le lancement de notre marketplace sélective en France. Nous avons également accéléré nos efforts sur la durabilité de nos produits, en augmentant de 4 points la part de bois durable dans nos produits d'ameublement et en lançant notre première offre certifiée Oeko-Tex, qui représente déjà 25 % de notre offre textile totale.

En ce début d’année 2021, la solidité de notre modèle nous rend confiants même si nous continuons à faire face à des défis externes : 17 % de nos magasins sont actuellement fermés, tandis que 10 % d'entre eux ne sont ouverts que 70 % du temps. Ainsi, dans les conditions sanitaires actuelles, nous nous attendons à ce que les ventes de l'année 2021 connaissent une croissance élevée à un chiffre, grâce à un bon premier semestre. Le nombre de nos magasins devrait rester globalement stable sur l'année. La marge d'EBIT devrait augmenter jusqu’à 50 points de base par rapport à 2020, grâce à une discipline maintenue sur les coûts.

Compte tenu de l'impact de la pandémie sur notre stratégie aux États-Unis, nous avons décidé d’enregistrer une dépréciation d’actifs pour un montant de 51 millions d'euros liée à Modani en 2020 et nous étudions actuellement toutes les options possibles pour la société.

Le cash-flow libre devrait être supérieur à celui de l'année dernière malgré des investissements soutenus pour reconstituer nos stocks. En conséquence, nous prévoyons de rembourser notre Prêt Garanti par l'État au deuxième trimestre 2021 et de reprendre notre politique de versement d’un dividende, à un montant proposé cette année de 0,30 € par action.

Maisons du Monde revoit actuellement son plan stratégique 2020-2024 et tiendra une Journée Investisseurs à l’automne 2021. Nos piliers stratégiques restent pleinement pertinents dans la conjoncture actuelle : nous continuerons à investir dans notre offre et notre marque, à développer davantage de proximité avec nos clients, à maintenir notre engagement en matière de responsabilité environnementale et sociale et à renforcer notre modèle omnicanal, afin de devenir le partenaire lifestyle de référence de nos clients en Europe. »

Ventes de 2020 et performance opérationnelle

Des ventes annuelles résilientes grâce à une performance solide au second semestre : 1 182 millions d'euros

Les ventes du groupe pour l'année 2020 ont légèrement diminué de 3,5 % (-6,6 % à périmètre comparable) par rapport à 2019, grâce à une solide seconde partie d’année. Les ventes du second semestre 2020 se sont élevées à 693 millions d'euros, soit une augmentation de 4,8 % par rapport à l'année précédente (+3,0 % à périmètre comparable), malgré la fermeture de la plupart de nos magasins européens pendant quatre semaines au quatrième trimestre. Les ventes du second semestre ont bénéficié d'un très bon troisième trimestre (+13,3 %) grâce à la performance de nos collections de décoration (+25 % par rapport à l'année précédente), ainsi qu'à des ventes de Noël dynamiques en décembre. Le groupe estime que les deux confinements de 2020 ont entraîné sur l'ensemble de l’année une réduction nette des ventes totales d'environ 160 millions d'euros. Hors cet impact, les ventes à périmètre comparable en année pleine auraient augmenté de +3,7 % par rapport à l'année précédente.

Activité en ligne

Depuis le début de la pandémie, les clients sont de plus en plus nombreux à faire leurs achats en ligne, et Maisons du Monde a renforcé son approche digitale pour tirer profit de cette dynamique. Les ventes en ligne ont augmenté de 29 % par rapport à l'année précédente, alors que le groupe estime que les confinements ont augmenté les ventes en ligne sur l'ensemble de l'année d'environ 30 millions d'euros. Les ventes en ligne ont représenté 33 % des ventes totales, grâce à une stratégie digitale proactive, fondée sur :

  • Le déploiement du "click-and-collect" lors du deuxième confinement

  • Une plateforme mobile plus aboutie : trafic mobile +47 % par rapport à l'année précédente ; ventes sur mobile : +58 % par rapport à l'année précédente

  • Le lancement d'une marketplace sélective en France en novembre 2020

Le groupe a également enregistré une forte croissance du nombre de nouveaux clients et du trafic : l'acquisition de clients en ligne a augmenté de 38 % en 2020, et le trafic en ligne global a crû de 40 %.

Maisons du Monde a lancé en France sa marketplace à la fin de l’année et ses premiers résultats sont très encourageants :

  • Nombre de références à la fin de 2020 : 33 000 produits (+32% depuis le lancement)

  • Une augmentation du taux de conversion global du e-commerce

  • Un NPS (Net Promoter Score) équivalent à celui des commandes en ligne de Maisons du Monde



Résumé des ventes
(En millions d’euros)

T4 20

4T 19

%
variation

S2 20

S2 19

%
variation

2020

2019

%
variation

Ventes2

371,9

377,7

-1,5 %

693,2

661,4

+4,8 %

1 182,1

1 225,4

-3,5 %

% variation à périmètre comparable

-2,2 %

+2,8 %

+3,0 %

+2,9 %

-6,6 %

+3,6 %

Maisons du Monde

356,1

365,1

-2,5 %

664,9

636,4

+4,5 %

1 132,9

1 180,2

-4,0 %

% variation à périmètre comparable

-2,6 %

+2,8 %

+3,1 %

+2,9 %

-6,5 %

+3,6 %

Modani

14,9

12,0

+23,9 %

26,6

23,8

+11,4 %

46,3

44,1

+4,9 %

Rhinov

1,0

0,6

+70,0 %

1,7

1,2

+50,6 %

3,0

1,2

+160,1 %

Ventes par canal de distribution

Réseau de magasins

258,2

297,1

-13,1 %

488,8

507,9

-3,8 %

791,5

923,0

-14,3 %

Ventes en ligne

113,8

80,6

+41,1 %

204,4

153,5

+33,2 %

390,7

302,4

+29,2 %

Réseau de magasin (%)

69,4 %

78,7 %

70,5 %

76,8 %

67,0 %

75,3 %

Ventes en ligne (%)

30,6 %

21,3 %

29,5 %

23,2 %

33,0 %

24,7 %

Ventes par zone géographique

France

206,0

213,6

-3,6 %

375,9

365,1

+2,9 %

627,9

672,6

-6,7 %

International

165,9

164,1

+1,1 %

317,5

296,3

+7,2 %

554,2

552,8

+0,3 %

France (%)

55,4 %

56,6 %

54,2 %

55,2 %

53,1 %

54,9 %

International (%)

44,6 %

43,4 %

45,8 %

44,8 %

46,9 %

45,1 %

Ventes par catégorie de produits

Décoration

232,2

232,6

-0,2 %

411,6

376,5

+9,3 %

648,6

662,2

-2,1 %

Meubles

139,7

145,1

-3,7 %

281,6

284,9

-1,2 %

533,5

563,2

-5,3 %

Décoration (%)

62,4 %

61,6 %

59,4 %

56,9 %

54,9 %

54,0 %

Meubles (%)

37,6 %

38,4 %

40,6 %

43,1 %

45,1 %

46,0 %

Réseaux de magasins

Les magasins européens de Maisons du Monde ont été touchés en 2020 par deux confinements liés au COVID-19, qui ont duré au total environ douze semaines. En conséquence, les ventes des magasins ont diminué de 14,3 % par rapport à l'année précédente. Sans l'impact des fermetures de magasin (estimé à environ - 190 millions d'euros), les ventes des magasins auraient augmenté de plus de 6 % par rapport à l'année précédente.

Au 31 décembre 2020, Maisons du Monde comptait 352 magasins en Europe et 17 magasins aux États-Unis, soit une diminution nette globale de 7 magasins par rapport à la fin 2019, comme prévu et en ligne avec la gestion active du réseau mondial de magasins du groupe. En 2020, le groupe a ouvert 9 nouveaux magasins : 4 en France (Béziers, Paris, Saint-Etienne et Strasbourg), 4 en Europe (Anvers, Grenade, Hambourg et Rome) et 1 aux Etats-Unis (Garden City, NY). Au cours de la même période, le groupe a fermé 16 magasins : 9 en France, 1 en Belgique, en Allemagne et en Espagne et 4 aux États-Unis (2 magasins pilotes MDM en Floride et 2 magasins Modani à Frisco au Texas, et Chicago dans l’Illinois). La surface commerciale totale du réseau de magasins, soit 436 000 m2, est restée stable par rapport à l'année précédente.

Collections

Tout au long de l'année, Maisons du Monde a démontré la pertinence de son offre, fondée sur des gammes de produits forts en style et adaptés aux besoins des clients. Pour accentuer son leadership produit, le groupe a sensiblement étoffé son équipe créative pour développer des collections « tendance » et différenciantes et renforcé ses standards de qualité produit pour améliorer encore le rapport qualité-prix de son offre. Cette approche a notamment permis le succès des collections Automne-Hiver (ventes de produits de décoration en croissance de +9,3 % au 2d semestre malgré une fermeture des magasins pendant 4 semaines en novembre). Pour faire face aux difficultés de la chaîne d'approvisionnement résultant de la pandémie et touchant principalement l'ameublement, le groupe a adapté ses achats de marchandises pour sécuriser ses références "best-seller". En conséquence, la baisse des ventes de meubles a été limitée à -3,7 % au quatrième trimestre (-5,3 % pour l'ensemble de l'année).

Fait marquants clients et marque

Notre stratégie visant à renforcer notre proximité avec nos clients et enrichir nos contenus de marque depuis le premier confinement ont soutenu notre performance globale. Le groupe observe une croissance significative de sa communauté Instagram (+42 % d'abonnés, atteignant 4,5 millions de followers) ainsi que des taux d'engagement et de mentions sur les réseaux sociaux. En 2020, l'acquisition de clients en ligne a augmenté de 38 %, tandis que le nombre de nos clients qui n'étaient auparavant que des clients "magasin" et qui utilisent désormais également nos services en ligne, a augmenté de 53 %. Notre expérience client s'est également améliorée grâce à l'autorisation du "click-and-collect" en magasin lors du second confinement. Dans l'ensemble, un tiers de nos clients ont choisi le retrait en magasin en 2020.

Rhinov a doublé le nombre de projets de décoration, grâce au lancement de ses nouveaux services et au sponsoring TV qui a renforcé sa notoriété, dans un contexte de décoration porteur. Rhinov est désormais dans le top 3 du classement Maison de Pinterest en France, tout comme Maisons du Monde.

Engagements RSE

En 2020, Maisons du Monde a achevé son plan de développement durable 2016-2020. Le groupe a progressé dans tous les domaines :

  • Développement d'une offre produit plus responsable :

    • Part du bois de meubles provenant de forêts gérées durablement ou de bois recyclé : 68 % (64 % en 2019)

    • Lancement de textiles certifiés Oeko-Tex dans les produits Maisons du Monde qui représentent d’ores et déjà 25 % de l’offre textile 2020

  • Réduction de l'empreinte écologique du groupe

    • Part des magasins européens alimentés en électricité provenant de sources renouvelables : 97 % (93 % en 2019)

    • Réduction de la consommation d'énergie en magasin depuis 2016 : -25 %

  • Poursuite de l'engagement solidaire de la marque via la fondation Maisons du Monde :

    • Tout au long de l'année, Maisons du Monde a poursuivi ses actions pour agir de façon citoyenne et responsable. Avec ses clients, Maisons du Monde et sa fondation ont fait des dons de près de 1,3 million d'euros pour soutenir des causes sociales et environnementales.

La performance du groupe en matière de RSE est reconnue par les analystes RSE de référence. MSCI CSR décerne ainsi la note AA au groupe, plaçant Maisons du Monde parmi les 15 % des entreprises les plus performantes en la matière au sein de l’indice.

Performance financière 2020

Rentabilité résiliente : EBITDA de 241 millions d'euros, grâce à un second semestre solide et une gestion disciplinée des coûts

La marge brute de 2020 s'est élevée à 778 millions d'euros, soit une hausse de 50 points de base à 65,8 % des ventes (contre 65,3 % en 2019) en raison de l'impact positif combiné du taux de change, de la baisse des promotions et d'un léger effet de mix favorable.

La marge commerciale en pourcentage des ventes a diminué par rapport à l'année précédente, passant de 51,5 % à 50,6 %, en raison principalement des coûts logistiques supplémentaires du premier semestre liés aux grèves en France au début de l'année, de l'augmentation du coût des livraisons (proportion plus importante de marchandises livrées à domicile) et de la moindre absorption des coûts fixes.

Marge brute, marge commerciale, EBITDA, EBIT

(En millions d’euros)

2020

2019

%
variation

Ventes

1 182,1

1 225,4

-3,5 %

Coût des ventes

(403,7)

(425,1)

-5,0 %

Marge brute3

778,4

800,4

-2,8 %

En % des ventes

65,8 %

65,3 %

Marge commerciale

598,7

631,1

-5,1 %

En % des ventes

50,6 %

51,5 %

Frais de fonctionnement et coûts centraux des magasins

(309,7)

(321,9)

-3,9 %

Frais de marketing

(48,4)

(50,0)

-3,3 %

Charges d'exploitation

(358,1)

(371,9)

-3,9 %

EBITDA

240,6

259,2

-7,2 %

En % des ventes

20,4 %

21,1 %

Dotations aux amortissements, provisions et dépréciations

(154,4)

(139,8)

10,5 %

EBIT

86,2

119,4

-27,8 %

En % des ventes

7,3 %

9,7 %

Juste valeur des instruments financiers dérivés

5,2

5,2

Frais de préouverture

(0,5)

(1,9)

Résultat opérationnel courant

90,9

122,6

-29,5 %

Autres produits et charges opérationnels

(50,1)

(8,3)

Résultat opérationnel

40,7

114,2

-64,4 %

Les coûts d'exploitation des magasins et les coûts centraux ont diminué de 3,9 % par rapport à l'année précédente grâce à des mesures de contrôle des coûts (incluant les mesures de chômage partiel, les réductions ponctuelles des loyers et la diminution des frais de déplacement). Les coûts publicitaires ont baissé de 3,3 % par rapport à l'année précédente grâce à l'optimisation ad hoc des dépenses de marketing en ligne.

L'EBITDA s'est élevé à 241 millions d'euros, en baisse de 7 % par rapport à l'année précédente, se traduisant par une marge d’EBITDA résiliente de 20,4 %, soit une baisse limitée à 70 points de base par rapport à l'année précédente. L'EBITDA du 2d semestre a augmenté de 6 % par rapport à l'année précédente grâce à un 3ème trimestre et un mois de décembre très solides. Les dépenses liées aux dépréciations, amortissements et provisions ont totalisé 154 millions d'euros, soit une augmentation de 15 millions d'euros par rapport à l'année précédente, principalement en raison de l'ouverture de nouveaux magasins en 2019 et 2020. En conséquence, l'EBIT s'est élevé à 86 millions d'euros (marge de 7,3 %).

Les autres charges d'exploitation de 50 millions d'euros comprennent une charge de restructuration de 54 millions d'euros pour la dépréciation des actifs liés à Modani (impact dans le bilan : 51 millions d’euros), la pandémie ayant compromis le plan d'expansion de son réseau de magasins, un pilier essentiel de la stratégie américaine du groupe.

Les charges financières nettes se sont élevées à (23,3) millions d'euros, contre (21,1) millions d'euros en 2019. Ce chiffre comprend une augmentation des charges d'intérêt principalement liée au recours aux facilités de crédit renouvelables du groupe pour un montant de 150 millions d'euros sur six mois.

L'impôt sur le revenu s'est élevé à (33,6) millions d'euros et comprend l'impôt sur les sociétés (taux d'imposition effectif de 30 %) et les taxes locales. Il est impacté par une charge ponctuelle précédemment communiquée. La charge exceptionnelle de restructuration de Modani est neutre sur le plan fiscal.

En conséquence, le résultat net s'est élevé à (16,1) millions d'euros pour l'année.

Solide cash-flow libre de 54 millions d’euros

Le cash-flow libre s'est élevé à un montant de 54 millions d'euros. La réduction de 30 millions d'euros par rapport à l'année précédente s'explique principalement par une baisse de l'EBITDA et une amélioration plus faible des fonds de roulement par rapport à l'année précédente, partiellement compensées par une réduction des investissements pour l'année. La réduction des investissements a été réalisée malgré l'investissement de 13 millions d'euros pour la construction du nouveau centre de distribution automatisé du groupe à Heudebouville, en France.

Flux de trésorerie disponible
(En millions d’euros – IFRS 16)

31 déc. 2020

31 déc. 2019

EBITDA

240,6

259,2

Variation du besoin en fonds de roulement liée à l’activité

17,1

36,1

Variation des autres éléments opérationnels

(36,4)

(39,8)

Flux nets de trésorerie liés aux activités opérationnelles

221,3

255,5

Immobilisations corporelles et incorporelles

(47,5)

(60,9)

Variation des dettes sur immobilisations

(4,6)

(4,3)

Produits des cessions d’actifs non courants

0,8

0,5

Diminution des dettes de location

(103,3)

(96,6)

Intérêts liés à la dette de location

(12,6)

(10,1)

Flux de trésorerie disponible

54,1

84,1

Dette nette réduite à 96 millions d'euros

Endettement net & ratio de levier financier
(En millions d’euros – IFRS 16 & IAS 17)

Calcul de l’endettement net

31 déc. 2020

31 déc. 2019

Emprunt obligataire convertible (OCEANE)

186,5

182,1

Ligne de crédit à long terme

49,9

49,8

Facilities de crédit renouvelables (RCFs)

(0,1)

(0,4)

Prêt Garanti par l’Etat (PGE)

150,3

-

Autres emprunts4

1,9

1,7

Dettes de location

620,1

666,2

Trésorerie et équivalents de trésorerie

(296,7)

(94,5)

Endettement net

711,9

804,9

Mois : Dettes de location

(615,5)

(662,0)

Endettement net4

96,4

142,9

EBITDA DDM selon covenant4

125,7

152,7

Ratio de levier financier4

0,8x

0,9x

L'augmentation de la dette brute en fin d'année est due à l'emprunt sans intérêt garanti par l'État français de 150 millions d'euros contracté en juin.

La réduction de la dette nette (hors crédit-bail) est la conséquence directe du cash-flow libre positif combiné à l'absence de paiement de dividende en 2020.

En raison de la diminution de la dette nette, le ratio de levier financier du Groupe5 au 31 décembre 2020 était de 0,8x, contre 0,9x au 31 décembre 2019.

Allocation du capital

Réduction de la dette

Le groupe a décidé de rembourser intégralement le prêt de 150 millions d'euros garanti par l'État français qu'il avait contracté l'année dernière avant son échéance début juin 2021.

Dividende

Compte tenu de sa forte position de trésorerie, le conseil d'administration de Maisons du Monde a décidé de reprendre sa politique de dividende et de proposer à l'assemblée générale des actionnaires du 4 juin 2021 un dividende de 0,30 € par action pour 2020.

Priorités commerciales pour 2021 et situation actuelle

Priorités commerciales et opérationnelles

Pour 2021, les priorités commerciales du groupe sont de :

  • Continuer à renforcer notre offre tout en reconstituant nos stocks de manière sélective

  • Renforcer notre proposition de marque et notre proximité client

  • Soutenir nos efforts en matière d’offre durable et de responsabilité sociétale

  • Enrichir notre proposition omnicanale en lançant notre marketplace dans le réseau de magasins français d'ici le début de l'année 2022 et en la lançant sur un second marché online en 2022

  • Poursuivre le développement de notre entrepôt dans le Nord de la France

  • Maintenir une discipline de gestion des coûts et de la trésorerie

Revue stratégique des actifs américains en cours

Dans un marché de la distribution américain difficile en raison de la pandémie de Covid-19, le plan de développement à moyen terme de Maisons du Monde pour Modani, qui faisait partie d'un plan plus large visant à développer l’enseigne Maisons du Monde aux États-Unis, est devenu moins pertinent pour la stratégie globale du groupe. Il a été décidé de ne pas poursuivre la stratégie de développement de l’enseigne Maisons du Monde aux États-Unis dans un avenir proche, afin de concentrer la société sur les opérations européennes et d'améliorer le rendement des capitaux investis. En conséquence, le groupe étudie actuellement toutes les options stratégiques pour Modani dont les fondamentaux restent solides, et a décidé de comptabiliser une dépréciation d’actif de 51 millions d'euros à la fin de 2020.

Perspectives 2021

Actuellement, 17 % du réseau européen de magasins est complètement fermé (principalement en France, en Italie et en Allemagne) tandis que 10% des magasins (principalement en Italie) ne sont ouverts que 70 % du temps en raison des restrictions liées au Covid-19. Au-delà de ces fermetures temporaires, le groupe entend continuer à optimiser son réseau de magasins en 2021.

En janvier et février, l'activité en ligne était nettement supérieure à son niveau de 2020, tandis que la marketplace continue d'enregistrer de bonnes performances.

Dans l'ensemble, le groupe s'attend à une solide performance au premier semestre, bénéficiant d'une base de comparaison favorable. Par conséquent, dans les conditions sanitaires actuelles, le groupe vise pour l'ensemble de l'année 2021 :

  • Croissance des ventes élevée à un chiffre (« high single-digit »), avec un nombre relativement stable de magasins à la fin de l’année

  • Une amélioration du taux de marge d’EBIT, avec une augmentation allant jusqu’à 50 points de base vs 2020

  • Un cash-flow libre supérieur à son niveau de 2020.

***

États financiers consolidés

Compte de résultat consolidé
(En millions d’euros – IFRS 16)

2020

2019

%
variation

Ventes6

1 182,1

1 225,4

-3,5 %

Autres produits de l’activité

44,9

38,1

Chiffre d’affaires

1 227,1

1 263,7

-2,9 %

Coût des ventes

(403,7)

(425,0)

-5,0 %

Marge brute7

778,5

800,4

-2,8 %

En % des ventes

65,8 %

65,3 %

Charges de personnel

(228,7)

(235,0)

-2,7 %

Charges externes

(351,3)

(343,3)

2,3 %

Dotations aux amortissements, provisions, et dépréciations

(154,4)

(139,9)

10,4 %

Juste valeur des instruments financiers dérivés

5,2

5,2

0,4 %

Autres charges/produits d’exploitation

(3,4)

(3,1)

7,3 %

Résultat opérationnel courant

90,9

122,6

-25,9 %

Autres produits et charges opérationnels

(50,1)

(8,3)

ps

Résultat opérationnel

40,7

114,2

ps

Coût de l’endettement net

(7,9)

(6,7)

17,9 %

Coût de l'endettement « contrats de location »

(12,8)

(12,8)

0,5 %

Produits financiers

2,5

1,4

70,9 %

Charges financières

(5,1)

(3,1)

62,2 %

Résultat financier

(23,3)

(21,1)

10,6 %

Quote-part du résultat des sociétés mises en équivalence

-

-

Résultat avant impôt

17,4

93,1

ps

Impôt sur le résultat

(33,6)

(35,3)

-4,9 %

Résultat net

(16,1)

57,8

ps

Attribuable aux :

·Actionnaires de la société mère

1,5

59,5

ps

·Participations ne donnant pas le contrôle

(17,6)

(1,6)

ps

Résultat net dilué par action

0,09

1,26

ps


Bilan consolidé
(En millions d’euros – IFRS 16)

31 déc. 2020

31 déc. 2019

ACTIF

Goodwill

327,0

375,2

Autres immobilisations incorporelles

243,1

247,1

Immobilisations corporelles

162,1

165,7

Droits d'utilisation relatifs aux contrats de location

628,6

680,1

Autres actifs financiers non courants

15,8

15,7

Impôts différés actifs

6,3

4,6

ACTIFS NON-COURANTS

1 383,0

1 488,3

Stocks

171,5

210,8

Créances clients et autres créances

107,3

50,4

Actifs d'impôt exigible

9,9

4,5

Instruments financiers dérivés

-

16,9

Trésorerie et équivalents de trésorerie

296,7

94,5

ACTIFS COURANTS

585,5

377,0

TOTAL ACTIF

1 968,5

1 865,3

PASSIFS ET CAPITAUX PROPRES

TOTAL CAPITAUX PROPRES

593,7

632,5

Emprunts

1,6

50,9

Emprunt obligataire convertible

186,8

182,1

Dettes de location à moyen et long terme

508,1

554,5

Impôts différés passifs

41,2

60,3

Avantages postérieurs à l'emploi

12,9

10,9

Provisions

7,5

13,7

Instruments financiers dérivés

17,0

0,1

Autres passifs non courants

6,5

23,2

PASSIFS NON-COURANTS

781,7

895,8

Emprunts courants

200,1

0,2

Dettes de location à court terme

111,9

111,7

Dettes fournisseurs et autres dettes

255,3

219,7

Provisions

4,5

3,9

Passifs d'impôt exigible

2,6

1,6

Instruments financiers dérivés

18,6

-

PASSIFS COURANTS

593,1

337,1

TOTAL PASSIF

1 374,8

1 232,9

TOTAL DU PASSIF ET DES CAPITAUX PROPRES

1 968,5

1 865,3

Tableau des flux de trésorerie consolidé
(En millions d’euros – IFRS 16)

31 déc. 2020

31 déc. 2019

Résultat avant impôt

17,4

93,1

Ajustements relatifs aux :

·Dotations aux amortissements, provisions, et dépréciations

201,4

144,5

·Plus ou moins-values de cessions

3,4

2,1

·Variation de la juste valeur des instruments financiers dérivés

(5,2)

(5,2)

·Paiements fondés sur des actions

2,2

2,6

·Autres

(0,0)

(0,2)

·Coût de l'endettement net

7,9

6,7

·Coûts de la dette de location

12,8

12,8

Variation du besoin en fonds de roulement liée à l’activité :

·(Augmentation) / Diminution des stocks

38,2

30,9

·(Augmentation) / Diminution des créances clients et autres créances

(57,6)

11,0

·Augmentation / (Diminution) des dettes fournisseurs et autres dettes

36,5

(5,8)

Impôts versés

(35,8)

(36,9)

Flux nets de trésorerie liés aux activités opérationnelles(a)

221,3

255,5

Acquisitions d'actifs non courants :

·Immobilisations corporelles

(34,9)

(47,3)

·Immobilisations incorporelles

(12,3)

(12,7)

·Immobilisations financières

-

(10,2)

·Autres actifs non courants

(0,3)

(0,8)

Variation des dettes sur immobilisations

(4,6)

(4,3)

Produits des cessions d’actifs non courants

0,8

0,5

Flux nets de trésorerie liés aux activités d’investissement(b)

(51,3)

(74,9)

Produits de la souscription d'emprunts

300,6

0,3

Remboursement d'emprunts

(150,2)

(10,5)

Diminution des dettes de location

(103,3)

(96,6)

Acquisitions (nettes) d'actions propres

0,5

(2,9)

Dividendes versés

-

(21,1)

Intérêts payés

(2,9)

(1,9)

Intérêts liés à la dette de location

(12,6)

(10,1)

Flux nets de trésorerie liés aux activités de financement(c)

32,1

(142,8)

Variation nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie et gains / pertes de change

0,1

0,0

Variation nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie (a)+(b)+(c)

202,2

37,9

Trésorerie et équivalents de trésorerie à l’ouverture

94,5

56,6

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture

296,7

94,5

Réseau de magasins8
(En unités)

A la fin de :

2018

1T19

2T19

3T19

4T19

2019

1T20

2T20

3T20

4T20

2020

France

221

221

224

227

233

233

228

227

227

228

228

Italie

45

45

47

48

48

48

48

48

48

49

49

Espagne

23

23

24

24

27

27

27

27

27

27

27

Belgique

22

21

21

22

24

24

23

23

23

24

24

Allemagne

10

10

10

10

11

11

11

10

10

11

11

Suisse

7

7

8

8

9

9

9

9

9

9

9

Luxembourg

3

3

3

3

3

3

3

3

3

3

3

Portugal

-

-

1

1

1

1

1

1

1

1

1

Royaume-Uni

4

4

4

4

-

-

-

-

-

-

-

États-Unis

13

14

16

17

20

20

21

18

17

17

17

Nombre de magasins

349

349

358

364

376

376

371

366

366

366

369

Ouvertures nettes

+25

0

+9

+6

+12

+27

-5

-5

0

+3

-7

Surface (‘000 m2)

398,4

398,6

408,1

416,7

432,3

432,3

430,6

428,2

429,1

434,4

434,4

Variation nette

+35,2

+0,2

+9,5

+8,6

+15,6

+33,9

-1,4

-2,7

+0,9

+5,2

+2,0

***

Maisons du Monde - Résultats annuels 2020
Détails de connexion à la conférence téléphonique et la webdiffusion

Mercredi, 10 mars 2021 à 10h00 CET

Coordonnées de la conférence téléphonique

http://emea.directeventreg.com/registration/5170737

Numéro pour le replay
Disponible jusqu’au 17/03/2021 23h00 CET

Code de confirmation: 5170737

Standard international +44 (0) 333 3009785

N° vert :

Appel local :

États-Unis +1 (866) 331-1332



France +33 (0)1 70 95 03 48
Royaume-Uni +44 (0) 844 5718951
États-Unis +1 (917) 677-7532

Lien de la webdiffusion :

https://edge.media-server.com/mmc/p/c9g955kn

Le management de Maisons du Monde utilise, outre les paramètres financiers disponibles dans le cadre des normes IFRS, plusieurs indicateurs clés afin d’évaluer, de monitorer et de gérer son activité. Les informations opérationnelles et statistiques concernant l’activité du Groupe présentées dans ce communiqué ne relèvent pas des règles IFRS, ne font pas l’objet d’un audit et sont issues de systèmes de reporting internes. Bien que ces indicateurs ne constituent pas des instruments d’analyse des résultats financiers au regard des règles IFRS, le Groupe estime toutefois qu’ils apportent un éclairage utile sur le fonctionnement et la performance de son activité. Ces indicateurs peuvent ne pas être comparables avec des indicateurs similaires utilisés par d’autres entreprises concurrentes ou tierces.

Ventes : les ventes correspondent aux revenus générés par 1) la vente d’articles de décoration et de mobilier, 2) réalisées en magasins et 3) sur les sites Internet et via les activités B2B du Groupe. Elles excluent principalement :

  1. la participation des clients aux frais de livraison,

  2. le chiffre d’affaires relatif aux prestations de services logistiques fournies à des tiers

  3. et, les revenus de franchise.

Le Groupe utilise le concept de « ventes », plutôt que celui de « chiffre d’affaires », pour le calcul de sa croissance à périmètre constant, de sa croissance à périmètre comparable, de sa marge brute, et de ses marges d’EBITDA et d’EBIT.

Croissance des ventes à périmètre constant : la croissance des ventes à périmètre constant correspond au pourcentage d’évolution des ventes réalisées en magasins, sur les sites Internet et via les activités B2B du Groupe à périmètre de consolidation stable entre un exercice (n) et l’exercice précédent comparable (n-1).

Croissance des ventes à périmètre comparable : la croissance des ventes à périmètre comparable correspond au pourcentage d’évolution des ventes réalisées en magasins, sur les sites Internet et via les activités B2B du Groupe entre un exercice (n) et l’exercice précédent comparable (n-1), à l’exclusion des magasins ouverts ou fermés au cours des deux périodes comparées. Les ventes attribuables aux magasins qui ont fermé temporairement pour travaux pendant l’une ou l’autre des périodes comparées sont incluses.

Marge brute : la marge brute est définie comme les ventes diminuées du coût des biens vendus. Elle s’exprime également sous forme de pourcentage des ventes.

Marge commerciale : la marge commerciale est définie comme la marge brute diminuée des dépenses liées à la logistique et aux entrepôts, aux livraisons aux clients (nets) et aux magasins ainsi qu'à l'emballage.

EBITDA : l’EBITDA est défini comme étant le résultat opérationnel courant, après exclusion (i) des dotations aux amortissements, provisions, et dépréciations, (ii) de la variation de la juste valeur des instruments financiers dérivés, et (iii) des charges encourues avant l’ouverture des nouveaux magasins.

EBIT : l’EBIT est défini comme l’EBITDA après prise en compte des dotations aux amortissements, provisions, et dépréciations.

Endettement net : l’endettement net correspond au total de l'emprunt obligataire convertible (« OCEANE »), de la ligne de crédit à long terme, des facilités de crédit renouvelables, des dettes de location-financement, des dépôts et des découverts bancaires, moins la trésorerie et équivalents de trésorerie.

Levier financier : le levier financier est calculé en divisant l’endettement net par l’EBITDA DDM calculé sous IAS 17.

Flux de trésorerie disponible : est défini comme la trésorerie nette provenant des activités opérationnelles moins la somme de : dépenses d’investissement, immobilisations incorporelles et autres actifs non courants, variation des dettes sur immobilisations, produits des cessions d’actifs non courants et diminution des dettes de location.

***


Calendrier financier9

12 mai 2021

Ventes du T1 2021

4 juin 2021

Assemblée Générale des actionnaires

28 juillet 2021

Résultats du S1 2021

27 octobre 2021

Ventes du T3 2021

***

Avertissement : Déclarations Prospectives

Ce communiqué de presse contient certaines déclarations qui constituent des « déclarations prospectives », y compris notamment les énoncés annonçant ou se rapportant à des événements futurs, des tendances, des projets ou des objectifs, fondés sur certaines hypothèses ainsi que toutes les déclarations qui ne se rapportent pas directement à un fait historique ou avéré. Ces déclarations prospectives sont fondées sur les anticipations et convictions actuelles de l'équipe dirigeante et sont soumises à un certain nombre de risques et incertitudes, en conséquence desquels les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévisionnels évoqués explicitement ou implicitement par les déclarations prospectives. Par conséquent, aucune garantie n'est donnée sur le fait que ces énoncés ou prévisions se réaliseront ou que les objectifs de résultats seront atteints. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse sont valables uniquement à la date de leur publication et ne donneront lieu à aucune mise à jour ou révision. Pour plus d'informations sur ces risques et incertitudes, vous pouvez consulter les documents déposés par Maisons du Monde auprès de l’Autorité des marchés financiers.

***

À propos de Maisons du Monde

Maisons du Monde est un créateur d’univers originaux dans le secteur de l’aménagement de la maison, offrant une gamme unique de meubles et d’objets de décoration à des prix abordables, déclinés en différents styles. Le Groupe développe ses activités grâce à une approche omnicanale intégrée et complémentaire, s’appuyant sur son réseau international de magasins, ses sites Internet et ses catalogues. Fondé en France en 1996, le Groupe a opéré une expansion rentable de ses activités à travers l’Europe depuis 2003. Les ventes du Groupe ont atteint 1 182 millions d’euros en 2020, et son EBITDA était de 241 millions d’euros. Au 31 décembre 2020, le Groupe exploitait un réseau de 369 magasins dans neuf pays – France, Allemagne, Belgique, Espagne, États-Unis, Italie, Luxembourg, Portugal et Suisse –, et a généré 47 % de ses ventes hors de France. Le Groupe a également réussi l’intégration d’une plateforme de e-commerce complète et complémentaire, dont les ventes ont progressé de plus de 30 % en moyenne par an de 2010 à 2020. Cette plateforme, enrichie par le lancement d’une marketplace en France en novembre 2020, a représenté 33% des ventes du Groupe en 2020 et est disponible dans les pays d’implantation des magasins, ainsi qu’en Autriche, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.

corporate.maisonsdumonde.com

***

Contacts

Relations Investisseurs

Relations Presse

Christopher Welton – +33 7 85 70 71 41

Clémentine Prat – +33 6 08 61 81 12

cwelton@maisonsdumonde.com

cprat@maisonsdumonde.com





1 IFRS 16 ; l'audit des résultats financiers pour l'ensemble de l'année 2020 est en cours de finalisation.



2 Défini comme les ventes de marchandises, les commissions de marketplace, les revenus de services et les commissions moins les ventes de franchise et promotionnelles (4,3 M € en 2020 et 5,6 M € en 2019). Voir page 9 pour plus de détails.



3 La marge commerciale est un indicateur non-IFRS, qui se calcule en retirant de la marge brutes les dépenses liées à la logistique, au stockage, aux livraisons clients (net) et magasins et au packaging.



4 Incluant les autres emprunts, les dépôts et cautionnements, et les découverts bancaires.



5 Définie dans le cadre de la convention de la crédit senior du groupe comme la dette nette moins les contrats de location-financement divisée par l'EBITDA de la LTM tel que calculé selon la norme IAS 17.



6 Défini comme les ventes de marchandises, les commissions de marketplace, les revenus de services et les commissions moins les ventes de franchise et promotionnelles (4,3 M € en 2020 et 5,6 M € en 2019).
.


En millions d'euros

2020

2019

Ventes de marchandises

1 178,5

1 224,3

Ventes aux franchises et ventes promotionnelles

4,3

5,6

Commissions Marketplace

0,6

-

Prestation et commissions

3,0

1,1

Sous total

1 191,7

1 231,0

Moins : Ventes aux franchises et ventes promotionnelles

-4,3

-5,6

Ventes

1 182,1

1 225,4




7 Marge brute : définie comme les ventes moins le coût des ventes. La marge brute est un indicateur financier non-IFRS et est présentée uniquement à titre indicatif.



8 Y compris Modani ; excluant les magasins franchisés.



9 Calendrier indicatif



Pièce jointe