La bourse ferme dans 1 h 57 min
  • CAC 40

    5 885,94
    -145,54 (-2,41 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 435,45
    -78,87 (-2,24 %)
     
  • Dow Jones

    30 579,61
    -449,70 (-1,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0421
    -0,0023 (-0,22 %)
     
  • Gold future

    1 819,50
    +2,00 (+0,11 %)
     
  • BTC-EUR

    18 441,83
    -1 002,51 (-5,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    410,92
    -20,55 (-4,76 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,72
    -1,06 (-0,97 %)
     
  • DAX

    12 694,78
    -308,57 (-2,37 %)
     
  • FTSE 100

    7 154,79
    -157,53 (-2,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 011,21
    -166,69 (-1,49 %)
     
  • S&P 500

    3 767,65
    -51,18 (-1,34 %)
     
  • Nikkei 225

    26 393,04
    -411,56 (-1,54 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2157
    +0,0035 (+0,29 %)
     

Les maires de France favorables à une remise en cause de la liberté d'installation des médecins

L’Association des maires de France (AMF) a assuré mercredi que les élus locaux étaient de plus en plus tentés par des mesures de contrainte pour attirer des médecins et lutter contre les déserts médicaux afin de répondre à "la détresse de leurs administrés".

"A force de constater la détresse de leurs administrés, les maires de tous les bords sont de plus en plus prêts à des solutions assez volontaristes", a affirmé Frédéric Chéreau, maire de Douai (Nord), co-président de la commission santé de l'AMF, lors d'une conférence de presse.

"C'est un sujet dont nous discutons beaucoup et j'ai vu les lignes bouger à l'AMF", a-t-il souligné, en allusion à "la liberté d'installation" qui permet aux médecins de choisir le lieu où il souhaite exercer professionnellement et que nombre d'élus souhaitent supprimer ou du moins réduire pour lutter contre les déserts médicaux.

"Il y a quelques années, il y avait plutôt un consensus au sein de l'AMF pour dire non, pas trop de contraintes", a-t-il rappelé. "Mais aujourd'hui, la contrainte fait partie des sujets dont parlent les maires de plus en plus", a-t-il ajouté précisant que "15% des Français n'ont plus médecin-traitant".

"Ce n'est sans doute pas la solution parfaite. Mais nous voyons bien que nous devons être volontaristes si l'on veut des solutions à une situation qui se dégrade", a ajouté le responsable de l'AMF, convaincu que les maires peuvent "s'emparer aujourd'hui du sujet de la santé avec un fort sentiment de légitimité".

"Nous devons (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'UE interdit aux lobbyistes russes d'accéder à ses institutions
Comptes publics : la France est-elle le nouveau cancre de l'Europe ?
La croissance ralentit dans le secteur privé en France
Action de groupe contre un fournisseur d’électricité, les contorsions fiscales de Ikea… Le flash éco du jour
Le classement des villes les plus agréables du monde dévoilé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles